Veyrier vient à bout de Champel et retrouve la 2ème ligue

0

Le FC Veyrier Sports est la troisième équipe promue en 2ème ligue après sa victoire sur Champel au terme d’un barrage qui s’est surtout joué dans les 45 premières minutes.

Aucune équipe genevoise n’étant reléguée de 2ème ligue inter, il fallait nommer une troisième équipe de 3ème ligue pour accompagner CS Italien et UGS II dans la division supérieure la saison prochaine. Champel et Veyrier ayant terminé seconds de leur groupe respectifs, les deux équipes se sont affrontées en barrage ce mercredi à Compesières. Devant un nombreux public usant de tous les artifices pour encourager les deux formations, les 22 acteurs vont nous livrer deux périodes bien différentes.

Il ne fallait pas arriver en retard au stade Alfred Comoli puisque dès la 2ème minute, Taddeo combine avec Briones, prend Chudzinski de vitesse et ajuste le petit filet d’Andreoli pour ouvrir la marque pour Veyrier.

Taddéo déjà décisif d’entrée

Deux tournants en 6 minutes

Huit minutes plus tard, Schwarb est lancé en profondeur et s’en va affronter Kohler, l’ailier rouge est fauché par le portier veyrite et la sanction est immédiate : penalty et expulsion du gardien. Le capitaine champelois, Golay, ne tremblera pas malgré les longues minutes nécessaires au changement de gardien et inscrira le 1-1.

Golay égalise, les Champelois reviennent dans le match

On se dit que l’on vient d’assister au tournant du match, Champel évoluant en supériorité numérique et Veyrier ayant vu son avantage annulé, mais un autre tournant va se profiler sous la forme d’un but gag. Après un coup franc anodin mal tiré par Veyrier, le gardien champelois Andreoli se saisit du ballon et effectue une relance à la main, tout le monde est concentré sur l’action qui naît sauf le juge de touche qui signale à son compère du centre que dans son mouvement, le gardien champelois a passé la main, et le ballon, derrière la ligne de but, accordant ainsi le second but à Veyrier.

Le FC Champel pensait avoir assommé son adversaire, réduit à dix, mais finalement, non seulement il a remis Veyrier dans le bon sens quasiment tout seul, il s’est aussi mis un coup d’assomoir sur le crâne, un coup dont l’équipe de Vessy ne se remettra jamais.

Trois nouveaux buts en infériorité !

Après ce 2-1, Champel tente de se remettre dans le bon sens, mais Veyrier va enfoncer le clou sur sa troisième offensive et inscrire le 3-1 grâce à Martin sur un bon centre en retrait de ce diable de Taddéo. Les joueurs de Daniel Villa auraient même pu inscrire un nouveau but deux minutes plus tard, mais le ballon longeant la ligne ne trouvera aucun crampon pour la pousser au fond.

Champel est assommé, mais pas encore mort, et les joueurs de Pascal Pêcheur vont se créer quelques situations chaudes, la plus grosse étant sans doute cette tête de Deguise sur un bon centre de Marques, mais Batardon s’interpose par un joli réflexe.

La possession est champeloise, mais le réalisme est toujours veyrite et deux nouvelles preuves vont étayer ce propos en l’espace de trois minutes. Par Wacker, tout d’abord, qui coupe un coup franc de Vay pour le 4-1, puis par Taddeo, une nouvelle fois, qui tente sa chance sur un nouveau coup de pied arrêté et inscrit le 5-1, bien aidé par une déviation de la défense adverse.

Première mi-temps catastrophique pour Andreoli, encaissant ici le 5ème but

Pour Champel, le coup est dur à avaler, sans être foncièrement inférieur à son adversaire et en supériorité numérique, ils se retrouvent menés 5-1 et vont dès lors tenter de revenir au score, tout d’abord pour sauver l’honneur et plus si affinité…

Pour l’honneur, Aquillon va réussir à réduire le score sur un corner de Marques dans les arrêts de jeu de la première mi-temps, pour les affinités par contre, ce sera une autre histoire. Malgré une nouvelle tentative d’Aquillon qui trouvera la barre transversale de Batardon. Dommage, puisqu’un retour à 5-3 avant la pause nous aurait peut-être donné un autre match.

