Tout s’écroule pour Meyrin. Carouge rêve de Challenge League.

0

La logique a été bousculée dans ce premier tour des finales. Grands favoris, les « jaune et noir » échouent à domicile. Les Stelliens enfilent quatre buts à Tüggen.

FC MEYRIN – FC BADEN 0-3 (0-0)
Fort d’un résultat positif obtenu en semaine sur le terrain de Baden (1-1), les Meyrinois partaient largement favoris à domicile et face à la moins bonne équipe des 8 finalistes (3ème du groupe 3). Mais devant 1150 spectateurs, ils ont subi la loi d’un Baden qui a produit le scénario classique d’une formation venue pour refuser le jeu et exploiter le moindre contre.
Dès l’entame, Kamel Boughanem se procurait deux grosses occasions. Celle de la 4ème minute aurait pu tout changer mais le gardien argovien déviait du bout du pied alors que le Meyrinois s’était présenté seul.

Kamel Boughanem échoue face à Schneider
Mais très vite, les hommes d’Hervé Musquère allaient montrer quelques limites dans la maîtrise du jeu. Sans parvenir à imposer leur rythme et leur supériorité, ils ne se créaient que quelques occasions. Chentouf, meilleur buteur du championnat mais peu inspiré dimanche, allait se frotter à une escort argovienne parfois à la limite de la régularité. Lorsqu’il trouvait le cadre (57ème) de la tête, Schneider réalisait une parade de grande classe.
Et les minutes filaient, Meyrin monopolisait le ballon tandis que Baden attendait de faire parler le réalisme. Stratégie gagnante puisque sur la première incursion, Papastergios se jouait de la défense et servait l’hyper-réaliste Kovacevic qui crucifiait Grujicic.

Soares au duel avec Kovacevic
Incapables de réagir, les Meyrinois perdaient tout espoir deux minutes plus tard lorsque Rapisarda se trouvait à la conclusion d’un centre de Ponte, dans une défense meyrinoise désormais dégarnie. Cette même arrière-garde allait concéder le 3 à 0 final à quelques minutes du terme (Ponte, 88e).
La défaite est donc aussi surprenante que rageante. Si Meyrin a largement dominé son championnat, tout s’écroule face à un adversaire nettement inférieur sur le papier. « Il fallait marquer les premiers, commente Hervé Musquère. Nous avons mal géré les émotions. Durant la saison, nous n’avions jamais été confrontés à la situation d’être menés ».
Il n’y aura donc pas de derby genevois tant attendu entre Meyrin et Carouge.

Samir Boughanem à terre devant un joueur argovien

Lanz peut lever les bras au ciel. C’est Baden qui affrontera Etoile Carouge 
FC MEYRIN – FC BADEN  0-3 (0-0)
Stade des Arbères, 1150 spectateurs
Arbitre : M. Grinfeeld (arbitre UEFA, Israël)
Buts : 72′ Kovacevic 0-1, 75′ Rapisarda 0-2, 88′ Ponte 0-3
Meyrin : Grujicic ; Ratta, Soares, Da Costa, Getaz ; Boughanem, Moës (70′ Ouattara), Lebeau ; K.Boughanem, Delley (60′ Valente), Chentouf.
Entraîneur : Hervé Musquère
Baden : Schneider ; Negrinelli (49′ Scherer) ; Lanz, Dzodan ; Markaj ; Thaqaj (60′ Rapisarda) ; Ponte, Makuka, Caroli (79′ Jäckle) ; Papastergios, Kovacevic.
Entraîneur : Domenico Sinardo.

 

FC TÜGGEN – FC ETOILE CAROUGE 0-4 (0-1)
Buts pour Etoile Carouge : Hyseni (2),  Garcia, Manzolillo.

Dans sa quête de la Challenge League, Carouge a réalisé la moitié du chemin. A Schwytz, les hommes de Thierry Cotting ont largement dominé les débats et se sont imposés 4 à 0. Si l’issue du match aller ne leur accordait pas la faveur du pronostic, les Stelliens ont rendue une copie parfaite face à Tüggen.
Et pourtant, l’entame du match était clairement à l’avantage des Schwytzois qui se créaient deux énormes occasions. Une fois c’est Roth qui réalisait un arrêt décisif face à un attaquant, la seconde fois l’essai était trop croisé.

C’est à la 20ème que Carouge a ouvert la marque par l’intermédiaire d’Hastrit Hyseni. « On a eu une entame difficile face à une équipe qui cherchait à nous surpendre par des ballons dans la profondeur », expliquait Thierry Cotting. Après l’ouverture du score, la domination allait se dessiner et les Carougeois parvenaient à conserver la maîtrise du ballon. En deuxième mi-temps, ils allaient maintenir la pression et inscrire le 2 à 0 grâce à Stéphane Garcia. Tandis que Tüggen se résignait, Hyseni réalisait son second but de la journée pour le 3 à 0, tandis que Manzolillo bouclait les comptes. « On a vraiment fait un excellent match », se félicitait l’entraîneur carougeois.

La suite du parcours, Carouge la connaît et elle se nomme Baden, mercredi à La Fontenette et samedi en Argovie. « L’important est de bien récupérer avant mercredi. Face à Baden, il faudra faire attention, ils sont expérimentés », analyse Thierry Cotting qui conclut : « nous comptons sur l’appui du public, on sait tous que cela peut faire la différence ».

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.