Benfica sombre… Plan-les-Ouates respire !

0

En cette fin de matinée, c’est Plan-Les-Ouates qui finit par tirer son épingle du jeu dans ce match des « mal classés ». Benfica s’enlise un peu plus et la relégation semble inévitable.

Pression sur les visiteurs

Début de match plutôt moribond du côté du stade des Cherpines. En cause, l’enjeu du match, une place de relégable. La tension est palpable et se ressent sur les deux équipes qui peinent à poser leur jeu.

Ce sont cependant les hommes d’Eric Montalto qui retrouvent en premier leurs moyens. A la 20e, Tchibozo déborde sur la droite et adresse un centre à Ribbi lancé aux seize mètres. L’homme est adroit et reprend directement. Sa balle est hors de portée de Vilela et P-L-O est (enfin) dans son match.

S’ensuit une très bonne période pour les pensionnaires du stade des Cherpines. La vitesse des attaquants et la justesse des balles en profondeur ont raison de la défense de Benfica, qui boit la tasse.

Les actions de but sont légion et il semble n’être qu’une question de temps avant que le score ne s’aggrave.

A la 28ème, Ribbi trouve dans le dos de la défense Leal qui s’en va affronter le gardien. Mais, par excès d’altruisme, il décale Ferreira qui se trouve, lui, en position illicite. L’arbitre siffle hors-jeu et le but est justement annulé.

Mais Plan-Les-Ouates ne relâche pas la pression et une minute plus tard, l’incontournable Ribbi lance Tchibozo en profondeur. Celui-ci ne gâche pas l’opportunité et donne deux longueurs d’avance aux siens.


Tchibozo, de nouveau très présent au milieu et auteur du 2ème but local

P-L-O tente d’enfoncer le clou et Tchibozo va hériter par deux fois de ballons de goal. Mais le gardien met son veto et permet à Benfica de rester dans le match.

Benfica is not dead

Trop c’est trop. Les joueurs de Benfica, dépassés par les événements, décident de se réveiller et c’est Bwanga qui sonne la révolte. Il accélère côté droit et dépose son adversaire avant de centrer en retrait pour Rhiouasse. Sa frappe enroulée pied droit prend à contre pied Cottier et les visiteurs réduisent le score, 2-1.

Les joueurs d’Abdallah Wakhidi, inspirés par cette réussite retrouvent des couleurs et leur football. Cisse glisse en une touche à Nugues qui efface Cottier et remet les équipes à égalité. 2-2, mi-temps, et rien n’est joué dans ce duel de la peur.


Nugues s’en va tromper Cottier pour remettre les deux équipes à égalité

A sens unique…

Bien loin des intentions affichées en fin de première mi-temps, les joueurs de Benfica sont inexistants dans cette deuxième période. Les hommes d’Abdallah Wakhidi semblent fatigués et le moral dans les chaussettes. A contrario, les « jaune », eux, ont décidé d’aller chercher les trois points (précieux) de la victoire.


Brimil bute sur Vilela mais c’est bien le premier qui aura le dernier mot d’une superbe demi-volée

Dès la 55e, les Plan-Les-Ouatiens reprennent l’avantage. Guillod s’offre un petit numéro sur la droite, son centre est contré et ressort sur Brimil qui nous gratifie d’une belle demi-volée, 3-2.

Vingt minutes plus tard, Claudio Ribbi, définitivement l’homme du match, donne le tournis à la défense de Benfica mais son shoot est paré par le gardien. Gomes a bien suivi et P-L-O célèbre son quatrième but.

Dans la foulée, Lopes récupère une balle juste devant la surface de réparation et conclut admirablement d’une frappe pied gauche qui vient se loger dans le petit filet. Le gardien est impuissant. 5-2, la messe est dite.


Vilela doit capituler une nouvelle fois, Benfica ne se relèvera plus

Les hommes d’Eric Montalto remportent les trois points tant convoités et mettent de la distance entre eux et la barre. Le maintien semble désormais acquis, bien que le match face à Interstar (le week-end qui vient) se profile comme capital pour s’assurer de jouer en 3ème ligue l’année prochaine, comme le confiait « Rickey » : « Aujourd’hui, on tient une victoire importante. Benfica est à huit points et vu ce qu’il se passe dans la ligue supérieure on ferait mieux de ne pas finir dans les trois derniers. Le match contre Interstar est d’une importance capitale. »

Quant à Benfica son avenir en 3ème ligue semble bien obscur. A cinq points du bon côté de la barre et cela à trois rencontres du terme de ce championnat, dont une face à Interstar, concurrent direct, les affaires semblent bien mal en point. Benfica paye sans doute son manque de rigueur, comme le disait justement Abdallah Wakhidi : « On a pas le physique pour tenir 90 minutes. On manque d’entraînement et notre préparation n’a pas été bonne. Mathématiquement, c’est encore possible et le match contre Interstar sera crucial. »

Deux équipes aux destinées bien différentes en cette fin de matinée. L’une sourit, l’autre fait la moue. Un duel de la peur dont P-L-O sort gagnant et qui voit Benfica s’enfoncer sûrement vers la relégation.

 

FC PLAN-LES-OUATES II – SPORT GENÈVE BENFICA  5-2 (2-2)
Stade des Cherpines, 45 spectateurs

Buts : 20′ Ribbi 1-0, 29′ Tchibozo 2-0, 36′ Rhiouasse 2-1, 39′ Nugues 2-2, 55′ Brimil 3-2, 76′ Gomes 4-2, 78′ Lopes 5-2

Plan-les-Ouates II : Cottier – Lorenzini, Fuentes, Godinho, Coco – Guillod, Leal (75′ Riou), Ribbi, Tchibozo, Brimil (66′ Lopes) – Ferreira (60′ Gomes).
Entraîneur : Eric Montalto

Benfica : Vilela – Aghedo, Chaves, Oukhie, Kenmegne – Nugues, Cisse, Rhiouasse, Bwanga, Do Vale (58′ Da Silva) – Wakhidi.
Entraîneur : Abdallah Wakhidi

Avertissements : Nugues, Guillod, Wakhidi, Oukhie

 

Pour Proxifoot, Dic
Photos: Shooting Foot

 

Share.