Carouge battu par ses ex

0

Une équipe de Stade Nyonnais plus affûtée s’impose logiquement à la Fontenette face à des Carougeois en manque d’idées.

C’était le retour de la compétition au mythique Stade de la Fontenette. Et quoi de mieux pour commencer qu’un duel face au voisin rival, le Stade Nyonnais. Déjà adversaires la saison passée en Challenge League, les « néo-relégués » s’affrontaient pour ouvrir le bal de la nouvelle catégorie de 1ère ligue dite « Promotion ».

Cette opposition était surtout celle des « ex » : presque la moitié du onze de départ nyonnais évoluait à la Fontenette la saison passée, à savoir Mutombo, Boule, Dijoux, Gormond et M’Futi. A cela, ajoutons les entraîneurs respectifs, Aeby et Hernandez (ce dernier était assistant la saison passée), qui on fait un échange de villes cet été.

Et finalement, cette rencontre était aussi marquée par le « label de qualité » de la formation à Genève puisque pas moins de dix joueurs évoluaient ensemble au Team Genève M-21 la saison passée, équipe qui a servi de réservoir aux deux adversaires du jour à l’intersaison : six à Carouge et quatre à Nyon.

Première mi-temps 100% nyonnaise

Malgré des effectifs passablement remaniés, ce sont les Nyonnais qui ont le plus montré durant une première période qu’ils ont dominée de la tête et des épaules. Emmenés par un Gormond et un M’Futi visiblement bien plus tranchants que la saison passée sous les couleurs carougeoises, les Vaudois ont fait trembler les filets à deux reprises suite à deux débordements sur le côté gauche : d’abord par François Meuris d’un tir dévié suite à un service de Fargues (15′), ensuite par ce même Hugo Fargues grâce à un caviar de M’Futi (35′).

Fargues inscrit le 0-2

Du côté local, il n’y pas grand chose à signaler, outre un bel enchaînement contrôle-tir non cadré de Besnard. Ce dernier a par ailleurs failli connaître sa seconde expulsion en quelques jours, mais sa charge très appuyée sur un adversaire ne sera pas sanctionnée par un second avertissement alors qu’il avait déjà vu jaune pour simulation deux minutes auparavant.

Les Carougeois ont été privés de ballon et ont été contraints, la majeure partie du temps, à se positionner derrière celui-ci. Le positionnement de Barroso, héros de la promotion en Challenge League il y a deux saisons, au milieu de terrain n’était pas forcément un bon choix pour un joueur qui est plus à l’aise en défense centrale.

Timide réaction carougeoise

En seconde période, la formation d’Hernandez va se contenter de conserver son avance de deux goals. Carouge va timidement tenter de pousser mais l’équipe ne parviendra jamais à s’approprier le match. Pourtant, les occasions, ils les ont eues, et par deux fois même. Mais l’attaquant Carrupt, arrivé cet été en provenance de… Stade Nyonnais, n’avait pas réglé son viseur : il rate l’immanquable à deux mètres des cages de Mutombo suite à une volée repoussée de Delley (72′), avant de voir sa tête frôler le poteau nyonnais (80′).

Carrupt, au centre, entouré par deux ancien Carougeois, Dijoux et M’Futi

Au final, au terme d’un match houleux aux duels inutilement violents, ce sont les Vaudois qui repartent de la Fontenette avec les trois points en poche de manière amplement méritée. Si les spectateurs resteront logiquement sur leur faim, il ne faut pas oublier que c’est le premier match et que les équipes sont encore en train d’affiner leur préparation. Ce match servira aux Carougeois pour continuer leur travail et se baser sur les côtés positifs – par exemple la prestation de Pomevor au milieu de terrain – en vue du prochain match.

 

ETOILE CAROUGE FC – FC STADE NYONNAIS  0-2 (0-2)
Stade de la Fontenette, 422 spectateurs

Arbitre : M. Schnyder

Buts : 14′ F. Meuris 0-1, 35′ Fargues 0-2

Carouge (4-4-2) : Roth – Pauchard, Doudet, Maric © (47′ Ajdini), Pedretti (67′ Baumgartner) – Valente, Barroso, Pomevor, Delley – Carrupt, Besnard (46′ Torres).
Entraîneur : Jean-Michel Aeby

Nyon (4-1-4-1) : Mutombo – Bolay ©, C. Meuris, Veuthey, Boule – Dijoux – F. Meuris, Gormond, Fargues (75′ Leal), M’Futi (87′ Troisi) – Ndoye (79′ Mazamay).
Entraîneur : Bernardo Hernandez

Avertissements : Pedretti, Doudet, Besnard, Barroso (Carouge) ; C. Meuris, Dijoux (Nyon)

 

Photos : IV Sport

 

Share.