Collex n’a rien pu faire

0

Opposés au maître de la coupe suisse, le FC Sion, les protégés de Liniger ne sont pas parvenus à créer l’exploit.

Auteur d’un début de championnat fracassant, Collex-Bossy avait la chance ce samedi de recevoir un ténor du championnat suisse à l’occasion des 16e de finale de la coupe suisse. Cette rencontre, c’est avant tout l’opportunité pour un club de se mettre en avant et de côtoyer le monde professionnel l’espace de quelques heures.

Malgré le temps maussade et la pluie menaçante, ce ne sont pas moins de 1’900 spectateurs qui se sont rendus ce samedi au Stade Marc Burdet. Une jolie affluence qui ferait pâtir certaines équipes de Challenge League.

Le pire des scénarios

« Nous sommes onze hommes contre onze hommes, sur une rencontre, tout peut arriver », rappelait Liniger la veille de la rencontre. Malheureusement ses joueurs sont passés à côté de leur entame de match. Après à peine 60 secondes de jeu, une longue ouverture surprend Izquierdo, Marin contrôle et centre à destination de Sio qui ne manque pas l’aubaine. 1-0 pour Sion et les rêves d’exploit qui s’envolent déjà.

La réaction collésienne sera tout à leur honneur. Pisino est servi à l’orée des seize mètres et parvient à centrer pour Aydogdu. La tête de l’attaquant genevois trompe Fickentscher à l’aide du montant mais le trio arbitral annule la réussite pour un hors-jeu peu évident, au plus grand désarroi des spectateurs.

Après cet avertissement sans frais, les Sédunois reprennent le jeu à leur compte et parviennent à doubler la mise par Marin, étrangement seul au second poteau.

Puis, le jeune Sauthier, formé au Servette et très en vue samedi, donne trois longueurs à son équipe en inscrivant son premier but sous les couleurs du FC Sion. Entre-temps, Aydogdu avait à nouveau fait trembler le dernier rempart valaisan après avoir pris de vitesse toute la défense.

Sion lève le pied

Après le thé, l’intensité baisse quelque peu et Sion se contente de faire tourner le ballon. Après un quart d’heure de jeu en seconde période, l’international serbe Mrdja marque le quatrième but pour son équipe.

Valeureuse, la troupe de Liniger en veut toujours et parvient à se créer une nouvelle occasion par ce diable d’Aydogdu qui voit une nouvelle fois Fickentscher s’interposer sur son essai. Dans les dernières secondes, Sion va aggraver la marque par Prijovic, seul face à Derouazi. Le portier genevois, également président du club, aura également su se mettre en valeur pendant toute la soirée en repoussant plusieurs tentatives valaisannes.

Le miracle n’aura donc pas eu lieu, la faute à un premier but encaissé trop tôt: « Je suis quand même un peu déçu, sur trois buts, on fait des erreurs évitables. On avait les moyens pour les gêner plus longtemps », concluait Liniger avant de rajouter: « Je suis fier de mes gars qui ont continué à jouer malgré le score, c’est une belle fête pour le club ». Son capitaine Sow était également assez fier de la performance de son équipe: « On a pas été ridicules, loin de là. On emmagasine de l’expérience pour la suite ».

Du côté de Bernard Challandes, la satisfaction de la qualification primait sur la performance de ses joueurs: « On a fait un match sérieux, sans plus. On voulait tuer leurs espoirs très tôt. En terme d’efficacité, on aurait pu mieux faire mais l’essentiel est acquis. Je tiens également à féliciter l’équipe de Collex-Bossy qui n’a rien lâché et a montré d’intéréssantes qualités. » Ces dernières n’auront malheureusement pas suffi.

FC COLLEX-BOSSY – FC SION 0-5 (0-3)

Buts: 1′ Sio 0-1, 24′ Marin 0-2, 32′ Sauthier 0-3, 58′ Mrdja 0-4, 90′ Prijovic 0-5

Collex : Derouazi; Canedo, Sow, Di Stefano, Izquierdo (68′ Alder); Pombo, Quilez; Lhoneux (60′ Leuba), Pisino (80′ Alonso), Audergon; Aydogdu.
Entraîneur: Pierre-Yves Liniger

Sion: Fickentscher; Vanczak, Dingsdag (70′ Elmer), Adailton, Buhler; Sauthier, Rodrigo (46′ Yoda); Marin, Obradovic, Sio (55′ Prijovic); Mrdja.
Entraîneur: Bernard Challandes

 

Photos : OneClick-Photos

 

Share.