Le manque de réalisme condamne Chênois II

0

En cette matinée ensoleillée, le CS Chênois II peut regretter de s’être fait remonter deux buts face au FC Kosova, dans un match où chaque équipe a eu sa mi-temps et aurait pu emporter les trois points…

La matinée est ensoleillée et agréable à Chêne-Bourg, ce qui rend la pratique du football plaisante sur la très belle pelouse du terrain A du stade des Trois-Chênes, qui accueille le match entre la deuxième équipe du CS Chênois et le FC Kosova, comptant pour la cinquième journée du championnat de deuxième ligue.

Le match débute avec une domination des locaux, qui s’installent tout de suite dans le camp adverse. Le danger vient dès la 2ème minute du côté gauche par Milojevic, suite à une belle action individuelle, il effectue un centre à ras de terre repris par Yameogo (communément appelé « Cisco »), qui rate l’immanquable en tirant à côté du but presque vide. La domination de Chênois est totale en ce début de match, l’équipe des Trois-Chênes gagne les duels et s’est installée sur la moitié de terrain adverse, surtout sur le côté gauche de Milojevic.

Pourtant, c’est par le côté droit qu’arrive le premier but du match pour les locaux à la 11ème minute: une longue balle du capitaine local Bloch est bien contrôlée par Dufauret, qui élimine son adversaire par un beau crochet et frappe du gauche dans le petit filet des buts de Di Marco. Ouverture du score pour le CS Chênois, qui reflète bien sa domination en ce début de match. Quelques minutes plus tard, une nouvelle combinaison entre Dufauret et Bloch finit par une frappe de ce dernier qui, déviée, va se loger dans la lucarne du gardien visiteur. Cela fait 2-0 pour les blancs et c’est amplement mérité.

                                       

Kosova semble dépassé par les événements. La défense chênoise est bien en place et les attaquants kosovars, aujourd’hui en bleu et jaune, sont souvent signalés hors-jeu par l’arbitre de la rencontre M. Darbellay (que je remercie au passage pour avoir pu « copier » sur sa feuille de match !).

Les Kosovars doivent réagir, et le font à la 30ème minute : une frappe d’Armend Selmani est repoussée par le gardien local Pietrini et reprise par Osmani qui frappe juste à côté… Première grosse occasion pour les visiteurs, qui auraient pu revenir au score. Deux minutes plus tard, les hommes de Chapuisat obtiennent un coup franc qui est centré par le pied gauche de Cassese et repris au-dessus à bout portant par Yameogo à deux mètres du but adverse ! C’est la deuxième très grosse occasion manquée par le numéro 7 local.

Les visiteurs remplacent Alban Rexhepi par l’attaquant Arben Selmani, le frère d’Armend, et passent en 4-3-3 pour mettre du poids en attaque. Cela va se ressentir dans le jeu puisque Kosova se montre légèrement plus dangereux en fin de première-mi-temps, mais les deux équipes arrivent à la mi-temps sur le score mérité de 2-0 pour Chênois II, qui a eu le contrôle du ballon et s’est montré dangereux devant les buts adverses, tout le contraire de Kosova.

La deuxième mi-temps va être une autre histoire… Dès la seconde minute, le petit attaquant de Kosova Arben Selmani croise sa frappe qui frôle le poteau depuis une position décentrée. Le tournant du match se situe à la 49ème minute, lorsqu’une passe en retrait de Yameogo sur son gardien se faufile sous le pied de celui-ci et file dans ses propres buts ! Cette bourde du gardien local Pietrini est un coup dur pour le moral de son équipe et va relancer le match puisque le score passe à 2-1. Quant à Yameogo, il a dû se rappeler de tous les entraîneurs en juniors qui n’ont jamais cessé de nous rappeler que les passes en retrait sur le gardien ne doivent pas être cadrées…

Ce but gag donne des ailes aux visiteurs qui sont plus agressifs en ce début de seconde période. A la 54ème minute, le petit Armend Selmani est lancé en profondeur et se retrouve dans la même position que son frère quelques minutes auparavant, mais cette fois il bat le gardien et loge le ballon au fond des filets ! Les hommes de Maimouni ont réussi à remonter le match et à égaliser à 2-2 en l’espace de cinq minutes. Les petits et véloces attaquants de Kosova mettent à mal la défense locale, et Chênois se doit de réagir car ses joueurs semblent touchés par cette égalisation.

