2ème ligue : Lancy II passe du bon côté

0

18ème journée / Grâce à une nouvelle victoire, les Lancéens quittent la zone de relégation au détriment d’UGS II. Le match du leader Plan-les-Ouates a été renvoyé, du coup Onex en a profité pour revenir à 4 points et mettre la pression.

 

 

FC Onex   –  FC UGS II   4 – 2
Buts
: 7′ Dubosson 1-0, 15′ Sait (P) 1-1, 35′ Prezioso 2-1, 65′ Bentorki 3-1, 75′ Seljmani 4-1, 92′ Aranda 4-2

Malgré la pluie qui est tombée samedi après-midi, la rencontre entre Onex et UGS II a pu avoir lieu et a tourné en faveur des locaux qui ont pu ainsi mettre un coup de pression sur les leaders.

Comme nous l’avouait Patrick Hochstrasser, c’était un « match piège car c’était notre troisième match de la semaine et il nous manquait quelques joueurs qui étaient jusqu’à maintenant titulaires. Le terrain était très difficile car il a plu tout le match. »

Qualifiés en semaine pour les demi-finales de coupe après avoir éliminé Interstar, les Onésiens ont bien démarré la partie avec l’ouverture du score de Dubosson. Un avantage de courte durée puisque UGS II, entraîné par Julien Baumann, assistant… d’Onex jusqu’à il y a pas longtemps, vont égaliser sur un penalty de Sait, après une faute commise par Gremion qui aurait certainement valu plus qu’un carton jaune. Cependant, l’inévitable Prezioso redonnait une longueur d’avance aux locaux avant la pause.

La domination onésienne se poursuit après le thé, avec deux réalisations de plus signées Bentorki et Seljmani, mais l’addition aurait pu être beaucoup plus salée pour les « Violets », qui vont maquiller le score dans les arrêts de jeu.

Patrick Hochstrasser félicitait ses joueurs : « Bravo à toute l’équipe pour cette belle semaine ! Mais attention, il va falloir donner encore plus dans les semaines à venir, et surtout dimanche prochain contre CS Italien. » En effet, les Onésiens sont encore sur tous les tableaux, leur saison est donc loin d’être terminée.

Du côté d’UGS, cette défaite place l’équipe sous la barre désormais. Julien Baumann nous déclarait: « Sur la physionomie du match, on a de la chance que le score ne soit pas plus large, tant Onex a été maladroit à la finition. On a lâché sur la 2ème mi-temps. Je regrette car on avait bien préparé le match. Je regrette aussi la décision de l’arbitre de ne pas expulser Gremion sur notre égalisation. Le match aurait pu prendre une autre tournure. Mais cela n’enlève pas le fait que la victoire d’Onex est méritée. De notre côté, on ne doit rien lâcher et continuer à bosser pour préparer l’échéance importante de dimanche face à Lancy II »

 

FC Kosova   –  FC Compesières   3 – 3
Buts
: 42’ Buci 1-0, 44’ Fazlija 2-0, 60’ Fazlija 3-0, 81’ Cheyroux 3-1, 89’ Correia 3-2, 94’ Courivaux (P) 3-3

En menant 3-0 à 10 minutes du terme, Kosova s’imaginait déjà rentrer avec les trois points. Mais un incroyable retour au score d’une équipe de Compesières qui joue son maintien en a décicé autrement.

Le match a pourtant bien démarré pour les visiteurs sur le petit terrain synthétique de Frontenex. “On est très bien rentré dans le match en faisant ce que l’on avait décidé, à savoir presser haut et tout de suite Kosova qu’on imaginait fatigué après leur match de coupe de mercredi”, nous déclarait Laurent Bédat. Mais malgré des bonnes occasions, dont une latte de Courivaux et un face-à-face manqué de Ponce, les Compesièrois n’arrivent pas à faire trembler les filets.

Au contraire, les Kosovars vont se montrer très réalistes, et sur leurs deux seules incursions en fin de première mi-temps, prennent un double avantage grâce à Buci et Fazlija. « Même eux n’en revenaient pas. On prend un incroyable coup sur la tête », se lamentait Laurent Bédat.

