Présentation du Team-Genève-Servette-Carouge M21, nouvelle équipe de 2ème ligue

0

La saison 2009-2010 de 2ème ligue débute tout bientôt. Nouveaux joueurs, nouveaux entraîneurs, nouvelles ambitions et attentes pour les différents clubs de notre canton, mais cette année, il est une nouveauté qui retiendra toutes les attentions, l’introduction du Team Genève-Servette-Carouge M21.

Née du regroupement des sections juniors élites de deux des plus grands clubs de notre canton, cette formation intègre la plus haute division régionale sous les ordres de Sébastien Fournier et Diego Di Berardino. Proxifoot a rencontré Sébastien Fournier qui nous a présenté cette jeune formation.

Proxifoot : Sébastien Fournier, qu’est-ce qui a poussé Team Genève Servette Carouge à inscrire une formation dans le championnat de 2ème ligue ?
Sébastien Fournier : C’est un passage obligé par rapport à l’ASF, les équipes M21 des meilleurs clubs du pays sont inscrits dans les championnats amateurs, sachant qu’ils peuvent évoluer entre la 2ème ligue et la 1ère ligue suisse.

Comment a été composé votre contingent ?
Le contingent est composé en grande majorité des joueurs des M18 de la saison dernière et qui n’ont plus l’âge d’évoluer dans cette catégorie. Il faut savoir que la création de cette équipe est très importante dans le sens où elle nous permet de ne plus perdre les éléments qui n’ont plus l’âge mais qui ne sont pas encore au niveau d’aller tout de suite dans la première équipe. Par le passé, ces joueurs allaient jouer dans des équipes d’actifs perdant au passage la mentalité de formation d’élite que nous donnons alors qu’ils ont encore beaucoup de choses à apprendre. Nous avons aussi quelques anciens joueurs du Servette qui avaient justement quitté le club alors que cette équipe n’existait pas encore, et qui reviennent maintenant pour nous renforcer.  Et finalement, il y a quelques renforts extérieurs de joueurs ayant fait des essais chez nous et qui ont trouvé une solution de vie dans la région pour intégrer notre équipe.

Comment les joueurs gèrent-ils leur temps ?
La plupart des joueurs sont des étudiants, mais certains ont décidé de prendre une ou deux années sabbatiques au sortir de leur scolarité obligatoire pour se donner une chance de réussir quelque chose dans le monde du football. Cela nous permet de mettre en place des programmes personnalisés selon les disponibilités du joueur avec la mise en place, en marge des entraînements collectifs, de séances individuelles ou spécifiques, toujours dans l’optique d’une progression optimale du joueur.

Comment s’est déroulée la préparation ?
On a repris le 20 juillet dernier avec un plan de préparation sur six semaines. Pour le moment tout se passe bien, hormis un ou deux blessés, comme cela arrive souvent durant la préparation. Les jeunes découvrent les charges assez importantes du football d’adulte, on a même fixé des charges comparables à ce qui se fait dans le monde professionnel. On profite des vacances scolaires pour avoir tous les joueurs à disposition pour travailler de manière plus poussée. Sur ces six semaines, on a pris un rythme de professionnel, histoire d’être bien en jambes à la reprise du championnat mais aussi pour que les jeunes prennent l’habitude de subir des charges de joueurs d’élite. En ce qui concerne les matchs amicaux, on a perdu de peu contre Monthey avant de décrocher deux nuls contre Etoile Carouge et Geneva, ce qui nous a permis d’évaluer l’équipe et de savoir les points sur lesquels travailler.

Quelles sont vos ambitions sportives cette saison ?
C’est un peu une saison de découverte, aussi bien pour les joueurs que pour moi. Je ne connais pas cette division hormis au travers de ce qu’on m’en a dit. Pour les joueurs, c’est surtout la découverte du football d’adultes, mais les objectifs sont évidemment de jouer tout de suite le haut du tableau. Ce qui est bien pour ces jeunes joueurs, c’est qu’ils n’auront pas en tête uniquement l’esprit formation, mais également un esprit compétition qu’ils n’avaient peut-être pas dans les championnats élites dont les premières places étaient trustées par Bâle, YB ou Zürich. Ils vont découvrir de nouvelles ambitions tout en haut et un petit plus avec la présence de la coupe, dont nous sommes exemptés du premier tour, qui apporte un petit challenge en plus à ces joueurs qui n’en jouaient pas en M16 ou M18. Mais l’objectif principal doit toujours rester la progression des jeunes joueurs. Aussi bien individuellement que collectivement, on tient à amener ces jeunes le plus loin possible et qu’un ou deux éléments intègrent régulièrement l’effectif première équipe. Pour cela, je peux compter sur l’aide précieuse de mon adjoint, Diego Di Berardino, qui m’apporte tout son soutien et son expérience pour gérer cet effectif qui comporte 25 éléments.

Comment se passe la collaboration avec la première équipe de Servette et Carouge ?
C’est une collaboration qui marche bien surtout avec la volonté des deux clubs de favoriser la formation des jeunes joueurs. Et je crois que ça fonctionne bien, parce que pas mal de joueurs évoluant dans les deux équipes phares de ces deux clubs viennent et ont été formés dans la région genevoise. Maintenant, l’objectif est de ne pas avoir un effectif pléthorique dans la première équipe afin de laisser leur place aux jeunes qui montreront des choses intéressantes pendant les matches, mais également dans leur progression personnelle. Il faut savoir que c’est assez bien réparti, avec un tiers de Carougeois, un tiers de Servettien et environ un tiers de joueurs venus en renfort. Ce système mis en place la saison dernière avec les équipes plus jeunes et qui prend une autre dimension avec les M21 permet aux deux meilleures écoles de formation du canton de collaborer et de créer ainsi une dynamique entre les deux clubs. Ainsi un Servettien qui n’aurait pas le niveau Challenge League pourrait aller renforcer la Première Ligue carougeoise et inversement si un joueur mérite mieux que la Première Ligue, il pourrait avoir sa chance dans le cran au-dessus. On l’a déjà vu cet été avec le départ de Moutinho de Carouge à Servette.

Est-ce que cette équipe des M21 pourra compter sur des renforts des premières équipes ?
On a le droit à trois joueurs de plus de 21 ans sur la feuille de match, et certains éléments de ces deux contingents ont moins de 21 ans, mais ça ne rentre pas dans la philosophie qui est la nôtre. Mais évidemment, si un joueur doit retrouver un peu de temps de jeu avant de réintégrer le contingent de la première de Servette et de Carouge, c’est faisable, mais une nouvelle fois, ce n’est pas notre volonté et ce ne sera pas automatique, hormis peut-être pour les joueurs qui ont l’âge M21.

Un petit mot personnel pour terminer ?

Oui, toute l’équipe tient à dire qu’elle est très heureuse de prendre part au futur Tournoi des Campagnes. On sait que notre invitation a été discutée, puisque c’est un tournoi réservés aux clubs de campagne mais on est très heureux d’y prendre part. On y va parce qu’il y avait une place de libre et qu’on nous a invité, mais aussi parce que il ne faut pas oublier que les jeunes de notre formation viennent de ces clubs de la région, alors pour nous, être invité à ce tournoi en tant que « team Genève », donc représentant du football cantonal est un bonheur. C’est sympa de la part des organisateurs d’avoir pensé à nous et je trouve très bien cet esprit populaire qui nous plaît beaucoup.

Première expérience donc pour le secteur formation de Servette et Carouge dans le championnat actif, et premières réponses aux questions purement sportives le 30 août prochain sur le terrain du FC Kosova.

Share.