Perly s’envole, Bernex s’enfonce

0

Perly remporte le derby grâce à une réussite de Pais et se place en solide leader après trois journées de championnat. Du côté de Bernex, la défaite ainsi qu’une prestation peu convaincante viennent semer le doute parmi les hommes d’Eric Séverac.

Pour ce derby, Gabor Pavoni  aligne  – à peu de chose près –  la même composition que lors des deux premières rencontres de championnat. Pour sa part, Eric Séverac  modifie  son système de jeu et replace une défense à 4 en reculant Parra d’un cran. A noter, les nombreux spectateurs venus suivre ce derby genevois.

Dès le début de la rencontre, la tension est palpable chez les « jaune et noir » qui ne se créent aucune véritable occasion. Lopez tente bien de dynamiser le flanc droit, mais ses débordements ne donnent rien.

Il faut attendre la 36ème minute pour assister à la première occasion du match. Pais se présente seul face à Stoffel, mais son tir puissant est central. C’est donc sur un score nul et vierge que se conclue une première mi-temps pauvre en émotions.

Au retour des vestiaires, Signal-Bernex semble décidé à mettre la pression sur son adversaire et à prendre en main la rencontre. Gras sauve tout d’abord sur Lopez puis sur un coup-franc de Tranchet. Perly joue dangereusement le hors-jeu et laisse plus d’espace à son adversaire. Sur un centre en retrait de Lopez, Puyfages croise bien sa frappe mais Gras, encore lui, sauve magistralement. Sur la rupture, Cissé, fraîchement entré sur la pelouse, envoie par-dessus. Le match s’anime et peut basculer d’un côté comme de l’autre. Stoffel effectue un double arrêt sur Borcard et Cissé. En face, Girod contraint Gras (sans hésiter l’homme du match) à un arrêt du pied.

Comme c’est souvent le cas dans ce genre de rencontre, l’équipe la plus en confiance réussit à l’emporter : 83ème minute, Pais se retrouve étrangement seul  dans la défense bernésienne et ne tremble pas devant Stoffel pour offrir la victoire à Perly.

En fin de match, Di Dio sera expulsé pour un geste de réaction qui résume bien l’impuissance et la frustration des « jaune et noir ».

La situation devient donc critique du côté de Bernex : 2 points seulement au classement après trois journées de championnat et des performances qui ne sont pas à la hauteur des ambitions du club. Vendredi, la défaite était interdite et la bande d’Eric Séverac devra vite réagir si elle ne veut pas être définitivement distancée du haut du tableau.

Gabor Pavoni peut être fier de ses joueurs : le début de championnat est sans faute. Cette victoire face à Bernex vient également confirmer la solidité défensive (Perly n’a encore encaissé aucun but en trois matchs) et l’état de grâce du gardien Patrice Gras.

 

FC PERLY-CERTOUX  SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON  1-0 (0-0)
Stade municipal de Perly, 250 spectateurs.

But : 83′ Pais 1-0

Perly : Gras ; Xavier ; Ruckstuhl ; Wanfluh ; Brunner ; Del Rosso ; Teixeira ; Martinez (Cissé) ; Borcard ; Falcy (Cipriano) ; Pais (Dos Santos).
Entraîneur : Gabor Pavoni

Bernex : Stoffel; Bigeard ; Hechiche (Da Silva) ; Parra ; Di Dio ; Lopez ; Mazolo; Puyfages ; Gaio Da Fonseca (Girod) ; Tranchet (Dubosson); Taddeo.
Entraîneur : Eric Séverac

Avertissements : Wandfluh ; Teixeira ; Ruckstuhl ; Parra ; Taddéo.
Expulsion : 87′ Di Dio (Bernex)

Share.