Coupe suisse féminine : les Genevoises éliminées

0

1/16 de finale / Aïre n’a rien pu faire face à l’ogre yverdonnois tandis que Chênois a dû déclarer forfait.

 

SC Derendingen (1ère ligue)   –   Football Féminin Chênois (1ère ligue)   3 – 0   Forfait

Par manque d’effectifs, le Football Féminin Chênois a dû déclarer forfait pour son match de coupe suisse prévu à Derendingen, dans le canton de Soleure. « Nous avions trop de blessées. On a annoncé qu’on ne pouvait pas se déplacer. De plus, mercredi après l’entraînement, une joueuse a eu un accident de scooter. On n’était plus que 8… », se lamentait l’entraîneur Salvatore Musso.

Les Chênoises perdent donc 3-0 par forfait et on espère que l’hécatombe de blessures s’arrêtera bientôt pour la formation des Trois-Chênes qui a des échéances importantes en championnat.

 

FC Aïre-le-Lignon (1ère ligue)   –   FC Yverdon Féminin (LNA)   0 – 5 

Un match a priori très difficile pour les Aïroises face à Yverdon, la meilleure équipe féminine romande, pensionnaire de LNA et ancien double vainqueur de la Coupe. Mais sur un terrain synthétique, certains clubs se font parfois piéger et dans des conditions difficiles, les Vaudoises pourraient se retrouver en difficulté.

A l’entame de match, Yverdon Féminin se porte tout de suite à l’attaque afin de rapidement se mettre à l’abri d’une mauvaise surprise. Les débordements sur les ailes font beaucoup de mal aux « Oranges » qui ont de la peine à freiner les assauts. Heureusement que la gardienne Silva est bien rentrée dans la partie. Mais, suite à une faute évitable à 20 mètres des buts, Yverdon peut ouvrir le score sur une frappe d’Audrey Riat déviée par le mur d’Aïre et hors de portée de Silva surprise par la trajectoire (12’, 0-1).

Yverdon continue de presser les Genevoises mais elles ont visiblement quelques difficultés à s’adapter au jeu sur synthétique, et les petites erreurs inhabituelles laissent place à une certaine frustration. Les joueuses d’Aïre sont également très combatives et ne laissent que peu d’espace. Silva repousse les quelques frappes et occasions des Vaudoises et sa latte vient à son secours lors d’une frappe de Valérie Gillioz.

L’équipe de Walid Taieb tente de partir en contre à chaque occasion que la défense ou la gardienne relance rapidement vers ses attaquantes. Malheureusement, les Yverdonnoises sont très bien en place défensivement et leur gardienne n’a que très peu de travail à effectuer. A la pause, on sent la frustration vaudoise, dû au terrain, quelques décisions arbitrales pas en leur faveur et des Genevoises concentrées et volontaires.

Les Aïroises n'ont rien pu faire face à Yverdon, pensionnaire de LNA (Photo: M. Castro)

Malheureusement, cela ne va pas durer et sur la première action de la seconde période, suite à un débordement côté gauche de Virginie Clivaz, son centre va être dévié au fond des filets par Maureen Steger au premier poteau. Yverdon a pris le match en main et commence à exercer une pression qui va finir par payer.

A l’heure de jeu, Aline Pinferetti ajuste le poteau sur un nouveau centre en retrait de Clivaz, qui récidive une minute plus tard pour Maeva Sarrasin qui peut dévier le centre au second poteau pour la troisième réussite des vaudoises. A un quart d’heure de la fin, les Vaudoises marquent à nouveau sur un tir dévié d’Anne-Sophie Morand qui lobe Silva. La minute suivante, c’est Virginie Clivaz qui s’en va, d’un solo côté gauche et d’une frappe très puissante, conclure le score de 0-5. Aïre n’aura eu qu’une véritable occasion en seconde période mais la défense de fer vaudoise aura fermé la porte sur les offensives  genevoises.

Au final, malgré la défaite, les « Oranges » de Walid Taieb peuvent se montrer satisfaites de ne pas avoir subi le même sort que le Stade Nyonnais au tour précédent, Yverdon al’ayant emporté 18-0. Le terrain synthétique et le pressing genevois a donné du fil à retordre à l’équipe de LNA, qui a un peu de chance de voir trois occasions transformées par leurs adversaires en auto-goal.

A noter cependant l’excellente prestation de Virginie Clivaz, joueuse du match, à l’origine ou à la conclusion de 4 des 5 buts vaudois. La différence s’est fait surtout au niveau de la vitesse et de l’expérience du haut niveau. A noter un gros public présent pour voir ce match de Coupe Suisse, malgré une météo mitigée.

Résumé de Mike

Share.