Carouge II s’en sort bien

0

Dans un match plaisant qui aurait pu tourner d’un côté comme de l’autre Carouge II l’emporte et continue de s’accrocher à la tête du classement.

Pelouse synthétique ce vendredi soir en match avancé de la 17e journée, Carouge II qui vise toujours la promotion en ligue supérieure accueille une équipe de Puplinge qui reste sur deux victoires consécutives et cherche à se sortir de la zone inconfortable au plus vite.

Le match commence sur un rythme soutenu, les deux équipes ont bien compris que le jeu au sol est la meilleure solution sur un terrain synthétique. Les visiteurs commencent très bien à l’image de Zendaoui, très en vue sur son côté gauche lors de ce début de match, tout d’abord sur une frappe qui ne trouve pas le cadre puis quelques minutes plus tard sur un centre qui trouve Tortorici. Mais de manière incompréhensible l’attaquant de Puplinge préfère mettre la main plutôt que la tête pour propulser le ballon au fond des filets. Dommage pour les « jaune » car cette occasion avait le poids d’un but.

Carouge II est pris à défaut plusieurs fois sur son côté droit, mais l’équipe d’Eduardo Agudo va reprendre le dessus techniquement et mieux contrôler la possession de la balle sans pour autant porter réellement le danger sur le but de Morgan.

Les « bleu » font le jeu mais Puplinge est dangereux en contre, à la 32e minute Pereira frappe la barre d’Andreoli, battu sur ce coup mais pas sur le suivant. Le jeune gardien carougeois gagne son duel et sauve son camp. Carouge joue mieux mais Puplinge est plus tranchant.

Ironie du sort, c’est lorsque Puplinge paraît le plus dangereux que Carouge II va enfin trouver l’ouverture juste avant la pause. En effet, Vitkeviez, peu heureux dans ses prises de balles jusque-là, contrôle et d’une lumineuse passe en pivot ouvre pour Baumgartner qui fait parler sa vitesse et sa précision pour « lâcher » son vis-à-vis et ajuster parfaitement Morgan. Carouge II marque au meilleur moment et boit donc le thé avec un avantage flatteur au vu des occasions des visiteurs.

Le match reprend mais les passes sont moins assurées et les fautes de plus en plus régulières. Puplinge ne s’avoue pas vaincu mais peine à trouver le chemin de la surface adverse. La faute à une équipe locale bien en place. Il faut attendre la 63e minute pour voir Pereira effectuer un joli numéro sur le côté droit, la balle revient à Percin, dont la frappe bat Andreoli mais pas Matumona qui supplée parfaitement son gardien sur la ligne. Dans la foulée Zendaoui, encore lui, frappe mais Andreoli se détend bien. Puplinge pousse mais Carouge II ne lâche pas son os.

Les hôtes profitent de la qualité technique de Baumgartner pour garder la balle, obtenir des fautes et déborder sur son côté droit. Sur l’un d’eux, son centre est parfait mais Matumona est trop court pour propulser la balle au fond. Le but du break est raté pour quelques centimètres.

Le match perd progressivement en intensité, de plus en plus rythmé par les coups de sifflet de l’arbitre de la rencontre.

Le but du K.O. s’offrira encore une fois à Carouge, le centre de Matumona trouve Emptaz, étrangement seul, mais celui-ci ne parvient pas à propulser le cuir au fond des filets visiteurs. Peut-être parce que la poste de prédilection de l’attaquant carougeois est … gardien de but. Le contingent de Carouge II est effectivement limité.

L’arbitre siffle la fin de la rencontre et libère les jeunes carougeois qui peuvent exulter. En effet, cette victoire difficile leur permet de rester au contact de leader Saint-Paul qui fait pour l’instant un sans-faute en ce début de deuxième tour.

Puplinge, quant à lui, rentre sans point de ce déplacement mais n’a pas à rougir de sa prestation et de l’envie de ses joueurs. Primordial pour se sortir de la course au maintien. Si l’équipe répète ce genre de match, elle peut largement ambitionner de rester dans cette catégorie de jeu.

 

 

ETOILE CAROUGE FC II – FC PUPLINGE  1-0 (1-0)
Stade de la Fontenette, 60 spectateurs

But: 45′ Baumgartner 1-0

Carouge II : Andreoli ; Kiamouche, Martin, Varela, Renna ; Baumgartner, Sanchez (Parente), Pais, Matumona ; Santos, Vitkeviez (Emptaz).
Entraîneur : Eduardo Agudo

Puplinge : Morgan ; Cerato, Ledrenn, Tartaglione, Sourial ; Khettabi, Diemunsch (Burgos), Pereira, Zendaoui (Polano); Tortorici (Dupraz), Percin
Entraîneur : José Burgos

Avertissements: Tortorici, Pereira et Dupraz pour Puplinge

 

 

Share.