Les débats sont équilibrés en seconde période, mais Fazlija inscrit le 3-0 qui, a priori, tuait le match à l’heure de jeu. Compesières tente le tout pour le tout, fait rentrer ses forces offensives disponibles et passe à trois défenseurs. Mais la poisse s’acharne avec les visiteurs, qui touchent une nouvelle fois la latte par Courivaux et manquent un nouveau duel face au gardien local.

Les Kosovars, eux aussi, auraient pu en inscrire un 4ème, mais le gardien Christin se montre inspiré. Et dans les 10 dernières minutes, le destin s’allie avec Compesières : le fraîchement entré Cheyroux réduit le score à 3-1, imité quelques minutes plus tard par une frappe ras terre de Correia pour le 3-2. Et alors que se jouent les dernières secondes, l’arbitre siffle une main dans la surface kosovare. Le penalty qui s’en suit, transformé par Courivaux, est accompagné du coup de sifflet final de l’arbitre.

Pour Laurent Bédat, « la joie de cette incroyable remontée se partage avec la colère et la frustration liées à notre performance mitigée, à l’image de ce que produit le groupe actuellement aux entraînements, tant dans la qualité que dans l’investissement. On perd clairement deux points dans l’optique du maintien face à un adversaire direct toujours dangereux mais clairement diminué et qui était bon à prendre ».

Compesières compte quatre points d’avance sur la barre et pourrait faire un grand pas vers le maintien en cas de victoire contre Geneva lors de la prochaine journée. L’entraîneur compesièrois poursuivait : « J’espère vraiment que nos joueurs prennent conscience que ce genre de miracle, car c’en est un, ne suffira pas à nous sauver, surtout avec Lancy II qui vole littéralement derrière nous et sachant que la 10ème place est toujours piégeuse. On attend clairement une réaction durant la semaine et dimanche prochain face à Geneva pour une rencontre qu’on doit prendre très au sérieux. »

Ahmed Maimouni, de son côté, analysait : « Un résultat qui satisfait notre adversaire du jour qui revient de loin, mme si au regard des occasions créées, ils n’ont rien volé. Nous les avions mises au fond et par conséquent, nous n’avions pas le droit de lâcher le match ».

La saison se fait longue pour Kosova qui doit encore assurer son maintien dans la catégorie: « Cette fin de saison devient difficile avec l’infirmerie qui s’alourdit de match en match. C’est notre septième semaine anglaise, mais probablement la dernière. Il faudra chercher à se rassurer au plus vite », concluait Maimouni.

 

Lancy FC II   –  FC Veyrier Sports   2 – 0
Buts
: 92’ Bleve 1-0, 94’ Brito 2-0

Si 18 points et 9 positions séparaient les deux adversaires du jour au classement avant leur opposition, l’état de forme de chacun était pourtant très différent. En seconde position, Veyrier ne gagne plus depuis trois matchs et semble connaître un coup de mou en championnat. Tout le contraire de Lancy II qui semblait condamné il y a quelques semaines mais qui vient d’obtenir 10 points en 4 rencontres.

Et l’issue de ce match s’est décidée dans les arrêts de jeu, lorsque sur un coup franc, Bleve inscrit le 1-0, suivi dans la foulée par Brito. Si la victoire a mis longtemps à se dessiner pour Lancy, elle est extrêmement précieuse puisqu’elle leur permet de passer devant UGS II, leur adversaire de la semaine prochaine.

L’entraîneur Diego Sessolo nous déclarait : « C’était un match de très haut niveau, je pense que l’équipe qui marquait en premier gagnait le match. Et c’est nous qui avons eu la chance de marquer à la 92ème et 94ème minute. »

De son côté, l’entraîneur veyrite Daniel Villa analysait cette seconde défaite consécutive dans les arrêts de jeu : « On a eu de la peine à rentrer dans le match et notre première mi-temps n’a pas été bonne. On a ensuite réagi en seconde période en proposant un jeu plus rythmé et plus varié qui a fait reculer notre adversaire et nous a permis de dominer. Cependant, on manque de présence dans la zone de vérité et on peine à concrétiser nos temps forts. Malgré tout, on fait le nécessaire pour gagner le match et comme dimanche dernier on se fait punir dans les arrêts de jeu ce qui amène énormément de déception et de frustration. »