Une seconde mi-temps à l’opposé de la première

A la pause, le public est un peu sous le choc de cette première mi-temps pour le moins animée. Malheureusement pour eux, la seconde période sera totalement différente. Veyrier va gérer son résultat, parvenant à contrer Champel, dont les tentatives dans cette deuxième mi-temps seront désordonnées et les erreurs techniques et dans les choix seront trop nombreuses pour espérer un retour miraculeux.

Cela va accoucher de quarante-cinq minutes peu rythmées et dont les rares occasions sont à mettre à l’actif des contre-attaques de Veyrier, mais Andreoli repousse la tête de Huguenin (55′) et une frappe puissante de Taddeo (69′). Dans l’autre cage, Batardon n’a pas de grands arrêts à effectuer, et réalise des sorties gagnantes dans les pieds de Pardo et Sala.

Au coup de sifflet final, c’est évidemment la joie du côté du Veyrier Sports, qui retrouve donc une deuxième ligue qu’ils avaient quitté de très peu il y a deux ans et après une promotion ratée dans la dernière ligne droite la saison dernière. Les Veyrites ont réalisé le match qu’il fallait, réagissant superbement après le double coup du sort du quart d’heure et enfonçant le clou quand il le fallait pour mieux gérer son avantage en deuxième mi-temps.

Les Veyrites fêtent leur montée comme il se doit

« Mes gars le méritent »

L’entraîneur Daniel Villa nous livrait ses impressions du match: « Une première mi-temps complètement folle avec sept buts en 45 minutes, une expulsion, un penalty, un but « étrange » et beaucoup d’occasions de buts. Puis une deuxième mi-temps plus fermée dans laquelle on s’est contentés de gérer notre avance en contenant les assauts de notre adversaire, faute à notre infériorité numérique. Je suis forcément content de la performance de mes joueurs, on a très bien réagi suite à l’expulsion de notre gardien très tôt dans le match. Je retiendrai notre force mentale et notre caractère. »

Villa et son assistant, Marc Fiorina

« Je félicite tous mes gars pour l’ensemble de la saison, même si certains sont déçus de ne pas avoir « participé » sur le terrain lors du dernier match, ils font partie de ce groupe et leur contribution tout au long de la saison a été importante, je dirais même indispensable. Je n’ai jamais douté de notre potentiel, je suis fier de ce qu’on a réalisé, mes gars le méritent », poursuivait-il.

Avant de conclure sur une note fair-play: « Je tiens à féliciter le FC Champel pour leur magnifique saison. C’est toujours délicat de s’avouer vaincu si proche du but, mais ils peuvent et doivent sortir la tête haute. A relever leur sportivité et leur dignité dans la défaite, bravo à eux. Et aussi un très grand merci au FC Compesières, à son dévoué président Jacques Chobaz, et son équipe pour leur magnifique accueil. C’est avec un grand plaisir qu’on les retrouvera en 2ème ligue pour des jolis derbys ».

Pour Champel, la déception est grande, mais les Champelois ont manqué le match qu’il ne fallait pas et payent cash le quart d’heure du milieu de première mi-temps dans lequel ils ont pris trois buts. Mais si cette équipe digère la déception, il faudra compter sur elle la saison prochaine.

Cette saison de troisième ligue a donc rendu son verdict et c’est une trêve bien méritée qui attend les acteurs des différentes équipes genevoises avant de remettre le couvert dès le mois de septembre prochain.

.

.

FC CHAMPEL – FC VEYRIER SPORTS  2-5 (2-5)
Stade Alfred Comoli

Arbitre : M. Gomez

Buts : 2′ Taddéo 0-1, 12′ Golay (P) 1-1, 16′ Andreoli (CSC) 1-2, 23′ Martin 1-3, 37′ Wacker 1-4, 40′ Taddéo 1-5, 45′ Aquillon 2-5

Champel (4-3-3) : Andreoli – Roche, Deguise (69′ Caamano), Chudzinski, Llodra – Golay ©, Da Costa (46′ Sala), Marques – Schwarb (55′ Durand), Aquillon, Pardo.
Entraîneur : Pascal Pêcheur

Veyrier (4-3-3) : Kohler – Ghafour, Moreira, Wacker, Vay (65′ Dutoit) – Huguenin, Martin, Allegra © – Briones (46′ El Zahar), Barbey (10′ Batardon), Taddéo.
Entraîneur : Daniel Villa

Avertissements : El Zahar, Taddéo et Martin pour Veyrier ; Llodra et Pardo pour Champel.
Expulsion : 10′ Kohler (faute de dernier recours) pour Veyrier

 

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.