3ème ligue, groupe 2 : 13ème journée

0

Kosova marque le pas, Veyrier se rapproche. En bas de tableau, victoire importante pour Champel face à Regina.

CS Italien GE II – FC Veyrier Sports 1 : 2  
Buts: Antonini 1-0, Wacker (P) 1-1, M. Pereira 1-2

Les parcours des deux adversaires de cette partie sont diamétralement opposés et pourtant, ce sont bien les locaux, nouvellement entraînés par Gianni Del Monte, qui démarrent le mieux. Preuve en est cette ouverture du score signée Antonini de la tête qui surprend toute la défense veyrite. Après une belle opportunité de doubler la mise sur une jolie frappe lointaine qui finit sa course sur la barre transversale du portier des visiteurs, le CS Italien II va peu à peu s’effacer et laisser le jeu à son adversaire. On approche de la mi-temps lorsque Spaggiari est accroché dans le rectangle fatidique. Wacker n’en demandait pas tant et égalise pour les siens.

En seconde période, Veyrier pousse mais n’y arrive pas. CS Italien II, quant à lui, résiste et tente de profiter des contres, sans succès malheureusement pour eux. La réussite va finalement choisir le camp du FC Veyrier Sports à quelques encablures du terme de la partie. A la suite d’un corner, Chavaz réalise un très bon travail et remet en retrait pour le sauveur Marcos Pereira qui donne un avantage définitif aux siens. Victoire importante pour Veyrier qui profite du faux pas de Kosova pour se rapprocher au classement.

US Meinier – Sporting Futebol Clube 1 : 0
But
: Reyes

Sporting est plus solide, c’est un fait. Sporting encaisse moins de buts, c’est un fait. Sporting continue sa descente aux enfers, c’est malheureusement le constat irréversible qu’Ahmed Maimouni est en train de tirer malgré de nets progrès par rapport au premier tour. Le bilan comptable est toujours aussi maigre, preuve en est cette deuxième rencontre consécutive sans inscrire le moindre but. La relégation en 4ème ligue se profile de plus en plus du côté des Lusitaniens.

Quant à l’US Meinier, qui a bénéficié en début de semaine du forfait face à Lancy lors du premier match du second tour (NDLR: Lancy l’avait emporté 4-2 mais en utilisant un joueur suspendu), enchaîne donc un second succès consécutif. Certes, le résultat était la seule chose à retenir pour eux aujourd’hui comme le confirme Franco Ricci: « On a dominé les débats mais on s’est mis au niveau de l’adversaire. Nous n’avons pas su élever notre niveau de jeu pour passer l’épaule plus facilement même si nous avons fait 2 poteaux de Ducommun et de Kassongo. Pour ma part, les seuls côtés positifs sont les 3 points. »

FC Etoile-Laconnex  – FC Perly-Certoux II 2 : 3
Buts
: Teles 0-1, Deberti 1-1, Medeiros 1-2, Teles 1-3, Mandallaz 2-3

Disputée sous un fort vent, cette rencontre a vu la seconde garniture du Perly s’imposer chichement face au FC Etoile Laconnex. Les visiteurs sont les premiers à prendre l’avantage à la demi-heure par l’intermédiaire de leur meilleur buteur Patrick Teles. Alors qu’ils pensent avoir fait le plus dur, les locaux, animés par un caractère bien trempé, reviennent à la marque grâce à Deberti dans les arrêts de jeu de la première période.

En seconde mi-temps, Perly II refait la différence par deux fois et prend le large pour mener 3-1 grâce à des réussites signées Medeiros et Teles, une nouvelle fois. A dix minutes du terme, la réduction du score signée Mandallaz n’y changera rien et Laconnex s’incline pour la deuxième fois en autant de rencontres lors de ce 2ème tour. Mais cette rencontre est avant tout à oublier pour les deux équipes, si l’on se réfère aux incidents qui ont maillé les bords du Stade de Laconnex, comme le confirme le mentor perlysien Rendeiro: « Le match s’est terminé avec un début de bagarre sur le terrain et dehors entre parents, un  match à oublier très vite et garder en tête que les 3 points qui nous permettent de rester au contact avec le haut du classement. On doit savoir gérer des matchs avec de la tension et sans entrer dans le jeu de l’adversaire. Je vais mettre des choses au clair dès mardi parce que certains comportements de quelques joueurs sont inadmissibles sur un terrain de foot même s’il y a eu de la provocation de l’adversaire. »

A noter encore que les Laconnésiens on été quelque peu choqués après avoir notamment reçu de la part de pseudos-supporters perlysiens des cailloux pendant la rencontre.

FC Champel  – Athlétique-Régina FC 2 : 0
Voir article Proxifoot

FC Satigny  – FC Kosova GE 0 : 0  

Bonne affaire pour le FC Satigny qui engrange des points là où très peu d’équipes en ont obtenu, face au FC Kosova et sa redoutable armada offensive composée des frères Selmani, d’Osmani, du vétérant Ljatifi et du revenant Zeneli. Quand on voit le potentiel de cette équipe, on se dit que c’est un véritable exploit de ne pas encaisser de but face à une telle équipe.

Du côté des kosovars, il s’agit là d’une simple alerte, qu’il faudra quand même ne pas trop prendre à la légère. En effet, le matelas d’avance sur lequel se reposaient les joueurs des Balkans pourraient s’effriter considérablement en cas de contre-performance comme ce dimanche.

 

FC Grand-Saconnex  – FC Lancy-Sports II 2 : 2 
Buts: Dauti 0-1, Afran 1-1, Rodrigues 2-1, Dos Santos 2-2

En menant au score deux buts à un à la pause, le FC Grand-Saconnex a certainement perdu deux points dans cette rencontre à la suite de l’expulsion de l’entraîneur-joueur Marrone pour une réaction aussi stupide qu’évitable: « Vers la 50ème minute de jeu, un joueur de Lancy passe à côté de moi et me donne un coup de pied sans raison. Je l’ai insulté et l’arbitre qui n’était pas loin m’a expulsé. J’ai pénalisé mon équipe en répondant verbalement sur l’agression du joueur de Lancy. Pourtant j’en ai vécu beaucoup en 35 ans de joueurs… »

Avant cette expulsion, Grand-Saconnex avait entamé cette rencontre de manière assez passive puisque c’est Lancy qui ouvrait la marque sur un centre-tir venu de la droite. La réaction des joueurs saconnésiens ne se faisaient pas attendre, et Afran égalisait avant que Rodrigues ne donne l’avantage aux siens. En seconde période, Grand-Saconnex résiste bien aux assauts lancéens. Mais à dix minutes du terme, Lancy va parvenir enfin à égaliser d’un joli lob, qui pour certains supporters locaux, n’avait pas franchi la ligne de but.

Du côté de l’entraîneur lancéen Toffoletto, la satisfaction était de mise compte tenu d’un effectif limité: « Avec 5 titulaires absents et donc 5 juniors A dans l’effectif nous sommes venus au Grand Saconnex pour jouer et gagner. Après une première période mal négociée, comme d’habitude notre 2ème mi-temps est beaucoup plus sérieuse. Après 2 buts annulés pour hors-jeu à notre attaquant OKA Kouassi, nous finissons par revenir logiquement au score. Je profite pour féliciter particulièrement notre jeune joueur (1993) Valentin Schnorkh qui est rentré les dernières 20 minutes au poste de latéral droit au marquage du poison appelé Rodrigues. Nous avons donc eu une bonne réaction même si le jeu présenté peut être amélioré. »

 

Share.