L’Etoile ne brille pas mais gagne

0

Etoile-Laconnex remporte le match de la peur et se rassure. Athlétique-Régina perd des points précieux dans son opération maintien et reste sous la barre.

Triste football 

Première mi-temps difficile pour les deux équipes cette après-midi au Stade de Laconnex. Le soleil et sans doute la peur de perdre semblent influencer un début de partie bien terne.

Cependant, c’est Laconnex qui s’illustre en premier. Sarrazin déborde et trouve Lanier dans la surface de réparation, mais sa reprise est manquée. L’occasion a le mérite de réveiller les visiteurs. Saljihi reprend de la tête un bon centre sur l’aile droite et oblige Rausis à un belle parade.

Mais après la demi-heure de jeu, force est de constater que l’enjeu crispe les vingt-deux acteurs. Les multiples fautes de part et d’autre hachent le jeu et les deux équipes ont du mal à poser le ballon.

A noter une dernière opportunité à la 41e minute pour les hommes de Pascal Caccapaglia. Marc Sarrazin prend son couloir et adresse un centre « à la Beckham » (selon son auteur) pour Lanier. Malheureusement pour Etoile-Laconnex, un mauvais rebond trompe Cédric Lanier et son essai n’est pas cadré.

L’arbitre, très bon cette après-midi, renvoie les joueurs aux vestiaires sur un score nul et vierge. Etoile-Laconnex montre une belle solidité défensive, à l’image de Casut, intraitable en défense centrale, mais semble manquer de créativité offensive. Les joueurs de Régina, eux, privilégient un jeu de longue passe dans le dos des « grenats » et peinent sérieusement à la construction.

Laconnex passe l’épaule

Heureusement pour le spectacle, les deux équipes reviennent sur la pelouse en ayant retrouvé leur jeu.

Ce sont les hommes de Jérôme Four qui se procurent la première occasion de cette deuxième période : Shabani, qui vient de rentrer, est trouvé dans la profondeur et s’en va seul affronter Rausis. Mais son tir passe au-dessus de la barre.

Les occasions se succèdent mais ce sont les pensionnaires du Stade de Laconnex qui dominent ce premier quart d’heure. A la 63e minute, Racine, dit « l’aiglon surinamien », esseulé sur la droite, tente sa chance. Sa frappe passe juste au-dessus de la cage de Habib.

Dans la foulée c’est Régina qui est tout proche de l’ouverture du score. Haziri, seul au deuxième poteau, hérite d’une balle ras terre  mais vendange une bonne possibilité, sa balle n’est pas cadrée.

Laconnex pousse et tente de concrétiser sa domination. Hubermann hérite du ballon après une remise en jeu cafouillée, il rentre dans les seize mètres, efface son adversaire direct et conclut du plat du pied, c’est 1-0 pour Etoile-Laconnex. Le capitaine laconnésien offre (enfin) du rêve aux dizaines de spectateurs et permet à son équipe de prendre un avantage qui va s’avérer décisif.


Hubermann, capitaine d’Etoile Laconnex (archives Despondos/Proxifoot)
Laconnex veut enfoncer le clou et, deux minutes après l’ouverture du score, Deberti combine avec Sarrazin. Le « une-deux » met la défense statique de Régina à l’amende et Deberti offre une balle de deux à zéro à Kevin Racine. Mais c’est sans compter sur Habib qui, d’une belle parade, permet à son équipe de rester au contact.
Athlétique-Régina essaie tant bien que mal de récoler au score mais les assauts des « bleu » sont repoussés par la défense laconnésienne. Les hommes de « Cacca » tiennent leur victoire et M. Sardinha Boesch siffle la fin du match.
Laconnex emporte les trois points et souffle en voyant la barre s’éloigner, comme nous le confiait Pascal Caccapaglia : « Aujourd’hui l’essentiel était de prendre les trois points qu’importe la manière. Là on peut souffler un peu. Mais je sais qu’on a les capacités d’être meilleurs dans le jeu, il nous faut encore travailler et ça viendra. ».
Mauvaise affaire par contre pour l’Athlétique-Régina de Jérôme Four qui fustige l’état d’esprit de son équipe : « On a pas la culture de la gagne. On manque de « grinta » sur le terrain. Aujourd’hui, on fait un mauvais départ et Laconnex a été plus réaliste. Mais c’est mentalement qu’on est le plus faible. Les joueurs ne montrent pas de solidarité et c’est difficile de mobiliser tout le monde. »

Match difficile à avaler pour le staff technique et les joueurs de Régina. Toujours du mauvais côté de la barre fatidique, la lutte pour le maintien est plus que jamais d’actualité. La future confrontation face à Satigny (deux points devant et du bon côté de la barre) aura valeur de match couperet.

Quant à Laconnex, ils réalisent la bonne opération de l’après-midi en mettant sept points entre eux et la barre. Ils peuvent dès lors envisager avec, sans doute, moins de pression la fin de championnat et se concentrer sur la qualité de leur jeu, qui aujourd’hui a fait défaut.

 

FC ÉTOILE-LACONNEX – ATHLÉTIQUE-RÉGINA FC  1-0 (0-0)
Stade de Laconnex, 50 spectateurs

But : 66′ Hubermann 1-0

Laconnex : Rausis – Monnerot, Mandellaz, Casut, Dupraz – M. Sarrazin (68′ T. Sarrazin), Hubermann, Dubosson, Lanier (62′ Megevand) – Racine, Deberti (75′ Babel).
Entraîneur : Pascal Caccapaglia

Régina : Habib – Tonmana (80′ Boillat), Chaa (64′ Abdikadir), Monteiro, Salihu – Sarbach, Dias de Oliveira, Haziri, Moujahid – Saljihi, Costa (47′ Shabani).
Entraîneur : Jérôme Four

Avertissements : Moujahid, Dubosson, Racine

 

Pour Proxifoot, Dic

 

Share.