Del Rosso : « Mes joueurs ne vont pas se gêner »

0

A quelques heures du match de coupe suisse contre Schaffhouse, l’entraîneur du CS Italien nous livre ses impressions.

Du beau monde est attendu au Bois-de-la-Bâtie samedi après-midi. Vainqueur de la coupe genevoise la saison passée, le CS Italien a l’honneur de jouer le premier tour de la coupe suisse. L’occasion pour les « Azzurri » de se faire connaître au niveau national et, pourquoi pas, de tenter un exploit.

Mais si sportivement c’est un défi, il n’en est pas moins pour l’organisation. Le président Marco Longo a avoué sur le plateau de Léman Bleu que le match se déroulera sur le terrain synthétique, qui dispose déjà de gradins. Une chose est sûre : les locaux compteront sur le soutien de son énorme section juniors ainsi que de ses fidèles supporters, notamment les immigrés italiens, fondateurs du club du Bois-de-la-Bâtie.

A la veille de cette rencontre historique pour eux, nous avons pris la température auprès de l’entraîneur Raffaele Del Rosso.

 

Bonjour Raffaele. La pression monte ?
Oui, la pression monte, mais c’est très positif, puisque l’enthousiasme et la motivation des joueurs ne cessent d’augmenter. Ce qui sera difficile à gérer, c’est les joueurs qui ne participeront pas d’une manière directe à ce match.

Qu’as-tu pensé au moment du tirage ?
Pour être honnête, j’espérais tellement fort de tomber sur le FC Sion de Gattuso, que j’ai été un peu déçu… mais tirer une équipe comme Schaffhouse qui a, sauf erreur, une finale de coupe Suisse dans son palmarès (ndlr: en réalité, deux finales perdues en 1988 et 1994, à chaque fois contre GC), c’est une belle satisfaction.

Penses-tu pouvoir bousculer cette équipe de Schaffhouse ?
Moi, non, mais mes joueurs, eux, ils ne vont pas se gêner… Sérieusement, nous sommes en train de préparer ce match de la meilleure manière possible, c’est un match de coupe. Il ne faut rien prétendre, par contre, il faut le jouer à fond.

Le fait de jouer sur votre petit terrain synthétique est-il un avantage ou un inconvénient ?
C’est une bonne question… j’en ai aucune idée.

Allez-vous jouer le coup à fond, sachant que vous avez déjà un match important à Compesières mardi soir pour le compte du championnat ?
Nous allons tout simplement jouer, en espérant pouvoir créer la surprise. Nous aurons ensuite 3 jours pour préparer notre prochain match de championnat. Notre contingent est bien étoffé et en plus, entre les juniors A inter, la deuxième équipe et les vétérans, je peux sans aucun souci remplacer n’importe quel joueur.


Vous avez commencé le championnat avec deux défaites. Inquiétant ?
2 matches, 0 point, c’est bien entendu inquiétant… A nous de travailler pour remonter cette pente et faire des points, nous ferons les comptes à la fin du premier tour.

 

Share.