UGS II empoche trois points sur le fil

0

UGS II l’emporte dans les dernières minutes dans un match équilibré.

Les deux clubs s’affrontent pour la deuxième fois en moins de 24 heures. Après le match nul, 1-1, de leur deux équipes fanions samedi en début de soirée. Les « deuxième équipe » des deux clubs s’affrontaient dans un match de haut de tableau à Frontenex. Pour les Carougeois, il s’agissait de ne pas laisser filer Saint-Paul, alors que pour les Violets, les trois points de la victoire leur permettraient d’intégrer le trio de tête, et de rejoindre leur adversaire du jour.

Première mi-temps mitigée

Les deux équipes rentrent sur le terrain motivées. On voit clairement que les 22 acteurs du match sont là pour « la gagne ». Dès la deuxième minute, les pensionnaires de Frontenex allument la première mèche. Suite à un bon service de Torjman, Demba entre dans la surface et frappe, mais c’est dans le petit filet côté extérieur. Ce début de match est à mettre à l’avantage des hommes de Jean Yves Soilihi qui sont plus présents et gagnent leur duel.

Malgré tout, le rythme est assez lent. Sûrement la faute aux premières vraies chaleurs du printemps. À la 20ème minute, sur un centre de Fazzarri, Torjman devance son défenseur et place sa tête, malheureusement pour lui, à côté. Quelques minutes plus tard, coup dur pour UGS qui doit procéder à un premier changement. Ibrahim rentre à la place de Fazzari, blessé. À la 28 ème, les Violets obtiennent un bon coup-franc côté droit. Demba se charge de le botter. Le gardien carougeois sort, mais il relache sa balle dans les pieds de Croce qui, surpris de l’offrande, tire au-dessus.

Ce n’est qu’à 5 minutes de la pause que Carouge II réagit vraiment. Et cela par l’intermédiaire de Manzolillo qui dribble un défenseur avant de rentrer dans les seize et de frapper, trop mollement pour inquiéter le portier adverse. Cette action donne de l’allant aux Stelliens qui finnissent mieux cette mi-temps. À la 45ème, Katana déborde sur son côté gauche et centre parfaitement en retrait pour Conrad qui tire à côté du cadre.

C’est sur un score nul et vierge que l’arbitre renvoie les 22 acteurs boire le thé. Les deux équipes ont été très solides, mais manquaient cruellement de vitesse pour mettre la défense adverse en réel danger.

8 minutes de folie

Dès le retour des vestiaires, on sent que l’attitude des deux équipes a changé. Après seulement 30 secondes, Werren, rentré à la mi-temps, déborde et centre pour Ibrahim qui voit sa tentative bloquée par le gardien. À la 47ème, les hommes d’Eduardo Agudo obtiennent un bon coup-franc consecutif à une faute sur Baumgartner. C’est Nicolas Chappuis qui se charge de le tirer. Son centre tendu arrive au deuxième poteau où Vitkieviez est étrangement seul. Il place un plat du pied sûr dans le petit filet. 1-0 pour Etoile Carouge.

Deux minutes plus tard, le même Vitkieviez récupère un ballon dans l’axe, à l’entrée de la surface. Il frappe au goal, mais c’est juste à côté. Dans la minute suivante, Croce élimine un milieu carougeois et sert magnifiquement Werren en profondeur qui s’en va affronter le gardien stellien. L’avant-centre d’UGS trompe le portier d’un magnifique plat du pied. 1-1, Carouge se fait rejoindre au score, 3 minutes seulement après avoir pris l’avantage.

Les actions s’enchaînent d’un but à l’autre. À la 51ème, Vitkieviez, encore lui, passe à Manzolillo qui crochette, rentre dans les seize et frappe. Malheureusement pour lui, un défenseur contre au dernier moment. À la 53ème, c’est au tour des Violets d’amorcer une nouvelle offensive, une belle combinaison entre Noubissie, Werren et Ibrahim, met la défense des Bleus à mal. Ibrahim hérite du cuir dans la surface, tout le monde s’attend à le voir frapper, mais il remet à Werren qui tire juste au-dessus de la barre. Puis le match baisse légèrement en intensité. Les deux équipes sont bien en place. À la 70ème, sur une belle remise de la tête de Santos, Matumona, fraichement entré, tente une magnifique reprise de volée, mais Forestier capte bien.

Le rebond fatal

Etoile Carouge est mieux dans les dernières minutes de la partie. On s’achemine vers un match nul. Lorsque Ibrahim récupère le cuir, suite à un mauvais renvoi de la défense. Il avance sans être attaqué il frappe. Son tir n’est pas très puissant et Emptaz croit pouvoir capter facilement. Malheureusement, le faux rebond juste devant lui va le tromper. La balle finit sa course dans le but. 2-1 pour UGS. On jouait la 88ème minute. Les stelliens tentent alors le tout pour le tout, mais malheureusement la messe était dite.

Les hommes de Jean Yves Soilihi remportent les trois points et rejoignent Etoile Carouge au classement. À noter que les pensionnaires de la Fontenette ont un match de moins que leur hôte du jour.

 

 

FC UGS II – ETOILE CAROUGE FC II  2-1 (0-0)
Stade de Frontenex, 70 spectateurs

Buts : 47′ Vitkieviez 0-1, 50′ Werren 1-1, 88′ Ibrahim 2-1

UGS II : Forestier ; Luisoni, Milioto, Recordon, Kocaman ; Fazzari (27′ Ibrahim), Cerimi (73′ Landecy), Croce ©, Demba ; Noubissie, Torjman (46′ Werren).
Entraîneur: Jean-Yves Soilihi

Carouge II : Emptaz ; Katana, Martin, Kiamouche, Chappuis ; Conrad (70′ Matumona), Vitkieviez, Parente, Baumgartner ; Manzolillo (68′ Wydler), Santos © (77′ Pais).
Entraîneur: Eduardo Agudo

Avertissements : Cerimi, Luisoni, Landecy pour UGS.

 

 

Pour Proxifoot, Buscapé.
Photos: Pagu

Share.