3ème ligue, groupe 1 : Interstar et Meinier prennent le large

0

10ème journée / Meinier gagne à Donzelle et reste au contact d’Interstar qui semble intouchable. En bas de tableau, les choses deviennent de plus en plus compliquées pour Lecce et Tordoya qui ne voient pas le bout du tunnel.

 

 

FC Choulex   –   FC Perly-Certoux II   2 – 1
Buts : Dombre 1-0, Hachemi 2-0, Buchs 2-1

Sur le terrain très gras du municipal de Choulex, les locaux obtiennent une victoire précieuse dimanche et concluent ainsi une semaine parfaite avec 6 points obtenus à domicile. En effet, après avoir battu Lecce en semaine, les Choulésiens avaient une opposition plus difficile avec la réception de Perly II, 4ème au classement.

Après avoir galvaudé des occasions, les Perlysiens sont menés au score à la mi-temps suite à un but choulésien de Dombre. « Comme très souvent, quand tu ne marques pas, ce sont les autres qui le font », se réjouissait l’assistant de Choulex, Marko Dimic.

En seconde période, Perly se retrouve à 10 et se complique la tâche.  Par la suite, une superbe frappe de 25 mètres du junior Hachemi donne une double avance aux Choulésiens, qui se relâchent et concèdent la réduction du score perlysienne signée Buchs. Mais en infériorité numérique, les visiteurs n’auront pas de forces pour revenir et doivent concéder une défaite qui les éloigne de la tête.

Quant à Choulex, l’équipe enchaîne deux victoires pour la première fois de la saison, ce qui satisfait pleinement Marko Dimic : « Même s’ils ont eu un léger avantage au niveau des occasions, nous avons été meilleurs dans le jeu et surtout très solides et combatifs. Notre but aujourd’hui était d’enchaîner deux victoires d’affilée et nous y sommes arrivés. Les gars étaient concentrés, avec un super état d’esprit. J’étais sûr qu’il ne pouvait rien nous arriver. »

La formation de Dario Basile possède désormais une confortable avance sur les équipes du bas et peut regarder vers le haut. « On va essayer de terminer le premier tour en beauté la semaine prochaine avec le derby de la mort à Meinier, afin de nous rapprocher de la tête du classement par la même occasion et ainsi pouvoir titiller les autres au second tour », concluait Dimic.

 

US Lecce   –   US Carouge FC   1 – 5
Buts : Deberti  1-0, Vazquez 1-1, Santos 1-2, N. Gressent 1-3, N. Gressent 1-4, Santos 1-5

Dans des conditions peu évidentes – sur le terrain rouge du Bout-du-Monde – l’opposition entre les néo-promus US Lecce et US Carouge était une des dernières chances pour les Leccesi de se rapprocher de la barre.

Et leur entame de match est idéale puisque les « sang et or » vont ouvrir rapidement la marque grâce à une superbe demi-volée de Mattia Deberti. Ce sera l’unique réalisation de la première mi-temps en cette grise matinée de dimanche.

Et comme une mauvaise nouvelle n’arrive jamais seule, les Carougeois, menés au score, sont contraints d’effectuer rapidement leurs trois changements – un en début de match et deux à la mi-temps – à cause des blessures de Loureiro, Perez et Beuchat.

Pourtant, malgré ces contretemps, les protégés de Carlos Rodriguez vont repartir plus conquérants en seconde période. A la réception d’un centre de Stefani, Vazquez se charge rapidement de remettre les compteurs à zéro.

A partir de ce moment, suite à une frayeur locale survenue après un coup franc, le match va être totalement à l’avantage des visiteurs. Ils vont en effet faire trembler les filets adverses à quatre reprises grâce à des doublés de Nicolas Gressent et Victor Santos, ce dernier l’auteur notamment d’une belle reprise de volée pour le 1-5.

C’est la 9ème défaite en 10 rencontres pour les Leccesi qui sont désormais sûrs de terminer l’année sous la barre. Ils pourront cependant s’en rapprocher en affrontant dimanche prochain l’autre relégable du groupe, Tordoya.

