Collex II sort vainqueur du match à ne pas perdre

0

Malheur au perdant dans ce duel entre les secondes garnitures de CS Italien et Collex-Bossy. Sous la canicule du Bois-de-la-Bâtie, les acteurs ont débuté la rencontre en connaissant le résultat de Donzelle, dont la victoire laisse Sporting à quatre points de l’éventuel vainqueur de ce match.

L’enjeu était donc énorme, additionné à la petite taille du terrain et à la chaleur estivale de ce dimanche après-midi, le début de match était timoré.

Certes, dès la 2ème minute, Wassmer alertait le premier le portier italien, mais sa frappe était trop cadrée pour inquiéter Coimbra. CS Italien réagissait immédiatement, mais la reprise de volée de Frongillo sur un corner était trop écrasée pour inquiéter Wyss.

Dès lors, le match allait tomber dans un faux rythme. Aucune des deux équipes n’osant véritablement se livrer et les défenses procédant par des longs ballons pour tenter de s’installer dans le camp adverse.

CS Italien s’installe mais ne concrétise pas

A ce petit jeu là, c’est CS Italien II qui allait être le plus fort, et dès la 15ème minute de jeu, les « azzuri » prenaient place dans la partie collésienne du terrain sans qu’une action dangereuse ne soit cependant à noter. Jusqu’à cette 24ème minute, où une glissade malheureuse de Escudero sur un dégagement de Coimbra laissait Ferreira filer seul face à Wyss. Malheureusement pour les hôtes, leur n°9 ne cadrait pas.

Cette action était la preuve que CS Italien était plus dangereux que ses visiteurs du jour, et les attaquants italiens allaient encore s’essayer à trois reprises pour battre Wyss. Mais ni la tentative de 30 mètres de Gnoni, ni la belle frappe de Vadrucci ne trompaient la vigilance du portier collésien qui fut même suppléé par sa barre transversale sur une tentative de Gnoni dans les arrêts de jeu.

Côté Collex-Bossy II, pas grand chose à noter, une trop grande distance entre les lignes n’offraient pas assez de soutien aux deux vaillants attaquants. Mais cela ne les a pas empêché de se créer eux aussi une énorme occasion quand, à la 44ème minute, Wasmer partait, couvert par Albrizio, affronter le portier italien, mais Coimbra sortait vainqueur du duel.

L’arbitre de la partie, monsieur Innouch, renvoyait donc les deux équipes au frais sur un score nul et vierge et l’impression générale était que la première équipe à marquer remporterait l’enjeu dans cette partie de plus en plus tendue.

Coaching gagnant

En deuxième période, le scénario partait sur les mêmes bases que la première mi-temps, CS Italien se montrait le plus dangereux et Collex-Bossy peinait à ressortir les ballons de manière dangereuse.

C’est alors que l’entraîneur Cazorla faisait entre Daniel Del Rio en pointe. Le puissant attaquant offrait en effet un point d’ancrage efficace qui permettait à son équipe de mieux remonter le ballon et, enfin, de pouvoir s’installer dans le camp italien. Ce mieux collésien s’est entre autres concrétisé par deux belles tentatives, signées Fraga à la 55’ et Sergi à la 59’, sans réussite pour autant.

Le temps s’écoulait et la tension montait entre ces deux formations, on sentait que le poids d’une défaite pesait sur les épaules des 22 acteurs qui ne voulaient pas trop s’ouvrir pour éviter le contre fatal. Ce contre tant craint allait arriver, à la 80ème minute, un ballon dans la profondeur de Lutzelschwab pour Fraga parti à la limite du hors-jeu permettait au capitaine collésien de dribbler Coimbra et d’inscrire dans la cage vide, un but capital pour son équipe.

Assommés, CS Italien allait bien tenter de réagir, mais la défense bien regroupée de Collex, recroquevillé pour maintenir le score, n’allait plus offrir de possibilités. Et quand la défense se trouait à la 84ème minute, c’est Wyss qui gagnait son face-à-face avec un Ferreira parti à l’extrême limite du hors-jeu.

Un score lourd de conséquences

C’est donc sur ce score de 1-0 pour Collex-Bossy II que se match s’est achevé. Une victoire capitale qui place les collésiens à trois points de la barre avec un goal-average suffisant pour s’estimer maintenus en 3ème ligue.

Du côté de CS Italien II, un mince espoir existe, le nul de Benfica ne laissant que deux petites unités de retard aux hommes de Galati pour un éventuel maintien. Il faudra aller chercher une victoire sur le terrain de Signal Bernex le 7 juin prochain.

 

CS ITALIEN II – FC COLLEX-BOSSY II  0-1 (0-0)
Stade du Bois-de-la-Bâtie, 80 spectateurs

Arbitre : Mr Innouch

But : 80’ Fraga 0-1

CS Italien II : Coimbra, Lanvers, M.Vazquez, Albrizio, Barampama, Margarito (46’ J.Vazquez), Gnoni (74’ Cuccaro), Paiva, Frongillo, Vadrucci (C), Ferreira.
Entraîneur: A. Galati

Collex II : Wyss, Quiquerez, Vizcaino, Escudero (82’ Ranieri), L.Del Rio, Vegezzi (53’ D.Del Rio), Slavenburg, Lutzelschwab, Sergi (70’ Pfeiffer), Wassmer, Fraga (C)
Entraîneur : Serge Cazorla

Avertissements : 57’ Lutzelschwab, 72’ Frongillo

 

 

Share.