L’équipe locale réagit tout de suite et va se créer une triple occasion en l’espace de deux minutes. Le milieu de terrain Bloch combine avec Huguenin et décoche une frappe déviée qui passe juste au dessus de la transversale. Quelques secondes plus tard, un centre du bon pied gauche de Cassese est repris à bout portant par Frischholz de la tête, sauvé miraculeusement par le gardien et repris par ce même Frischholz… sur le poteau ! Une minute plus tard, un nouveau centre de Cassese est contrôlé par Dufauret qui décoche une frappe terrible qui va finir dans les buts… mais déviée sur la transversale par la tête d’un défenseur kosovar sur la même ligne de but ! Quelle poisse pour les hommes de Chapuisat et Giordano qui viennent de toucher du bois deux fois en deux minutes !

Chênois semble avoir réagi et repris le dessus en posant le jeu et en passant par les côtés. Mais ce ne sera que temporaire car le match va se poursuivre sur un rythme cassé, avec de nombreuses contre-attaques dans les deux camps, mieux menées par Kosova qui est la seule équipe qui se montrera dangereuse lors des dernières 25 minutes, grâce à ses trois petits rapides attaquants.

En effet, le dangereux frère Selmani, Arben, se procure une occasion à la 67ème qui est repoussée par le gardien Pietrini. Trois minutes plus tard, c’est le capitaine Ljatifi qui voit arrêter sa frappe par le gardien local. Puis à la 75ème, ce même Pietrini repousse un tir d’Armend Selmani. Le gardien chênois semble se rattraper de son erreur qui a coûté le 2-1. Les dernières minutes de la rencontre sont marquées par une volonté de la part des deux équipes de remporter les trois points mais sans y parvenir… Deux dernières occasions sont à signaler pour le FC Kosova, par Nasuf Rexhepi et Arben Selmani, mais elles s’avèrent non cadrées.

 La partie se termine donc sur un score de parité 2-2. Chênois peut avoir des regrets de ne pas s’être mis à l’abri lors d’une première période qu’il a largement dominée, mais surtout de ce but gag qui l’a brisé moralement et a relancé Kosova dans le match. Quant aux visiteurs, ils peuvent s’estimer satisfaits du match nul, sans oublier qu’ils auraient pu prendre les trois  points s’ils avaient été un peu plus réalistes lors de la seconde période qu’ils ont un peu plus dominée.

 

CS CHÊNOIS II – FC KOSOVA 2-2 (2-0)
Stade des Trois-Chênes, environ 100 spectateurs.

Arbitres : Darbellay ; Amato, Cesarino.

Buts: 11’ Dufauret 1-0, 18’ Bloch 2-0, 49’ Yameogo (autogoal) 2-1, 54’ Selmani Armend 2-2.

Chênois II (4-2-3-1): Pietrini ; André, Schwab, Frischholz, King ; Huguenin, Yameogo ; Dufauret (80’ Cimino), Bloch (C) (74’ Caamano), Milojevic (63’ Di Bernardino); Cassese.
Entraîneurs : Cédric Chapuisat et Giuseppe Giordano

Kosova (5-3-2) : Dimarco ; Rexhepi Alban (37’ Selmani Arben), Heta (60’ Emani), Ibrahimi, Terziu, Misimi ; Ljatifi (C), Rexhepi Nasuf, Zeneli ; Usmani, Selmani Armend.
Entraîneur : Ahmed Maimouni

Avertissements: 61’ Dufauret (Chênois), 73’ Selmani Arben (Kosova), 86’ Emani (Kosova).

Share.