Donzelle à l’expérience…

0

L’emblêmatique Boulon Favre offre la victoire aux joueurs de la Plaine en fin de match.

Conditions idéales cet après-midi au stade Marc Burdet de Collex-Bossy pour cette rencontre opposant la seconde garniture collésienne et le FC Donzelle.

Pour les hôtes il s’agit de réagir après la déconfiture du week-end passé face à Grand-Saconnex (défaite 7 à 0). Pour les visiteurs, il faut confirmer le retour en forme et engranger des points afin de s’éloigner le plus rapidemment de la zone rouge.

Première mi-temps terne

Les deux équipes se présentent dans un traditionnel 4-4-2. Collex rentre plus vite dans le match et décide de mettre la pression sur son adversaire. Le premier quart d’heure est à mettre au crédit des hommes de Pinto. Ils gagnent plus de duels et se créent quelques phases de jeu intéressantes, notamment grâce au bon jeu de Champod entre les lignes. Pour leur part, les hommes du duo Lammers/Boulon se montrent imprécis, ratant quelques passes faciles, et surtout peinent à se créer des opportunités de goal. Toutefois, malgré cette bonne entame de partie, l’avantage territorial des « rouges » est quelque peu stérile. Les Collésiens ne parviennent pas vraiment à se créer des actions de but franches et pêchent souvent dans le dernier geste.

Donzelle, lui, va s’appliquer à laisser passer l’orage, et va profiter à fond des rares occasions de but en contre. En exemple, à la 20ème minute, sur une grosse bourde défensive de Bonvin, De Pedro se présente seul face à Wyss, mais ce dernier parvient à bloquer la frappe du vif attaquant donzellois. Cette occasion a le mérite de réveiller les jaunes, qui vont prendre le jeu à leur compte et surtout commencer à gagner des duels au milieu de terrain. Les hôtes vont peu à peu reculer et laisser jouer leurs adversaires. A la 34ème, sur une action au milieu de terrain, Marin parvient à contrôler et se retourner sans être attaqué et distille une balle millimétrée en profondeur dans le dos de la défense collésienne, une nouvelle fois hésitante. De Pedro reprend victorieusement et ouvre le score pour les siens.

De Pedro, auteur du premier but de Donzelle

Le dernier quart d’heure de la mi-temps ne donnera rien, Collex II se montrant totalement incapable de réagir et beaucoup trop imprécis et Donzelle s’employant à préserver son avantage chèrement acquis. Cette première mi-temps laisse un goût d’inachevé tant la quantité d’actions à se mettre sous la dent est faible et la qualité du jeu ma foi pas très enthousiasmante.
Donzelle ne craque pas
La seconde garniture collésienne rentre sur le terrain avec de bien meilleures intentions. Comme au début de la rencontre, les hommes de Pinto jouent haut et récupèrent beaucoup de ballons en jouant très agressif. Ils se procurent quelques actions bien construites mais à chaque fois le dernier geste fait défaut. Donzelle, équipe d’expérience, laisse le jeu aux « rouges » et procède par contres. L’abnégation de Collex II sera récompensée à la 60ème minute quand Moutinho reprend un centre dévié venu de la gauche et catapulte le cuir au fond des filets. A ce moment du match le score de parité reflète plutôt bien la physionomie du match, les débats étant finalement assez équilibrés,chaque équipe ayant ses temps forts.
L’avantage psychologique de l’égalisation va pousser les collésiens qui vont se créer plusieurs occasions sans toutefois parvenir à tromper la vigilance de Zumbach. Donzelle, comme en première mi-temps va la jouer à l’expérience sans jamais paniquer. Bien qu’ayant l’air émoustillés, les « jaunes » vont se reposer sur les valeurs faisant la force de ce club, à savoir le courage et la solidarité en se contentant de contenir les assauts collésiens, et en exploitant au mieux ses situations favorables.Même si les hommes de Pinto semblent prendre l’avantage, jamais ils ne sont parus capables de marquer le deuxième but, faute à des mauvais choix offensifs.
Comme pour confirmer l’impression laissée par la deuxième mi-temps, Donzelle, sur l’une de ses rares occasions de la seconde période, va inscrire le deuxième but par l’intermédiaire de l’eternel et emblématique entraîneur-joueur Boulon à la 82ème minute,sur un centre contré qu’il reprend victorieusement dans les cinq mètres. Dès lors, Collex II passe à trois défenseurs, fait monter Gagliardi au milieu de terrain et jette ses dernières forces dans la bataille en espérant arracher l’égalisation dans les dernier instants de la partie. Mais Donzelle ne va plus lâcher son os et anihiler les derniers soubresauts offensifs collésiens. Finalement l’arbitre de la rencontre siffle la fin du match sur le score de 2 à 1 pour Donzelle.

Boulon, l’entraîneur-joueur a marqué le but décisif

Collex II a par moments montré de belles choses aujourd’hui, notamment dans la construction des actions offensives. Mais cela ne doit pas occulter les problèmes de placement défensif qui sont à l’origine des deux buts encaissés ainsi qu’un certain manque de constance. Les hommes de Pinto sont en manque de victoires et stagnent au classement. La situation n’est pas alarmante mais sûr que le bouillant entraîneur exigera une réaction de la part des siens dimanche prochain à Varembé contre le leader Régina.

Quant aux hommes de Lammers et Boulon, cette victoire vient récompenser une équipe combative et solidaire qui n’a rien lâché. Il faut bien le dire,  c’est à l’expérience que Donzelle a arraché cette victoire, sachant mieux gérer ses temps forts que son adversaire du jour. Même si la qualité du jeu présenté laisse encore un peu à  désirer, les « jaunes » sont sur la bonne voie et refont peu à peu leur retard dans ce championnat. Quoi qu’il en soit, cette équipe donzelloise à du coeur et quelques atouts intéressants à faire valoir dans cette catégorie du jeu.

 

FC COLLEY-BOSSY II – FC DONZELLE  1-2 (0-1)
Stade Marc Burdet, environ 50 spectateurs

Buts: 24′ De Pedro 0-1, 60′ Moutinho 1-1, 82′ Boulon 1-2

Collex II (4-4-2): Wyss (C); Pinto, Gagliardi, Bonvin, Quiquerez; Sergi (55′ Morgado), Lopes (55′ Moreno), Popescu, Gonzales; Moutinho, Champod.
Entraineur : F. Pinto

Donzelle (4-4-2): Zumbach; Stefani, Hagmann, Duding, Espasandin; Boulon, Marin (40′ Lamri), Darque (80′ Wutrich), Guyot (63′ Sensibile); Landrecy, De Pedro (C).
Entraineurs: Boulon et Lamers

 

Pour Proxifoot, Jean PA

 

Share.