2ème ligue : Geneva relégué

0

19ème journée / Les choses commencent à se dessiner en 2ème ligue. En tête, Plan-les-Ouates augmente son avance à 6 points sur Onex. En bas de tableau, Geneva est déjà relégué tandis qu’UGS II est en mauvaise posture.

 

 

FC Veyrier Sports   –   FC Kosova   2 – 2   Joué jeudi
Buts : Braho 0-1, Udry 1-1, Studer 2-1, Buci 2-2

Après une série de quatre matchs sans victoire, Veyrier espérait l’obtenir à nouveau en match avancé jeudi soir contre Kosova. Mais une nouvelle fois, les Veyrites sont rejoints dans les toutes dernières minutes, ce qui les prive de succès.

C’est Kosova qui frappe en premier dans ce match, avec l’ouverture du score en fin de première mi-temps de l’homme en forme de l’équipe, Florian Braho, qui inscrit son 7ème but en ce second tour.

Mais de retour des vestiaires, les hommes de Daniel Villa vont renverser le score, grâce à des buts d’Udry et Studer. Et alors qu’ils croient obtenir leur première victoire depuis un mois, les Veyrites encaissent l’égalisation de Buci dans les toutes dernières minutes.

D’après l’entraîneur de Kosova, Ahmed Maimouni, son équipe est mal payée : “C’est récurrent cette saison. On imprime une intensité et un volume de jeu de belle facture et l’équipe concentre beaucoup d’efforts pour lesquels elle est mal récompensée. On pêche comme d’habitude par manque d’application, et on fait preuve d’un relâchement coupable. »

Veyrier se rend chez la lanterne rouge déjà reléguée lors de la prochaine journée tandis que Kosova reçoit UGS II pour un derby de Frontenex. Une victoire ou un nul serait synonyme de maintien mathématique pour les Kosovars.

 

CS Chênois II   –   Etoile Carouge FC II   2 – 5
Buts : Bottinelli (P) et Rashani pour Chênois ; Fofana (3) et Eyer (2) pour Carouge

Duel de première moitié de tableau entre les deuxièmes équipes de Chênois (4ème) et Carouge (5ème) qui a tourné en faveur des visiteurs.

La faute surtout à une première mi-temps durant laquelle les Carougeois ont pris 4 buts d’avance, au grand désespoir de l’entraîneur chênois Patrick Schmid : « Après un poteau et une autre grosse occasion en début de match, on prend le 1-0 sur leur première occasion, mais qui en réalité n’en était pas une, puisque le juge de ligne qui rêvait n’a pas admis qu’il avait commis une erreur en oubliant de signaler le hors-jeu que tout le monde avait vu. »

« A 0-1 au lieu de 1-0, on a très mal géré la suite de la mi-temps, poursuivait-il. Les lignes n’étaient pas assez serrées, et on s’est beaucoup trop livré en laissant beaucoup trop d’espace. 3 occasions plus tard et 3 buts de plus, le score passe à 0-4. Réussite maximale, même si Carouge a clairement été plus vif, plus tranchant et plus décisif au moment où il le fallait. »

Magré tout, les Chênois réduisent le score juste avant le thé grâce à un penalty de Bottinelli. « Sur le pénalty qu’on obtient, il me semble qu’en général, une faute de dernier recours, c’est rouge, non? Le règlement varie d’un dimanche à l’autre semble-t-il », ironisait Patrick Schmid.

ChenoisII-CarougeII

Trois buts pour le Carougeois Fofana (Photo: IV Sport)

En seconde période, Chênois revient à 2-4 grâce à Rashani et se procure quelques occasions pour revenir à 3-4, mais au contraire c’est Carouge qui en inscrit un 5ème, pour un score final de 2-5. Le buts carougeois sont répartis en deux hommes : un triplé de Fofana et un doublé d’Eyer.

