Vernier promu en 2ème ligue !

0

Les hommes de Claudio Morelli battent Grand-Lancy II et sont désormais assurés de la promotion. Réactions et retour sur un parcours exceptionnel.

Deux années passées en 3ème ligue et Vernier retrouve la catégorie supérieure à trois journées de la fin du championnat. Dimanche, Claudio Morelli et sa troupe ont pu fêter avant tout le monde cette saison exceptionnelle.
Après un premier tour dominé outrageusement (11 matchs, 33 points), les Verniolans ont connu un mois d’avril plus mouvementé (deux défaites consécutives face à Donzelle et Plan-les-Ouates II) avant de retrouver la victoire face à City (3 à 2 le week-end dernier) et finalement venir aisément à bout de Grand-Lancy II.
Dimanche, il s’agissait donc d’empocher les trois points et de pouvoir ainsi fêter la promotion à domicile. Et les Verniolans n’ont pas failli. Sur leur terrain, ils ont ouvert la marque grâce à Delattre suite à un travail exceptionnel de Stalder sur le flanc gauche.
Après la mi-temps, Delattre encore – certes bien aidé par une mésentente de la défense lancéenne – doublait la mise avant que l’excellent Bebyeck n’inscrive le 3 à 0 de la plus belle des manières: deux adversaires éliminés puis tir magistral dans la lucarne de Mbele.
A la 70ème, Gambacorta ajoutait son nom à la liste des buteurs en transformant un pénalty obtenu par Stalder.
Ce match aura donc été une formalité pour une équipe de Vernier qui a pu laisser éclater sa joie au coup de sifflet final.

Morelli ému

C’est les larmes aux yeux et sous les applaudissements du public que Claudio Morelli répondait à nos questions.

Claudio Morelli a pu compter sur un soutien précieux: Patrick Tami

Claudio, on imagine ta satisfaction…
Bien sûr. Malgré le classement, cette saison n’a jamais été évidente. Particulièrement le mois d’avril qui a été dur pour nous. Maintenant je tiens à remercier Patrick Tami, mon prédécesseur, qui a amené des valeurs à ce club. Ensuite, le comité pour la confiance qui ma été témoignée tout au long de la saison. Et finalement bien sûr les joueurs. Tout ces gens ont permis que l’alchimie prenne.

Quel a été le moment décisif de cette saison selon toi?
Le premier tour, sans aucun doute. Ca a été magnifique, il y avait une détermination incroyable. Ensuite nous sommes restés concentrés parce qu’on savait que le deuxième tour s’annonçait difficile.

En avril, lorsque vous avez perdu deux matchs d’affilée, as-tu douté?
Non, pas du tout. Durant la trêve, je savais qu’il fallait préparer mes joueurs à la première défaite. Il fallait rester serein et sérieux. Et le groupe a parfaitement répondu.

 

Antonuccio: « Content pour ces jeunes » 

Sur le terrain, Claudio Morelli a pu compter sur l’apport d’Alessandro Antonnuccio, 36 ans, vétéran et « gamin de Vernier », venu prêter main forte à la première équipe lors des deux dernières rencontres.

Antonuccio (en blanc) au duel avec Oliveira

Tu as passé tant d’années dans ce club, qu’est-ce que cette montée signifie pour toi?
Je suis vraiment heureux pour le club et pour ces jeunes. Nous avions raté la montée de peu l’année dernière. Je suis également content pour Claudio Morelli, son coeur est à Vernier, et j’ai vraiment beaucoup d’affection pour lui.

Te verra-t-on sur les terrains en 2ème ligue?
Non, je suis dans le contingent des vétérans et je vais poursuivre avec eux. J’ai joué avec la « Une » les deux derniers matchs mais ce n’était qu’une modeste contribution.

 

FC VERNIER – FC GRAND-LANCY II  4-0 (1-0)
Stade municipal de Vernier, 100 spectateurs

Arbitre: L. Mautone.

Buts: 29′ Delattre 1-0, 48′ Delattre 2-0, 51′ Bebyack 3-0, 70′ Gambacorta (P) 4-0

Vernier: Marcon – Macedo de Araujo, Bell, Paul, Antonuccio – Stevanovic, Rodrigues Paìs (C), Bebyack, Costantino (46′ Gambacorta), Stalder – Delattre (66′ Pose).
Entraîneur : Claudio Morelli

Grand-Lancy II: Mbele – Oliveira, Miguel, Gagliardi, Diallo – Sauer (C), Jackson (68e Oeuvray), Ferreira (46′ Mbacke), Rey – Pereira (46′ Beccarelli), Champod.
Entraîneur : Farminio Isabella.

 

Photos : IV Sport


Delattre tout sourire après le deuxième but

Les supporters verniolans se sont fait entendre. 

La joie de Stalder, intenable sur son flanc gauche.

Share.