Choulex pris de vitesse par Kosova

0

Le FC Kosova vient à bout d’un FC Choulex en manque d’idées qui perd une occasion en or de revenir sur la barre de relégation. Les joueurs du Bout-du-Monde ont fait la différence grâce notamment à la vitesse de ses joueurs offensifs.

C’est avec quelques absences (Souto, Notaro, Albanese, Jacquet) que le FC Choulex s’est présenté au Bout-du-Monde jeudi soir pour y affronter le FC Kosova en ce match en retard de la 14ème journée de championnat de 2ème ligue. Les hommes de José Brea sont quasiment obligés de l’emporter pour recoller au classement et revenir à 4 points de la barre. Du côté des locaux, privés d’Arben Selmani, une réaction est attendue après la « claque » prise dimanche dernier face à Chênois II (2-5).

Le match démarre sur les chapeaux de roue puisque sur l’engagement, l’expérimenté capitaine Ljatifi lance Selmani qui peut armer un tir, repoussé en corner par Basile. Cette action de la 10ème seconde de jeu va donner le ton, puisqu’elle sera le reflet du déroulement de la soirée. En effet, ce diable d’Armend Selmani va être un cauchemar pour la défense choulésienne.

A la 20ème, ce qui devait arriver arriva : le véloce Selmani déborde sur le côté droit et rentre dans la surface de réparation. Son centre à ras terre est converti par le jeune Osmani, qui n’a qu’à pousser le ballon au fond des cages de Basile, 1-0 pour les locaux.
Dommage pour Choulex qui avait commencé à tenter des bonnes phases de jeu et à se procurer des occasions par l’intermédiaire d’El Edrissi et Rodriguez, toutes repoussées en corner par le gardien Dimarco. Mais malheureusement, Choulex n’a jamais su se mettre à l’abri d’une contre-attaque, véritable spécialité des joueurs d’Ahmed Maimouni, dont les infatigables gueulées sont un bon élan de motivation pour les « bleu et jaune ».

Choulex a le ballon mais peine dans les trente derniers mètres, ses attaquants étant souvent signalés hors-jeu par le sympathique trio arbitral venu de Fribourg. Après la demi-heure de jeu, alors que Cacaj manque de peu le 2-0 pour Kosova, c’est dans la continuation de l’action qu’El Edrissi centre pour Varela et celui-ci reprend magnifiquement du plat du pied dans le petit filet : c’est l’égalisation pour les hommes de José Brea !

Juste récompense pour cette équipe qui tente tant bien que mal de construire du football grâce à ses joueurs de qualité. Dans la foulée, c’est M. Camara qui part en contre-attaque dans une situation de 4 contre 2… mais perd son ballon. Dommage, ce n’est pourtant pas les solutions qui manquaient.

Le dernier quart d’heure de cette première mi-temps est le plus animé et le plus plaisant de tout le match : le ballon circule d’un but à l’autre à un rythme frénétique. Les deux équipes enchaînent de belles phases et se retrouvent rapidement en situation dangereuse. Mais c’est sans but supplémentaire que les équipes arrivent à l’heure du thé bien mérité.

Choulex est cueilli à froid en seconde période puisqu’à la 46ème minute, l’attaquant Cacaj, à la limite du hors-jeu, est lancé en profondeur et ne manque pas son duel face à Basile. Malgré les réclamations des visiteurs, cela fait 2-1 pour Kosova.

Les « blancs » tentent tant bien que mal de réagir, mais l’on sent les joueurs tendus à cause de l’enjeu. Derniers du classement, ils ne peuvent pas se permettre une défaite de plus. Cette frustration se reflète dans l’excitation des joueurs choulésiens. Excitation dont vont se contagier les kosovars, autant les joueurs que le public et même l’entraîneur Maimouni (expulsé du banc à l’heure de jeu, ce qui ne l’a pas calmé pour autant).

Les protégés de José Brea sont nettement moins entreprenants qu’en première période (à signaler seulement un coup franc sur la barre d’El Edrissi) ayant excessivement recours aux balles longues. On sent Choulex abattu, sans idées, impuissant. Les kosovars, quant à eux, se contentent de défendre leur avance et, si possible, lancer les « flèches » Selmani et Osmani en contre-attaque.

A dix minutes du terme, c’est justement par l’intermédiaire de Selmani que Kosova va signer l’arrêt de mort choulésien : sur un débordement endiablé et inarrêtable dont lui seul a le secret, il centre pour Zeneli, qui dévie le ballon avant que Qalaj ne le pousse au fond de filets. 3-1 et c’est le KO.

Les Choulésiens tentent malgré tout de réagir. Suite à un bel enchaînement, sporadique certes, Errasti croise excessivement son tir alors qu’il était en bonne position pour revenir au score. Malgré une dernière tentative d’El Edrissi, le match se termine sur une défaite pour Choulex sur le score de 3-1.

Toujours à 7 longueurs de la barre, l’équipe de José Brea est dans une situation très défavorable pour sauver sa place en 2ème ligue. Les 6 matchs restants seront de véritables finales pour cette équipe qu’il ne faut pas donner pour morte, vu son potentiel et ses joueurs de qualité. Dimanche, soit à peine deux jours et demi plus tard, ils auront la difficile visite de Geneva. Un match qui peut être considéré comme une dernière cartouche. Espérons que la fatigue ne leur pèsera pas !

Du côté kosovar, c’est une très bonne affaire qui a été réalisée jeudi soir : avec 24 longueurs, ils rejoignent le groupe des poursuivants de Lancy. Ahmed Maimouni, dont le contingent n’est pas tant étoffé, devra également surmonter le problème de la récupération puisque son équipe joue dimanche à 10h à Vernier.

 

FC KOSOVA – FC CHOULEX 3-1 (mi-temps 1-1)
Centre Sportif du Bout-du- Monde, environ 150 spectateurs.

Arbitres : Miguel Seoane ; Lassaad Ben Lahcen, Jérôme Maradan.

Buts : 20’ Osmani 1-0, 36’ Varela 1-1, 46’ Cacaj 2-1, 81’ Qalaj 3-1.

Kosova : Dimarco ; Rexhepi, Terziu, Hyseni, Heta ; Osmani, Vraniqi (69’ Qalaj), Ramiqi, Ljatifi © (46’ Zeneli) ; Selmani, Cacaj.
Entraîneur : Ahmed Maimouni

Choulex : Basile © ; Seghir (60’ Errasti), Vassalli, I. Camara (10’ Rodriguez), Zadra ; Khir, Alonso, Lachi (57’ Paturaux), Varela ; El Idrissi, M. Camara.
Entraîneur : José Brea

Avertissements : Rexhepi (Kosova) ; Vassalli, M. Camara, Errasti (Choulex)
Expulsion : Rexhepi (Kosova)

Share.