Du côté des vainqueurs, Samuel Singarella était satisfait : « C’était important de continuer sur la note positive du match contre Versoix, c’est chose faite avec une bonne 1ère mi-temps qui nous a permis de vite nous mettre à l’abri, avec aussi un peu de réussite car je pense que le 1er but que nous mettons est entaché d’un hors jeu. Mais nous étions plus agressifs et meilleurs dans le jeu en 1ère mi-temps. Après, nous avons su gérer le match sans trop de difficulté. »

Le mentor carougeois, qui n’a pas l’habitude de parler de l’arbitrage, fait cette semaine une exception : « La seule chose que je déplore, c’est l’arbitrage, que ce soit pour eux comme pour nous. L’arbitre central était vraiment hors sujet, avec un manque total de pédagogie. »

« Cette victoire nous permet de travailler plus tranquillement d’ici la fin de saison », concluait Singarella, dont l’équipe reçoit Compesières vendredi soir en match avancé. De son côté, Chênois II reçoit Versoix.

 

FC UGS II   –   Lancy FC II   0 – 6 
Lire l’article

 

FC Compesières   –   FC Geneva   0 – 0 

En recevant la lanterne rouge Geneva, Compesières avait l’opportunité de faire un grand pas vers le maintien. Qui plus est, son adversaire du jour était très diminué, puisque ce sont seulement 11 joueurs qui étaient sur la feuille de match… dont un qui avait fait le marathon le matin!

Mais cela n’a pas servi à ce que les hommes de Laurent Bédat puissent passer l’épaule. « Ils sont restés bien en place et ont joué leurs coups à fond. Nous on est tombé dans le panneau et au lieu de les faire courir en faisant circuler la balle, on a joué long devant pour leur plus grand bonheur… »

La domination stérile de Compesières n’a pas été suffisante pour mettre en danger la défense adverse en première période. Cette domination se poursuit en seconde période, avec « des occasions, une latte, un gardien sur qui tous les ballons tombent, des hors-jeu, mais pas de but… », continuait Bédat.

Et à force de ne pas concrétiser cette domination, les Compesièrois ne sont pas passés loin de la correctionnelle. Geneva est en effet parvenu à leur mettre la peur au ventre par deux occasions. D’abord sur un penalty au retour des vestiaires commis par Raph Brunner et envoyé sur le poteau. Ensuite, sur un duel en toute fin de match que l’attaquant perd face au gardien Christin.

Malgré ces frayeurs, le match se termine sur un score nul et vierge. Un résultat qui condamne mathématiquement Geneva à la relégation en 3ème ligue, même si l’espoir de maintien était faible avant ce match.

Pour Laurent Bédat, ce résultat est « une grosse contre performance. Malgré tout, même si on avance pas beaucoup, on prend encore un point sur UGS II et on se rapproche petit à petit du maintien, ce qui constitue le seul point positif de ce dimanche. Il nous reste 4 matchs difficiles pour faire les points nécessaires et nous allons nous atteler à cette tâche dès vendredi, contre Carouge ».

 

FC Versoix   –   FC Plan-les-Ouates   0 – 3
Buts : 12’ Lagrib 0-1, 76’ Lagrib 0-2, 86’ Malagoli 0-3

Après deux défaites consécutives et un match renvoyé, Plan-les-Ouates retrouve le goût de la victoire sur le terrain de Versoix.

C’est grâce à son attaquant en forme Lagrib que le leader du championnat a pu mener à la mi-temps sur le score de 0-1. A un quart d’heure du terme, c’est encore Lagrib qui inscrit le second but des visiteurs, avant que Malagoli ne se charge du 0-3 définitif.