Malgré une qualification pour les demi-finales de coupe, Veyrier stagne en championnat depuis quatre rencontres, ce qui se traduit par la perte de la seconde place. Villa analysait la situation de son équipe : « On doit relever la tête tout en prenant du recul par rapport à la situation et montrer du caractère lors des quatre derniers matches de championnat. J’attends de mes gars qu’ils tirent profit de cette période délicate, notamment d’un point de vue mental, pour apprendre de nos erreurs et ainsi réagir et progresser. »

 

Etoile Carouge FC II   –  FC Versoix   4 – 2
Buts
: Pais (3) et Eyer (Carouge) ; Lopes et Menga (Versoix)

Fin de série pour Versoix sur le terrain synthétique de la Fontenette. Après trois victoires consécutives, les Versoisiens s’inclinent contre la seconde équipe de Carouge qui voulait se racheter de son match nul face à Geneva.

Une victoire carougeoise qui s’est surtout dessinée en première période, lorsque le score était déjà de 3-0. Malgré quelques réajustements à la mi-temps, les hommes d’Auro Duarte s’inclinent sur le score de 4-2. La faute, en partie, au Carougeois Stéphane Pais, auteur de trois buts, dont un de très belle facture.

L’entraîneur Samuel Singarella revenait sur la victoire de ses protégés : « Je suis satisfait de cette victoire, surtout après notre mauvaise préstation lors du dernier match. J’attendais une réaction de mon groupe ! Nous avons fait une très bonne première mi-temps qui nous a permis de vite nous mettre a l’abri, nous étions meilleurs dans le jeu, l’agresivité et l’envie. La 2ème mi-temps était moins bonne, mais nous avons su gérer, sans avoir trop de soucis ».

Ce succès permet à Carouge de passer devant son adversaire du jour au classement. « C’est une victoire importante pour le groupe, poursuit Singarella, surtout avec la poisse au niveau des blessés qui nous suit ces temps. Cela nous permet de remonter au classement, mais nous devons encore travailler davantage pour ces quatres derniers matchs. »

Pour Versoix, l’équipe a encore besoin d’une victoire avant d’être totalement à l’abri de la relégation. Lors de la prochaine journée, Carouge se rend sur le terrain de Chênois tandis que Versoix reçoit le leader Plan-les-Ouates.

 

FC Geneva   –  CS Chênois II   1 – 4
Buts
: 3’ 1-0, 37’ Akar 1-1, 65’ Bottinelli (P) 1-2, 70’ Estrada 1-3, 87’ Da Silva 1-4

Seconde victoire consécutive pour Chênois II sur le synthétique de Frontenex, après une série de 4 matchs sans succès.

Pourtant, la lanterne rouge Geneva, qui jouait une de ses dernières cartes en vue du maintien, marque le premier but après trois minutes de jeu. « Sur cette action, nous avons fait preuve d’une passivité et d’une largesse extrême dans la récupération du ballon », se lamentait Patrick Schmid.

« Lors des 30 premières minutes, nous avons eu du mal à rentrer dans le match et à dicter le rythme. Beaucoup d’imprécisions et peu de conviction dans le geste », poursuivait Schmid. Et les choses vont s’améliorer avant la pause avec l’égalisation d’Akar suite à un corner de Rashani.

En seconde période, les jeunes Chênois vont prendre le dessus physiquement et finalement faire tourner le match en leur faveur. « C’était meilleur dans l’intention et les actions étaient plus précises. Il fallait être patient et continuer à attaquer, cela allait bien finir par rentrer. Geneva n’était physiquement plus très présent ». Bottinelli sur penalty, Estrada et Da Silva portent le score final à 1-4 pour les visiteurs.

Pour Patrick Shcmid, « c’était un match compliqué qui nous attendait car nous ne voulions pas tomber dans le piège même avec les 10 absents que je déplorais ! Il faut retenir juste les 3 points dans ce match. Le niveau sera j’espère revu à la hausse pour le match contre Carouge de dimanche prochain. En espérant aussi récupérer quelques absents. »

Pour Geneva, un autre résultat qu’une victoire à Compesières dimanche prochain serait synonyme de relégation mathématique en 3ème ligue.

 

FC Plan-les-Ouates   –  CS Italien     Renvoyé

 

2ligue-18

Share.