Chênois II fait un grand pas vers le maintien

0

Veyrier perd sa deuxième confrontation directe en l’espace de sept jours alors que le CS Chênois se rapproche du maintien.

On pouvait s’attendre à un début de match tendu et fermé entre deux équipes qui ont impérativement besoin de point en vue du maintien. Au contraire, le match commence tambour battant avec l’ouverture du score dès la 5ème minute par les joueurs d’Hernandez.

Une première mi-temps hachée

Une perte de balle au milieu du terrain, un mauvais placement défensif ainsi qu’une erreur d’appréciation du gardien des « Vert » amène l’ouverture du score. Meddour parti à la limite du hors jeu, contre le dégagement de Kohler et peut pousser le ballon dans le but vide.

Avec ce but des visiteurs tombé très tôt dans la partie, on pense alors que les  locaux vont se révolter. Malheureusement pour eux, Chênois joue compact et ne laisse que très peu d’espace. Cette première mi-temps se passe essentiellement au milieu de terrain et est entrecoupée de nombreuses fautes. On ne peut qu’espérer mieux pour la seconde période.

La défense de Veyrier s’écroule sous les assauts des attaquants adverses

Comme lors de la première mi-temps, les joueurs de Villa vont se faire surprendre dès le retour des vestiaires. A la 50ème minute, deux pertes de balles consécutives d’Ambassa permettent à Dupont d’offrir, d’un centre ras de terre au deuxième poteau, un ballon immanquable pour le buteur Meddour. Esseulé de tout marquage, il ajuste la lucarne de Kohler.

Les Veyrites sont piqués à vif et savent que s’ils veulent rester en 2ème ligue l’année prochaine ils doivent impérativement se réveiller. Il ne faudra attendre qu’une minute pour que les « Vert » réduisent le score. Sur un corner de Yilmaz, le grand défenseur Randrianantenaina s’élève plus haut que tout le monde et ajuste Elfeshawey d’une magnifique tête piquée. Voilà les hôtes enfin entrés dans le match. Ils sont même tout proches de l’égalisation 3 minutes plus tard, suite à un bon coup franc de Yilmaz très bien stoppé par le portier des « Rouge ».

Malheureusement, la défense des « Vert » est toujours aussi fébrile. La moindre erreur est payée cash par les joueurs locaux. A la 60ème minute, c’est Cihan qui va profiter de nouvelles lacunes défensives pour glisser un ballon en retrait à Mennana. D’une belle frappe croisée, l’attaquant redonne deux longueurs d’avances aux visiteurs. Seulement trois minutes plus tard, le duo Mennana – Meddour va encore profiter des largesses de la défense veyrite. Le vif et très créatif attaquant Mennana part seul depuis le milieu de terrain et se débarrasse de deux joueurs adverses. Entré dans la surface sur le côté gauche, il ajuste un superbe centre au deuxième poteau qui trouve Meddour. Etrangement seul, le buteur des « Rouge » inscrit son troisième but d’une belle tête. Le gardien Kohler a une nouvelle fois été abandonné par sa défense. Encore une demi-heure de jeu et les « Vert » sont menés 4 à 1.

Un fait de jeu étrange

Malgré des changements tactiques au sein de l’équipe locale, les joueurs de Villa ne  sont dangereux que sur coup de pieds arrêtés.  A la 83ème minute, Veyrier va revenir à deux longueurs de son adversaire suite à un fait de jeu assez étrange.

Le ballon est en jeu au milieu de terrain quand le juge de touche agite son drapeau. Une altercation entre Koularmanis et Randrianantenaina s’est passée dans la surface de réparation des « Rouge ». L’arbitre court vers son collègue pour se renseigner. Il donne un carton rouge au joueur de Chênois pour avoir frappé de la tête le défenseur des « Vert ». La sanction sera double car l’arbitre accorde un penalty aux Veyrites. Abeyi le transforme.

On pense alors la partie relancée car à 11 contre 10 les joueurs locaux pourraient pousser durant les dix dernières minutes. Mais c’était sans compter sur un geste complètement stupide de l’attaquant local. En effet, suite au penalty, Abeyi court prendre le ballon dans les filets et en revenant donne une petite claque au portier Elfeshawey. Ce geste n’est pas passé inaperçu et l’arbitre le sanctionne justement d’un carton rouge. Le match se terminera donc à 10 contre 10.

Avec cette défaite, Veyrier se trouve en position plus que délicate en vue du maintien. Avec 5 points de retard sur Chênois et un match en moins, les joueurs de Villa ne sont plus maîtres de leur destin sauf si le FC Geneva parvenait à se sauver en 2ème ligue interrégionale. Du coté des pensionnaires du stade des Trois-Chênes, une victoire mercredi soir contre un autre concurrent direct, le FC Grand-Lancy II, leur permettraient de s’assurer une place en 2ème ligue pour la saison prochaine.

A la fin du match, l’entraineur Hernandez nous faisait part de sa grande satisfaction : « Je suis très satisfait de la prestation et de l’état d’esprit de mes joueurs. Aujourd’hui, nous avons évolué avec pas moins de 8 juniors A qui avaient déjà joués samedi après-midi. Pour la plupart de ces jeunes joueurs, il s’agissait de leur premier match en actif. Ils ont montrés beaucoup d’envie et une grande combativité tout au long de la partie. Je les félicite et les remercie ».

Du côté veyrite, Daniel Villa nous expliquait qu’il avait été très déçu de la prestation de ses joueurs : « Nous avons fait preuve de manque de caractère à tous les niveaux ainsi qu’un manque de rigueur défensive évident. Notre qualité de jeu a été insuffisante en tout point. Malgré cette défaite, nous y croyions encore et nous nous battrons jusqu’au bout ».

 

FC VEYRIER-SPORTS – CS CHÊNOIS  2-4 (0-1)
Stade de Veyrier-Village, environ 100 spectateurs.

Buts : 5′ Meddour 0-1, 50′ Meddour 0-2, 51′ Randrianantenaina 1-2, 60′ Mennana 1-3, 63′ Meddour 1-4, 83′ Abeyi 2-4

Veyrier :  Kohler ; Wacker, Forsyth ©, Randrianantenaina; Lapeire (53′ Messomo) ; Schmid, Ambassa (64′ Durand), Vaucher (52′ Barbey) ; Briones ; Abeyi, Yilmaz.
Entraîneur : Daniel Villa

Chênois II : Elfeshawey ;  Simoes Chaves, Koularmanis,  Huguenin ©, Dos Santos Barata ; Dupont (85′ Zaanoun), Mvondo, Cihan, Jimenez ; Meddour (75′ Réaut), Mennana (82′ Ibishi).
Entraîneur: Bernardo Hernandez

Avertissements : Schmid, Yilmaz, Briones pour Veyrier et Mennana pour Chênois.
Expulsions : 83′ Koularmanis pour Chênois ; 84′ Abeyi pour Veyrier.

 

Photos: Despondos Sporting Shoots

Share.