Pour l’entraîneur plan-les-ouatien Dominique Coelho, « c’est une belle satisfaction même si cela a été difficile face à une équipe de Versoix toujours compliquée à jouer. »

Versoix-PLO

Deux nouveaux buts pour Lagrib (Photo: C.M. Trigo)

Coelho analysait la performance des siens qui n’a pas été la meilleure de l’année selon lui : « Nous n’avons pas livré le meilleur match mais l’équipe a été récompensée des efforts collectifs. Nous avons su rester disciplinés quand nous n’avions pas le ballon. Dans le football, on sait bien que cela va vite dans les deux sens. Nous allons savourer cette victoire et au-delà de celle-ci, l’énergie collective pour arracher ce match-là. »

Plan-les-Ouates réalise la bonne affaire de la journée puisque l’équipe augmente son avance à six longueurs sur Onex. « Nous n’allons pas verser dans l’euphorie.  Quand on arrive à gagner dans ces circonstances, c’est très important. Les joueurs ont fait un beau travail de remobilisation. Il y a eu une prise en main importante. Pour cela, je suis très content qu’il y ait eu les trois points de la victoire au bout mais les conclusions se tirent à la fin », concluait Coelho.

En cas de victoire à Onex vendredi soir, les Plan-les-Ouatiens feront un grand pas vers le titre. De son côté, Versoix n’est pas encore sauvé mais compte encore 7 points sur la barre. La semaine prochaine, la formation d’Auro Duarte se rend sur le terrain de Chênois II.

 

CS Italien   –   FC Onex   2 – 2
Buts : Mopudi 1-0, Mopudi 2-0, Bentorki 2-1, Amoo 2-2

Prévu initialement sur l’herbe, le match entre CS Italien et Onex s’est finalement déroulé sur le synthétique du Bois-de-la-Bâtie. « La veille du match, nous avons reçu un coup de téléphone comme quoi le match aurait lieu sur le synthétique, alors qu’il était prévu sur l’herbe. Sur ces terrains qui ont tout juste les dimensions pour jouer au foot, on est un peu plus emprunté pour faire circuler le ballon comme on aime le faire », nous déclarait Patrick Hochstrasser, l’entraîneur onésien.

Hochstrasser ne croit pas si bien dire puisque son équipe a été totalement dépassée en première période. Mopudi inscrit un doublé pour le CS et porte le score à 2-0. Le match aurait pris une autre tournure si les locaux avaient inscrit leur penalty obtenu avant la pause, mais le gardien Vaucher maintient les siens dans le match. Peu avant, les « Azzurri » s’étaient retrouvés à 10 suite à un double avertissement de Los Santos.

En supériorité numérique, les Onésiens vont logiquement s’installer dans le camp adverse en seconde période. Ils réduisent d’abord le score par Bentorki puis profitent d’une nouvelle expulsion locale suite à une faute tactique à mi-terrain pour continuer à mettre la pression. Et à 11 contre 9, l’égalisation finit par tomber par l’intermédiaire d’Amoo.

Cs Italien vs Fc Onex 2-2

Onex et CS Italien dos à dos (Photo: OneClick)

Raffaele Del Rosso nous avouait : « A 10 contre 11 c’était difficile mais possible d’aller chercher l’exploit. Nous avons fini à 9 et ils en ont profité pour égaliser. C’est cruel mais c’est le foot. Je félicite mes joueurs, car ils travaillent beaucoup et ils progressent, continuons donc jusqu’au bout comme ça. »

Et à Del Rosso de conclure : « Je souhaite bonne chance à cette belle équipe d’Onex et remercie les gens qui viennent nous encourager ».

Du côté d’Onex, Patrick Hochstrasser reconnaissait que « depuis l’expulsion d’un joueur du CS Italien, le match s’est déroulé dans leur camp. Après la seconde expulsion, on a réussi à revenir au score mais pas à gagner, chose que l’on aurait dû faire, mais malheureusement on prend qu’un point. »

Dans la course au titre, Onex perd deux points et en compte désormais six de retard sur Plan-les-Ouates. Mais les « Verts » auront la possibilité de se rattraper vendredi soir lors du match au sommet contre le leader. « Je me réjouis du match qui arrive contre Plan-les-Ouates car là il va y avoir enfin un bon match et le meilleur gagnera ! », concluait l’entraîneur onésien.

 

2ligue-19

Share.