Chênois II se distance

0

Grâce à un pénalty contesté et contestable à la 90ème minute, Chênois II remporte le duel du bas de classement face à une équipe de Saint-Paul qui était revenue au score en infériorité numérique.

Lors de ce match de bas de classement, le gagnant avait la possibilité de se distancer de la place de relégable occupée par Compesières. Alors que le match nul semblait être l’issue logique d’un match décevant, Chênois II obtient un pénalty qui leur donne les trois points et leur permet de s’installer confortablement à la moitié du tableau, à sept longueurs de la barre de relégation.
60 minutes d’ennui
Lorsqu’en tout début de match, Martinez mettait déjà le portier local Ortiz à contribution d’une belle volée du pied droit, on croyait que cette rencontre allait être des plus plaisantes. Mais malheureusement, les courageux spectateurs venus défier la grisaille matinale n’ont pas été régalés.
Au terme d’une première période qui a vu Saint-Paul posséder davantage le ballon et mieux combiner, le score reste nul et vierge. Patrick Schmid y verra « une première mi-temps catastrophique sur le plan du jeu et de la circulation, certainement la plus mauvaise de ce premier tour ».

Fama (Chênois) et Brimil (Saint-Paul) en action 
Dernière ligne droite animée
Au cours du second acte, mis à part une occasion d’entrée de jeu par Cardoso qui envoie une volée au-dessus sur un centre de Da Silva, on pense que l’on s’achemine vers une rencontre d’un ennui total.
Mais passé l’équateur de la deuxième mi-temps, la partie décide de s’animer. Sur l’une des premières incursions des jeunes pousses chênoises dans la zone dangereuse de Saint-Paul, Fama lance Bottinelli en profondeur. Ce dernier se retrouve en position excentrée et crucifie le gardien Tombeur au premier poteau.

Bottinelli glisse le ballon au premier poteau pour l’ouverture du score
Le match est enfin lancé et les visiteurs réagissent sur un tir de Lahiouel qui passe juste à côté. Malheureusement pour la formation de la Californie, le défenseur Ivan Florim voit rouge pour un second avertisement et les « Blancs » se retrouvent à 10.

Ivan Florim regagne les vestiaires avant l’heure
Tension, duels… la nervosité commence à gagner les deux rangs. Malgré l’expulsion, Saint-Paul reste à trois défenseurs et les espaces se font énormes pour que les contres des « Rouges » tuent le match. Sur l’un de ceux-ci, Jimenez écrase trop son tir en position favorable devant Tombeur (75’). Dans la foulée, le nouvel entré Matutala, envoie le ballon dans les étoiles (78’), pour le plus grand malheur des locaux.
Saint-Paul, qui s’en est bien sorti des contres chênoises proches du KO, parvient même à égaliser : sur une longue balle d’Innouch en direction de la surface de réparation adverse, Brimil enchaîne contrôle, crochet et tir en toute beauté. Le ballon finit dans le petit filet d’Ortiz et Saint-Paul semble tenir le nul (84’).

Egalisation de courte durée pour Saint-Paul
Un penalty qui fait des heureux… et des malheureux
Puis survient la polémique. On joue la 89ème minute, Bottinelli rentre dans la surface et se débarrasse d’Al-Lagmich… qui laisse traîner son pied et crochète le milieu de terrain. Contact ou pas contact ? L’arbitre M. Saïeb n’hésite pas : c’est penalty. « Tu t’es fait avoir comme un gamin », scandait à l’arbitre Gianluca Gnoni, l’assistant de Gabor Pavoni. Patrick Schmid, de son côté, n’avait aucun doute : « D’où je suis placé, c’est clair, net et sans discussion ». Il aurait pu siffler, il aurait pu ne pas siffler : il a choisi de siffler. Bref, la typique action où les favorisés y voient un penalty évident, et les pénalisés crient au scandale.

Migliaccio trompe Tombeur et offre la victoire aux siens
Migliaccio en profite pour prendre Tombeur à contre-pied et offrir les trois points à Chênois II. Une victoire qui satisfait le mentor local Patrick Schmid: « Je suis content des gars en deuxième mi-temps et de la bonne prestation de ma défense et de mon gardien. C’est une victoire qui fait du bien ».
Quant aux Saint-Paulois, ils peuvent l’avoir mauvaise : cette litigieuse décision les condamne à la 10ème place, à seulement trois unités de l’unique place relégable. Tout comme Compesières, les Saint-Paulois ont le plus grand mal à gérer cette fameuse « deuxième saison en deuxième ligue ». La période où Saint-Paul avait fini le premier tour à la 3ème place du podium semble bien lointaine…

CS CHÊNOIS II – FC SAINT-PAUL  2-1 (0-0)
Stade des Trois-Chênes (terrain principal), environ 80 spectateurs.

Buts : 65’ Bottinelli 1-0, 84’ Brimil 1-1, 90’ Migliaccio (P) 2-1

Chênois II (4-4-2) : Ortiz – Götz, King, Koularmanis, André – Fama, Bottinelli, Huguenin ©, Pereira (66’ Javier Jimenez) – Migliaccio, Assahore (57’ Matutala).
Entraîneur : Patrick Schmid

Saint-Paul (4-5-1) : Tombeur – Galle, Veyrand, Florim, Martinez – Cardoso, Oesterlé (62’ Yaghcha), Al-Lagmich ©, Brimil, Da Silva (53’ Innouch) – Lahiouel.
Entraîneurs : Gabor Pavoni et Gianluca Gnoni

Avertissements : Florim, Cardoso, Galle (Saint-Paul)
Expulsion : 72’ Florim (Saint-Paul, 2ème avertissement)

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.