Champel commence bien

0

Horaire inhabituel pour ce match de reprise entre deux potentiels favoris à la promotion. Sous un crachin régulier, les deux équipes se sont livrées un âpre mais correct duel où Champel est sorti vainqueur et que les hommes de Mugnaio ne méritaient pas de perdre.

Après une saison 2011-2012 terminée sur une mauvaise note – Saint-Paul a été relégué en 3ème ligue et Champel a perdu le barrage pour monter en 2ème ligue – les deux adversaires du jour voulaient obtenir une victoire d’entrée, en match avancé à vendredi soir, afin de chasser les mauvais esprits.

Le match débute sur un rythme élevé. Champel va se montrer plus agressif et va surprendre les locaux qui ne sont pas entrés dans le match. Suite à une succession de une-deux partie des pieds du gardien Centeno, Aquillon va se retrouver idealement lancé par Schwarb entre les deux défenseurs centraux, bien passifs sur cette action. Le numéro 16 champelois s’en va battre un Tombeur qui n’a pas encore touché la balle. On joue depuis 100 secondes.

Le match est animé. On va d’un but à l’autre. Saint-Paul, par le biais de gestes techniques individuels, et Champel par les longues transverales du capitaine Golay dans le dos de la défense. A ce petit jeu, c’est Fertikh qui va se mettre en évidence. Une première fois, en mettant le feu dans la défense sur le côté gauche, et en obligeant Centeno à un arrêt difficile. D’une manchette ferme, il va garder sa cage inviolée, le ballon flirtant avec la ligne.

Fertikh recompensé

Le travail de Fertikh va finalement payer. Suite à un dédoublement du capitaine Aubert, Saint-Paul va égaliser. Son centre en retrait va mener à un cafouillage, que le demi extérieur va exploiter. Il va habilement  glisser le ballon au fond devant une forêt de jambes (12′, 1-1).

Fertikh félicité par ses coéquipiers

On assiste, à la fin du premier quart d’heure, à deux gestes de grandes classes lorsque Sala, d’une magnifique demi-volée, va forcer Tombeur à un arrêt de toute beauté. Magnifique.

Champel reprend la main. Sur un centre anodin, le ballon va revenir au milieu de la défense des locaux. Durand, au milieu de trois défenseurs amorphes, va glisser avec malice une petite pointe de pied qui va tromper toute en douceur un Tombeur qui manque de réaction (24′, 1-2). Ce dernier se rattrapera cinq minutes plus tard, en déviant des deux poings un coup franc tout en puissance de Caamano.

Changement « tactique »

34ème minute, Nobel remplace poste pour poste Amassas qui file direction la maternité pour un heureux évènement. Ce changement va amener un peu de sérénité à une défense qui ne donne pas toutes les garanties en ce début de rencontre. La dernière possibilité va revenir à la nouvelle recrue Chappuis. Celui-ci, magistralement lancé par l’excellent Gueraichi, va affronter Centeno. Mais au grand regret de son entraîneur, le latéral va trop croiser sa frappe.

Champel retourne au vestiaire avec un avantage mérité au vu de la première mi-temps. Plus agressifs et décidés, les attaquants de l’entraîneur Pêcheur ont souvent pris le dessus sur leur défenseur respective. On a assisté à une belle mi-temps, avec du rythme et peu de déchet technique pour un match de reprise.

Le nouveau gardien champelois, Centeno, lors d’une intervention

La seconde période sera toute autre : du déchet tecnique, un abus du jeu long et des joueurs peu disponibles pour le porteur du ballon rendent cette mi-temps peu agréable à suivre. « Après une bonne première mi-temps, nous avons cessé de jouer et avons subi le jeu », analysait Pascal Pêcheur. Heureusement le score est serré, et de rares émotions vont permettre aux spectateurs de se réchauffer.

Dans ce marasme footballistique, Saint-Paul va montrer du caractère, et revenir une nouvelle fois au score : sur un coup franc joué à deux, Nobel va frapper en puissance en direction de Centeno. Le mur va dévier le ballon sur la jambe de l’opportuniste et double buteur Fertikh (66′, 2-2). Centeno est impuissant sur ce coup du sort. Les locaux mettent plus de pression et sont logiquement revenus au score.

Schwarb, homme du match

Les hommes de Mugnaio n’ont pas le temps de savourer. Schwarb va redonner l’avantage à ses couleurs. Sur un coup franc bien travaillé de Marques, le défenseur champelois va devancer la sortie de Tombeur et marquer d’une jolie tête (68′, 2-3). Avec un assist, un sauvetage sur la ligne à la 20ème minute (pichenette de Gueraichi) et le but de la victoire, on peut attribuer une mention spéciale à Schwarb.

Schwarb, au moment du 3-2 définitif pour son équipe

Saint-Paul va mettre de l’énergie dans les 20 dernières minutes pour revenir au score. Mais les intentions resteront vaines et les actions trop brouillon. Le score ne bougera plus. Les locaux ont été « trop timides dans le jeu » regrettait l’entraîneur Mugnaio. Mais un match nul aurait été logique.

De son côté, Pascal Pêcheur tenait à « féliciter mes joueurs pour leur état d’esprit et leur combativité exemplaire. À nous de continuer dans cette voie en restant humbles. J’attends de mes joueurs un match de très grande qualité la semaine prochaine, histoire d’engranger trois points supplémentaires. » Champel, plus décidé, quitte la Californie avec trois points et lance parfaitement sa saison. La bonne ?

.

.

FC SAINT-PAUL – FC CHAMPEL  2-3 (1-2)
Stade de la Californie, 30 spectateurs

Buts : 2′ Sala 0-1, 12′ Fertikh 1-1, 24′ Durand 1-2, 67′ Fertikh 2-2, 68′ Schwarb 2-3

Saint-Paul (4-2-3-1) : Tombeur – Chappuis (80′ M. Aubert), Galle, Amassas (34′ Nobel), G. Aubert © – Purshouse (46′ Oesterle), Gauthier – Ferreira, Gueraichi, Fertikh – Cardoso.
Entraîneur : Pino Mugnaio

Champel (4-3-3) : Centeno – Schwarb, Amigo, Golay ©, Roche – Aquillon, Da Costa, Fernandes (46′ Marques) – Sala (63′ Mégevand), Caamano (85′ Deguise), Durand.
Entraîneur : Pascal Pêcheur

Avertissements : Fertikh et Nobel (Saint-Paul) ; Sala (Champel)

 

Photos : IV Sport

 

Share.