Carouge en prend trois. C’est bien Meyrin le leader.

0

Les hommes d’Hervé Musquère confirment leur domination sur ce groupe. Doublé pour Tsimba, Delley réalise le match parfait.

Meyrin s’envole au classement. Avec désormais six points d’avance sur Carouge au terme des matchs aller, les Meyrinois survolent outrageusement le championnat.  Et pourtant, les Stelliens auraient pu réouvrir la bataille pour la tête du classement. Mais ce Meyrin fait tout juste en ce moment. Solides, disciplinés et surtout talentueux, les hommes d’Hervé Musquère ont passé l’écueil que représentait cette rencontre face à Carouge avec une certaine sérénité.

Celui qui marque en premier…

En l’absence de Kamal Boughanem, c’est Cédric Tsimba qui a été placé au centre de l’attaque meyrinoise. Très vite, l’ancien attaquant de Sturm Graz a confirmé ses qualités en mettant à rude épreuve la défense carougeoise, puis il a été parfaitement servi par Marco Delley pour ouvrir la marque à la 34ème minute. Aussi bien Thierry Cotting qu’Hervé Musquère reconnaissaient après-coup l’importance de ce premier but, celui qui détermine le reste de la rencontre. Il aurait pu être Carougeois, si Grujicic ne réalisait pas une superbe envolée sur une frappe de Pacarizi au quart d’heure de jeu.

Avec un avantage d’un but au terme d’une première mi-temps équilibrée, Meyrin allait se trouver en position idéale : laisser Carouge maîtriser la possession de balle et procéder en contre, grâce notamment à la vitesse et au talent de Marco Delley.

Marco Delley, un but splendide et deux assists pour lui samedi soir

A la 50ème, le stratège meyrinois élimine plusieurs adversaires et arme une splendide frappe du gauche qui vient mourir dans la lucarne de Sébastien Roth. Quelques minutes plus tard, le leader prend un avantage définitif grâce encore au même duo qui était à l’origine du premier but. Marco Delley file à toute allure, le timing est une nouvelle fois parfait pour servir Cédric Tsimba qui ne manque pas son face-à-face avec le gardien carougeois (58ème).

Tsimba ne manque pas son face-à-face avec Roth

Avec trois buts d’avance à l’heure de jeu, le reste n’est qu’anecdotique entre les rares tentatives carougeoises pour sauver la face ou l’expulsion de Gomez (75ème) qui en dit long sur la frustration stellienne.

C’était le seul moyen d’arrêter Delley…

Samir Boughanem omniprésent

À l’heure de l’analyse, Hervé Musquère rappelait la philosophie meyrinoise : « Depuis trois ans, l’objectif est de jouer très compact au milieu et de laisser ensuite parler le talent devant ». Si Meyrin a bel et bien brillé offensivement, il convient de reconnaître l’équilibre de la formation meyrinoise avec notamment un Samir Boughanem omniprésent samedi dans la récupération. La moitié du championnat a été jouée, mais Hervé Musquère relativise : « Rien n’est fait. On a pris un ascendant, mais Carouge reste une des meilleures équipes du groupe et sera là jusqu’au bout ».

Pour Thierry Cotting, le regret est celui d’avoir manqué d’efficacité : « Pacarizi se procure deux belles occasions. Si on marque les premiers, c’est un tout autre match. Les trois buts d’écart me semblent sévères ». Sévère peut-être, mais ce Meyrin affiche pour l’heure trop peu de faiblesses pour se laisser impressionner par quiconque.

 

FC MEYRIN – ETOILE CAROUGE FC  3-0 (1-0)
Stade des Arbères, 630 spectateurs

Buts : 34’Tsimba 1-0, 50′ Delley 2-0, 58′ Tsimba 3-0

Meyrin: Grujicic ; Ratta, Pacella, Soares, Getaz ; Moës (78′ Lebeau), S. Boughanem, Kusunga (83′ Wana-Esende); Delley, Ouattara, Tsimba (71′ Valente).
Entraîneur : Hervé Musquère

Carouge: Roth ; Pauchard, Miéville, Gomez, Barroso ; Araujo, Fernandez (63′ Khir), Garcia (81′ Zoubaa), Manzolillo, Linares (63′ Hyseni), Pacarizi.
Entraîneur : Thierry Cotting

Avertissements : Ouattara, Manzolillo, S. Boughanem, Pacella.
Expulsion : 75′ Gomez

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.