Au contraire, tout roule pour l’US Carouge qui semble avoir oublié la douloureuse défaite sur le terrain d’Interstar il y a deux semaines. Les Carougeois reviennent à la hauteur du 3ème classé, Donzelle, qui sera justement leur prochain adversaire pour clore l’année.

Le mentor carougeois, Carlos Rodriguez, nous livrait son analyse : « Nous avons fait un match crescendo. Nous avons très bien retourné la situation par une très bonne performance de groupe. J’aimerai souligner la plus value et le dynamisme qu’ont apporté les joueurs qui sont rentrés en cours de jeu dans des conditions pas faciles. Mon équipe a fait preuve de patience et de sacrifice. Je ne peux qu’être fier de ce groupe pour leur parcours et leur compromis et ceci en tant que néo-promu. »

 

Lancy FC III   –   FC Tordoya   7 – 2
Buts : Dauti (2), Marques (2), Tronchin, Egbide et Jouhri (Lancy) ; Santos et Mojica (Tordoya)

Duel de bas de tableau à double tranchant pour la lanterne rouge Tordoya : soit elle se relançait dans la couse au maintien, soit l’équipe serait quasiment condamnée dans la catégorie.

Et les Lancéens n’ont laissé aucune chance aux « Espagnols » de Tordoya puisqu’ils leur ont infligé pas moins de 5 (!) buts dans les 20 premières minutes. « Bien évidement, le reste était plus facile à gérer », reconnaissait l’entraîneur lancéen Orazio Leonti.  Le score passera par la suite à 7-0 et les visiteurs maquilleront le score en fin de partie.

Tordoya n’a pas pu stopper Lancy III (Photo: IV Sport)

Cette victoire permet à Lancy III de prendre ses distances sur la barre pour l’hiver. Orazio Leonti poursuivait : « Je tiens à rendre hommage à l’équipe adverse qui a joué le jeu sans baisser les bras et par moments nous a mis en difficulté en pratiquant un foot correct et plaisant. Un grand bravo à mon équipe qui a compris l’importance de ce match et a su faire le nécessaire pour vite se mettre à l’abri. » Lors de la dernière journée de ce premier tour, les Lancéens se rendront chez le leader.

Quant à Tordoya, le spectre de la 4ème ligue commence à planer pour cette équipe combative qui n’a pas encore été récompensée par le moindre point en championnat. Dimanche face à l’autre relégable Lecce, ils ont une opportunité en or d’engranger leurs premiers points et ainsi maintenir l’espoir pour le printemps 2013.

 

CS Interstar   –   FC Onex II   3 – 2
Buts : 12’ Sarbach 1-0, 28’ Minh 1-1, 35’ Simoes 2-1, 74’ Sarbach 3-1, 89’ Schnider 3-2

Encore une victoire pour Interstar, qui semble filer tout droit vers le titre honorifique de champion d’automne.

Les locaux prennent l’avantage rapidement grâce à Sarbach sur un corner,  mais se reposent par la suite sur leurs acquis. Onex en profite pour égaliser grâce à Minh, à nouveau sur une balle arrêtée. Cependant, les hommes de Tiago Da Silva parviennent à reprendre l’avantage avant la pause grâce à Fred Simoes, ancien joueur… d’Onex.

En seconde période, Sarbach s’offre un doublé et redonne deux longueurs d’avance au leader du championnat. Malgré une réduction du score onésienne en infériorité numérique signée Schnider, Interstar obtient son 8ème succès en 10 rencontres et se confirme comme la bonne surprise de ce premier tour.

Tiago Da Silva en était logiquement ravi : « Félicitations à tous les joueurs pour ce début de premier tour. Continuons dans cette voie. Il nous reste un match contre Lancy, on va travailler comme il faut pour finir sur une bonne note. Bonne continuation à Stan et son équipe. »

De son côté, l’entraîneur onésien Stan Vidakovic estimait que ce fut « un très bon match des deux équipes avec très peu d’occasions de goal, que par malchance on a perdu contre un très bon adversaire qui a confirmé qu’il n’est pas leader pour rien dans notre groupe. De mon côté, je  remercie tous mes joueurs pour leur combativité, surtout en infériorité numérique. Même à dix, on n’a pas baissé les bras et on s’est créé trois bonnes occasions qu’on n’a pas pu mettre au fond à cause d’un bon gardien en face. »

Pour la seconde équipe d’Onex, leur dernière semaine de compétition comptera deux matchs : « On doit continuer à travailler car il nous reste encore deux matchs : mercredi contre Kosova II et dimanche contre Aïre pour finir ce premier tour », concluait Vidakovic.

