Stade Nyonnais l’emporte sans brio

0

Stade Nyonnais accède au tour suivant après une victoire à l’économie contre Perly. A défaut d’avoir proposé un jeu resplendissant, les pensionnaires de Challenge League ont su gérer leur avantage acquis après une demi-heure de jeu.

Ce sont deux équipes en proie au doute qui s’affrontent au stade municipal de Perly. Certes, le Stade Nyonnais reste sur une série de 3 matchs sans défaites mais pointe à l’avant-dernière place de Challenge League. Quant à leurs adversaires du jour, ils réalisent aussi un début de saison plus que poussif avec une seule victoire enregistrée jusqu’ici en championnat. Et au vu de ce qui a été proposé en cette fin d’après-midi, ni Hilty ni Dragani ont de quoi être rassurés.
Domination stérile
La première demi-heure ressemble à un long round d’observation. A la faveur d’une plus grande maîtrise technique et d’un Ndzomo excellent dans la conservation du ballon, Stade Nyonnais domine logiquement les débats. Mais sans plus. Les occasions de but se font rares. Ce sera une constante tout au long du match.
La faute aussi à une défense perlysienne appliquée et à un Volpilhac impérial dans ses sorties aériennes. Du côté des visiteurs, le danger est fréquemment amené par le flanc droit. Mathieu Germanier est très remuant et apporte autant que possible son soutien aux avants-postes. Comme sur cette action de la 13e minute où il combine avec Ngindu avant de centrer pour la tête non cadrée de Rushenguziminega.
Une tendance qui se confirme à la 27e minute. Suite à un une-deux avec Ngindu à l’orée des 16 mètres, Pimenta prend l’avantage sur son vis-à-vis et, d’une frappe de l’extérieur du pied, trompe Volpilhac. Les hôtes cèdent une première (et dernière) fois.
Par la suite, Perly tente de réagir mais sans grande conviction. Et c’est avec un avantage d’un but que les Nyonnais regagnent les vestiaires. Et ce n’est pas immérité.
Perly se montre plus agressif
Heureusement pour l’intérêt de la rencontre, les joueurs du FC Perly-Certoux retournent sur le terrain avec de meilleures intentions. Ils font preuve de plus d’agressivité. Il en résulte un match bien plus équilibré.
Or, le dilemme auquel sont confrontés les joueurs d’Hilty est de taille. Car en se découvrant pour tenter d’arracher l’égalisation, Perly s’expose inéluctablement aux contres adverses. Et, un deuxième but nyonnais serait très probablement synonyme d’élimination.
Qu’importe, les Perlysiens tentent le coup mais éprouvent les plus grandes difficultés à se créer de réelles opportunités. Ils s’en remettent donc aux balles arrêtées. Hélas, ces dernières sont bien souvent galvaudées. En atteste ce coup franc de la 70e minute, pourtant bien placé, mais envoyé dans les airs par Pizzinat.
Entre-temps, Besseyre, à peine entré en jeu, trouve le cadre des buts gardés par Volpilhac. Perly a eu chaud.
A l’entame du dernier quart d’heure, le constat est clair: incapable d’inquiéter les Nyonnais dans le jeu, les fautes obtenues aux abords des 16 mètres semblent constituer la seule échappatoire possible. Mazouzi est lancé dans la bataille. Sur le bord du terrain, on espère que sa détermination et sa vivacité feront la différence.
Si près, si loin
« Il n’y a qu’1-0 », rappelle Hilty depuis le banc de touche. Perly a le droit d’y croire. Du moins jusqu’à 82e minute et le second avertissement de Del Rosso. Auteur d’un bon match, le latéral se voit renvoyé prématurément aux vestiaires suite à une intervention musclée. Cette fois-ci, les carottes semblent cuites. Cependant, le Stade Nyonnais va jouer à se faire peur jusqu’à dans les arrêts de jeu, où de nombreux cafouillages auraient encore pu altérer l’issue de la rencontre.
Les Perlysiens peuvent s’en vouloir de ne pas avoir plus cru en leurs chances. Quant au Stade Nyonnais, incapable de tuer le match, il aura montré ses carences actuelles. Son prochain adversaire sera connu dès demain. Le tirage au sort est prévu à 11h30 à la maison du football à Berne. Les 1/16 de finale se dérouleront le week-end des 18 et 19 octobre.

 

FC PERLY-CERTOUX – FC STADE NYONNAIS  0-1 (0-1)
Stade Municipal de Perly, environ 500 spectateurs

Arbitre : M. Studer

Buts : 27′ Pimenta 0-1

Perly : Volpilhac; Zapico, Girod, Andrey, Del Rosso; Parra, Szostakiewicz, Brunner (68′ Mazouzi), Noriega (37′ Magnin); Pizzinat, Puigrenier (80′ Favre).
Entraîneur: Stéphane Hilty.

Stade Nyonnais : Guedes; Katana, Cavaglia, Bolay, Germanier Mathieu; Ndzomo, Germanier Damien, Ngindu, Pimenta (63′ Besseyre); Andreu, Rushenguziminega (78′ De La Loma).
Entraîneur: John Dragani.

Expulsion : 82e Del Rosso (2e avertissement)

 

Pour Proxifoot, Théo « Cherry » Fabregas
Photos: OneClick-Photo

Share.