Laconnex remporte le derby de la peur

0

Le FC Signal-Bernex II rendait visite à son voisin le FC Etoile-Laconnex pour ce match qui fut le seul à être renvoyé lors de la première journée du deuxième tour. La victoire était impérative pour les deux équipes des communes limitrophes afin de s’éloigner de la zone de relégation.

Sur 7 jours, les grenats affrontent trois concurrents directs pour éviter la relégation. C’est donc une semaine décisive pour le reste du championnat. Après leur victoire face à Plan-les-Ouates II, il faut maintenant gagner le derby avant d’affronter le FC Saint-Jean pour qui le match de samedi sera déjà une finale.

Pour Bernex II, il s’agit de corriger le tire après deux matchs nuls contre des équipes situées en dessous au classement. Un faux pas de plus et c’est la fin de la saison qui sera tendue.

Première période d’observation

Ce match démarre pourtant sans beaucoup d’engouements avec des joueurs volontaires et concentrés qui montrent clairement que les consignes défensives doivent être respectées. Les deux équipes s’engagent de plus en plus et un rythme de jeu soutenu se met en place au fil des minutes.

Sur un terrain de jeu qui n’encourage pas vraiment la circulation du ballon, la guerre du milieu de terrain est mise en évidence. En effet, la qualité des joueurs bernésiens Ralambomanana et Jimenez se voit contrée par la quantité de joueurs grenats qui empêchent la succession de passes. Ainsi, on ne notera que peu d’actions significatives sur cette première mi-temps.

Côté jaune, une tête plongeante de De Melo Ferreira et le gardien Petulla qui se montre le passeur le plus dangereux avec des dégagements aussi long que précis sur ses attaquants qui n’en profitent pas. Côté grenat, les balles arrêtées sont les principales répliques.

Marcel Schmutz décide d’envoyer les 22 acteurs aux vestiaires.
Du coeur contre du jeu
La deuxième période débute avec plus d’engagement de la part des deux équipes, on veut désormais chercher la victoire. Les jaunes accentuent la circulation du ballon et les grenats durcissent le jeu. C’est ces derniers qui parviennent à ouvrir le score sur une action d’Iseli qui contre un dégagement de la défense adverse avec la main et rentre dans les 16mètres. Essa Ndzie n’a d’autre option que l’arrêter irrégulièrement et l’arbitre siffle penalty ! Le capitaine locale Oeuvray s’en charge et c’est 1-0.
Les bernésiens ne tardent pas à réagir, voyant leur efforts récompensés justement. Une action individuelle de Karakus qu’il conclut par une frappe déviée par Pereira trompe le gardien Ferreira et remet les équipes à égalité. L’engagement des laconnesien ne faiblit pas. Cherchant constamment à rapprocher le cuir du but adverse, c’est une tentative de frappe complètement dévissée de Castella qui allait servir de passe en profondeur pour Sarrazin qui s’en va donner le but de la victoire à l’équipe locale. Le buteur, ses coéquipiers ainsi que les supporters locaux pouvaient laisser éclater leur joie !
Fin de match hachée
Laconnex tient sa deuxième victoire sur les trois matchs décisifs de la semaine et ne compte pas la lâcher. Pour cela, tous les moyens sont bons afin de couper le jeu bernésien. Une succession de fautes sanctionnées par des cartons jaunes allait se conclure par l’expulsion de Sarrazin qui laissait son équipe à dix pour les 15 dernières minutes. Le jeu a alors peu de fluidité. Les changements des visiteurs pour changer la donne et chercher l’égalisation ni changeront rien. Quelques minutes avant le coup de sifflet final, un coup franc de Essa Ndzie qui place la ballon sur la tête de Karakus termine sa course sur le poteau. La chance a choisi son camp ce soir-là…
Réactions
Fin du match et cris de joie pour les grenats qui contrastent avec la déception du capitaine bernésien Ortiz : « Nous avons tenté de poser le jeu et jouer le hors-jeu bien alignés mais une fois de plus nous constatons qu’il est difficile de faire appliquer précisément cette règle à notre niveau. De plus, le jeu de nos adversaires a été quelque peu frustrant pour nous qui souhaitions une meilleure circulation du ballon. »

Dans l’autre camp, l’entraineur M. Cautillo sort du vestiaire satisfait de la prestation de ses joueurs : « C’était un derby et il était primordial de gagner. Mes joueurs l’ont bien compris et je ne peux que les féliciter… Particulièrement mon gardien qui a joué une partie du match blessé ! Signal-Bernex n’a pas démérité mais notre placement tactique les a particulièrement gênés. Nous pouvons maintenant voir de l’avant et affronter ce match contre St-Jean sereinement et, je l’espère, avec la même envie. »

 


FC ETOILE-LACONNEX – SIGNAL FC BERNEX-CONFIGNON II  2-1 (0-0)
Stade de Laconnex

Buts : 59′ Oeuvray (P) 1-0, 64′ Karakus 1-1, 71′ Sarrazin 2-1.

Laconnex : Ferreira; Frey, D. Hubermann, Pereira; Oeuvray ©, Dupraz (80′ Toumi); Sarrazin, Castella, Megevand (75′ Bosson), Monnerat; Iseli.
Entraîneur : Michel Cautillo

Bernex II : D. Petulla; Ortiz ©, Borges De Brito, Essa Ndzie, Golay (75′ Navarro Martin); S. Petulla (80′ Kankolongo), Jimenez, Ralambomanana, Karakus; De Melo Ferreira (45′ Weber), Amide.
Entraîneur : R. Petulla

Avertissements : Castella, Hubermann, Dupraz, Ferreira, Sarrazin (Laconnex) ; Essa Ndzie, Ortiz (Bernex)
Expulsion : Sarrazin

Pour Proxifoot, Simao.

Share.