Carouge II y croit encore

0
Grâce à sa précieuse victoire 3-4 à Meinier, les hommes d’Eduardo Agudo sont les seuls qui peuvent encore arracher le titre au FC Saint-Paul. Quant aux Meynites, ils ont quasiment consommé leurs chances d’être barragistes.

« Si on regarde le score final très serré (4-3), il ne reflète pas du tout la physionomie du match ». Les paroles de l’entraîneur carougeois Eduardo Agudo ne peuvent s’avérer plus vraies. En effet, dans ce match capital pour la seconde place du classement, les Stelliens croyaient avoir bouclé définitivement la rencontre en inscrivant le 1-4 à la 90ème minute. Mais un relâchement avant le coup de sifflet final aura permis aux Meynites de « maquiller » le score malgré tout, mais de dire quasiment adieu à la seconde place synonyme de barragiste. Dans des conditions de jeu différentes (petit terrain synthétique, contacts rapprochés, circulation du ballon très rapide), les Carougeois remportent la bataille entre poursuivants du FC Saint-Paul.

Espaces bien occupés

Sur ce terrain synthétique de Rouelbeau, les deux équipes s’étaient bien décidées à utiliser un maximum les ailes en évoluant en 4-4-2 classique. Malgré une domination territoriale des pensionnaires de la Fontenette, ce sont les locaux qui vont se procurer les premières occasions claires avant d’ouvrir le score suite à une action litigieuse: balle en profondeur pour Ducommun en position illégale mais c’est Allstadt, lui en position réglementaire, qui va se retrouver devant le portier Andreoli et gagner son duel.

Réaction carougeoise et décisif Baumgartner

Paradoxalement, encaisser ce premier but est la meilleure chose qui aurait pu arriver aux protégés d’Agudo puisqu’en l’espace de dix minutes, ils vont réagir et marquer à trois reprises. Tout d’abord par l’intermédiaire de Vitkieviez qui profite d’une déviation de la tête de l’omniprésent Baumgartner pour se retrouver seul devant Mayer et égaliser. Puis c’est ce même Baumgartner qui conclut d’une brillante tête un centre précis de Wydler. Et finalement, Baumgartner, encore lui, est victime d’un penalty naïf de Daniel Wydler (de Meinier cette fois-ci) qui va permettre à son frère et rival du jour, Christian Wydler, d’inscrire le 1-3 depuis les onze mètres.

Le rush et l’efficacité carougeoises en fin de première mi-temps, ajoutés à la passivité, certes, de la défense meynite, vont permettre aux visiteurs d’arriver à la mi-temps avec une confortable avance de deux buts.

Meinier prend des risques… infructueux

Après le thé, l’équipe de Durret et Ricci se doit de prendre des risques, passe à trois défenseurs et se rue à l’attaque. Installés dans le camp carougeios, les « blancs » ne parviennent pas souvent à titiller les cages d’Andreoli. Malgré des grosses occasions de Ducommun (60ème), De Oliveira (77ème) et Roten (85ème), la défense des « bleus » parvient à gérer ce cumul de joueurs offensifs de la part des locaux, qui font parfois preuve d’un manque de lucidité flagrante.

Arrêts de jeu de folie

Alors que nous entrons dans les arrêts de jeu, le remplaçant visiteur Conrad décroche une puissante frappe qui se loge dans la lucarne des cages de Mayer, inscrivant le 1-4 et tuant définitivement la rencontre… ou pas! En effet, deux inattentions de la défense de Carouge II vont permettre aux Meynites de « maquiller » le score: d’abord par un penalty transformé par Udry (93ème) puis par Wicky qui est à la réception d’un corner (94ème). Même si les locaux y auront cru, leur réaction a malheureusement été trop tardive et ce sont les joueurs d’Agudo qui remporteront ces trois points importants.

L’entraîneur stellien nous avouait: « Ce n’était un match pas comme les autres, avec des paramètres comme le temps ou le terrain auxquels nous ne sommes pas habitués. En plus, nous concédons ces deux buts à la fin qui relancent Meinier dans le match. Mais l’essentiel c’est le trois points, qui plus est sans joueurs de la première équipe. A part ces cinq dernières minutes, je suis très satisfait de mon équipe. » Meinier s’éloigne de la course à la montée alors que Carouge II s’installe confortablement à la seconde place. En attendant un faux pas de Saint-Paul…

 

US MEINIER – FC ETOILE-CAROUGE II 3-4 (1-3)
Centre Sportif de Rouelbeau, environ 60 spectateurs

Arbitre: Fadil Husakovic

Buts: 25′ Allstadt 1-0, 32′ Vitkieviez 1-1, 35′ Baumgartner 1-2, 41′ Wydler (P) 1-3, 91′ Conrad 1-4, 93′ Udry (P) 2-4, 94′ Wicky 3-4

Meinier (4-4-2): Mayer ; Agrelo (46′ Wicky), Wydler, Roten, Chenevard ; Allstadt, Di Mario, Fuentes (58′ Kassongo), Reymond (46′ De Oliveira) ; Ducommun ©, Udry.
Entraîneurs: Franco Ricci et Christophe Durret

Carouge II (4-4-2): Andreoli ; Chappuis, Kiamouche, Martin ©, Renna (75′ De Sousa) ; Baumgartner, Pais, Parente, Wydler (63′ Conrad) ; Santos (83′ Varela), Vitkieviez.
Entraîneur: Eduardo Agudo

Avertissements: Fuentes, Di Mario, Wydker et Ducommun (Meinier) ; Vitkieviez (Carouge II).

Photos: OneClick-Photo

Share.