 

FC Kosova II   –   FC Aïre-le-Lignon   2 – 3  Arrêté

Jouée sur le terrain rouge du Bout-du-Monde, la rencontre entre Kosova II et Aïre-le-Lignon a été arrêtée autour de la 70ème minute car le terrain devenait impraticable à cause de la pluie.

Le score à ce moment était de 3-2 pour les Aïrois. L’ACGF, après avoir étudié le rapport de l’arbitre, décidera si la rencontre doit se rejouer depuis le début ou dès la 70ème minute avec ce score de 2-3. Mais il y a des chances que les buts kosovars de Statovci et Ramadani ainsi que ceux de Weber (2) et Gouveia pour Aïre ne soient pas comptabilisés. Affaire à suivre.

 

FC Donzelle   –   US Meinier   0 – 1
But : 55’ Moro 0-1

Ce match au sommet entre les deux poursuivants du leader Interstar s’est déroulé sous une forte pluie et sur un terrain en mauvais état. Dans ces conditions difficiles, les deux équipes ont essayé de proposer du jeu mais c’est Donzelle qui y est parvenu mieux que Meinier.

En première période, les Donzellois vont peu à peu prendre le jeu à leur compte et se procurer quelques occasions bien négociées par le portier meynite, une nouvelle fois décisif cette saison. « Notre bilan offensif est pauvre et peu de choses sont à se mettre sous la dent. Cependant, mon équipe est plutôt bien en place et est concernée par l’enjeu du match », ainsi résumait José Burgos la première mi-temps de ses protégés.

Après le thé, la pluie va redoubler de son intensité et les conditions deviennent presque chaotiques. 10 minutes après la reprise, le match va basculer du côté des visiteurs : sur un débordement de Patrice Bloch, le ballon atterrit dans les pieds de Moro qui décroche une frappe puissante sous la barre. L’ouverture du score tombe sur la première véritable occasion meynite de la rencontre, qui font preuve d’un réalisme maximal.

Le reste de la rencontre, marquée par des duels âpres et disputés, voit Donzelle redoubler d’efforts face à des Meynites qui vont subir : quelques arrêts de Forestier, un tir sur la latte, un face-à-face manqué… Oui, la chance avait définitivement choisi son camp et Meinier obtient une victoire héroïque.

José Burgos, rendait hommage aux joueurs des deux équipes : « Je tiens à féliciter tous les acteurs qui malgré l’état du terrain et l’enjeu, ont disputé un match très engagé mais noble. Donzelle ne réalisera certainement pas de match aussi complet sans 3 points au bout tant l’équipe adverse m’a parue équilibrée et de qualité ».

Ces trois points permettent à Meinier de rester au contact d’Interstar, mais surtout de prendre le large sur son rival du jour. José Burgos concluait : « Un grand bravo à mon équipe pour l’état d’esprit affiché, le coeur et le courage parfois suffisent à compenser certains déficits technico-tactiques. On n’est certainement pas la meilleure équipe du groupe, mais on ne craint personne au niveau du mental et de l’envie. » Dans un duel de la rive gauche contre Choulex, Meinier espère terminer cet excellent premier tour sur une bonne note.

A Donzelle, c’était la soupe à la grimace tant cette défaite fait du mal moralement. L’entraîneur Christian Lamers estimait que « ce match, on aurait dû le gagner dix fois tant on a  été supérieur dans le jeu! Mes joueurs ont été fantastiques, ils ont réalisé leur meilleure prestation de la saison et ils ne méritaient pas de perdre aujourd’hui. Il est vrai qu’on a manqué de précision devant le but, mais il faut surtout dire que la réussite n’était pas de notre côté. Je tiens tout de même à féliciter Meinier qui a su profiter de son réalisme. »

L’équipe de La Plaine a un dernier match difficile sur le terrain de l’US Carouge. Une victoire est impérative pour rester au contact des équipes de tête.

 

Share.