Perly II laisse échapper ses chances de montée

0
Ce match ne devait être qu’une étape intermédiaire avant les deux dernières finales en vue de la montée pour Perly-Certoux II et une dernière occasion pour Rapid Bosna de montrer leur niveau face à une équipe du haut de classement.

Il ne fallait pas arriver en retard au Stade de Perly-Certoux. Après à peine 20 minutes de jeu, le score est déjà de 3-0. En effet, les hommes de H.Silva sont très bien rentrés dans le match et se montrent dangereux dès les premières actions. Tout débute par Lopes qui trouve le plat du pied de Martins sur un centre parfait afin de permettre à ce dernier d’inscrire le 1-0. Puis, sur une action similaire, c’est Nelson Silva qui double la mise. Sans laisser le temps à leurs adversaires de réagir, Martins profite d’une frappe de Lopes relâchée par le gardien afin d’inscrire le but du k.o. pour les locaux.

On croit le match bouclé. Mais c’est sans compter sur l’esprit combatif des bleus et blanc qui ne s’avouent jamais vaincus. Poussés par des supporters bosniaques très présents au Stade de Perly et parfaitement protégés de la pluie par les parasols installés sur l’esplanade longeant le terrain principal, les joueurs de l’équipe du Bois-de-la-Bâtie parviennent à réduire le score avant la mi-temps. Un long ballon dans les 16m permet à Ni.Omeragic de placer sa tête et ainsi devancer la sortie du gardien. L’arbitre siffle la mi-temps sur le score de 3-1.

La pluie continue de tomber sur Perly encourageant la centaine de supporters présents à se réfugier autour de la sympathique buvette. David, un supporter local, donne sa vision du match : « il faut qu’on tienne le score maintenant ! ». Et les joueurs perlysiens allaient même faire mieux puisqu’ils se créent une occasion en or de marquer le but du k.o. définitif. Une action quelque peu confuse dans les 5m bosniaques et c’est la latte, puis le gardien, puis un défenseur sur sa ligne qui empêchent le ballon de rentrer ! Perly II aurait pu boucler le match sur cette action de la 55e minute.

Mais comme disent les italiens… « gol fallito, gol subito ». Les visiteurs ne vont pas pardonner les action manquées. Omeragic se montre une nouvelle fois décisif en déviant de la tête un ballon qui longe les buts de Gioria avant que Maric ne parvienne à le pousser en direction des filets. Malgré un sauvetage in extremis de Gioria, l’arbitre estime que le ballon a franchit entièrement la ligne et concède le but à Rapid Bosna ! Avec le retour au score, c’est Perly qui commence à ne plus maitriser son jeu. Les joueurs envisagent les conséquences d’une égalisation et ne parviennent plus à faire preuve de solidité. De leur côté, les bosniaques sont toujours plus poussés par leur public et cherchent maintenant à inscrire le but de l’égalisation. On joue la 83e minute lorsque Grdan envoie son coup franc au deuxième poteau où il trouve Mujezinovic qui surgit dans le dos du défenseur, se jette et marque ! Les visiteurs laissent éclater leur joie, ils sont parvenus à remonter un 3-0 sans déployer un jeu spectaculaire mais en y mettant le coeur et l’envie.

Les joueurs perlysiens tentent alors de donner tout ce qui leur reste pour obtenir la victoire, en vain. Ils ne se montrent dangereux que sur un corner à 2 minutes de la fin mais le score en restera là et les têtes se baissent chargées de déception au coup de sifflet final. Sans faire d’énormes calculs savants, ils savent que ce n’est pas que ce match qui est perdu à cet instant, mais les chances de montée également. En effet, ils ne dépendent plus d’eux-mêmes pour obtenir un poste dans les 2 premiers mais de plusieurs défaites des équipes de haut de classement sur les deux derniers matchs. Les possibilités de montée sont donc maigres même si tout peut arriver dans le football… « On est très déçus de pas avoir réussi à tenir le score. On aurait dû se montrer plus intelligents et plus calmes sur la deuxième mi-temps. D’autant plus que les trois buts qu’on prend sont sur coup franc… Désormais le championnat est quasiment perdu ! », la déception est grande dans les paroles du capitaine Lopes sortant des vesitaires perlysiens.
Pour Ni.Omeragic, qui ne manque pas de fair-play en saluant la prestation de ses adversaires du jour, ce match à démontré une fois de plus que son équipe sait revenir au score et ne pas baisser les bras : « Je tiens vraiment à féliciter mes joueurs pour leur magnifique état d’esprit et leur envie aujourd’hui. Malgré des erreurs défensives sur les trois buts encaissés, les deux changements effectués à la 30e minute nous ont permis d’apporter plus de vivacité et de changer la tactique afin d’inquiéter nos adversaires. Pour le club, cette année était considérée comme une phase d’apprentissage de la 3ème ligue, nous sommes donc satisfaits des résultats obtenus et prêts à planifier la saison prochaine. »

 

FC PERLY-CERTOUX II – FC RAPID JONCTION BOSNA  3-3 (3-1)
Stade de Perly, environ 100 spectateurs

Buts : 8′ Martins 1-0, 14′ N. Silva 2-0, 20′ Martins 3-0, 40′ Ni. Omeragic 3-1, 75′ Maric 3-2, 83′ Mujezinovic 3-3
Perly II : Gioria; Rodrigues, Berti (80′ Filipe), Pilet, Da Silva (45′ Penas); Blanco, Magnin, N. Silva, Carvalho; Martins (75′ Dello Buono), Lopes ©.
Entraîneur : Helder Silva
Bosna : Kospo; Oruc, Grdan, Karabasic (30′ Softic), Sejmenovic; Guerra, Letic ©, Omeragic, Hasanovic (30′ Gerzner); Nadarevic (70′ Maric), Mujezinovic.
Entraîneur : Nihad Omeragic
Avertissements : Kospo, Mujezinovic, Guerra (Rapid)  Gioria, Berti (Perly) 

 

Pour Proxifoot, Simao.
Photos: OneClick-Photo

Share.