Ce sera une finale Veyrier-Aïre !

0

Vainqueurs de leur demi-finale respective contre Onex et Kosova, Veyrier et Aïre se retrouveront en finale de la coupe genevoise. Chez les féminines, c’est Chênois et Bernex qui s’affronteront.

 

 

FC Veyrier Sports   –   FC Onex   1 – 1 (3-0, tab)
Buts : 60′ Prezioso 0-1, 74′ Udry 1-1

Veyrier tient encore sa finale ! Malgré les travaux qui entourent le stade veyrite, les nombreux supporters sont parvenus à créer un beau tifo comme la saison dernière lors de la demi-finale contre Meyrin II.

Dans ce joli duel entre deux équipes de haut de tableau de 2ème ligue, l’entame de match est à l’avantage des Onésiens, dominateurs dans le jeu mais sans réellement se montrer dangereux en première période.

En seconde période, les visiteurs, cette fois de blanc vêtus, ouvrent le score après dix minutes par l’inévitable Dylan Prezioso. « L’ouverture du score nous a obligés à être plus ambitieux en phase offensive et les entrées en cours de match ont été décisives, elles ont amené un véritable plus à l’équipe », nous déclarait l’entraîneur veyrite Daniel Villa.

En effet, l’égalisation pour les locaux tombe par l’intermédiaire d’Olivier Udry, reprenant de la tête un centre de Studer. Mais par la suite, les « Verts » de Veyrier se retrouvent à 10 suite à l’expulsion de Jacot et souffrent mais sans rien lâcher, comme nous le confiait Daniel Villa: « On a souffert en fin de match, on était dix et les efforts se faisaient durs, mais on a montré du caractère et une grosse force mentale. Après avoir perdu plusieurs fois dans les arrêts de jeu, je suis content que ça tourne une fois en notre faveur. »

Après des prolongations qui n’ont rien donné, le match se décide aux tirs au but, exercice dans lequel il n’y a pas eu photo puisque seuls trois tireurs par équipe ont été nécessaires : si les Veyrites Taddéo, Jeangros et Udry n’ont pas failli, les Onésiens Borcard, Seljmani et Ismajli ont tous échoué, notamment à cause du gardien veyrite Albert Kohler qui a sorti deux tentatives.

1/2 final Fc Veyrier vs Fc Onex

Kohler félicité par ses coéquipiers (Photo: OneClick)

Daniel Villa tenait à rendre hommage à ses adversaires : « J’aimerais féliciter cette belle équipe d’Onex pour leur prestation. Ils auraient mérité autant que nous d’aller en finale. Leur réaction digne et respectueuse après la cruelle séance de penaltys en dit long sur le potentiel humain et footballistique de cette équipe. »

Avant de conclure sur un clin d’oeil à son gardien : « Finalement, j’aimerais dédier cette victoire à notre gardien Albert Kohler, décisif lors des pénaltys, mais qui surtout est devenu papa d’une petite Sophie la semaine dernière. L’équipe se joint à moi pour lui souhaiter plein de bonheur dans sa nouvelle vie.

Une année après avoir perdu la finale de coupe contre le CS Italien, Veyrier aura à coeur de la soulever cette année. Une finale à laquelle aurait voulu participer l’entraîneur onésien Patrick Hochstrasser, qui nous déclarait : « Je suis très déçu car on méritait beaucoup mieux au vu du match. Bravo à Veyrier. Dommage que n’ayons jamais l’occasion de jouer chez nous ce genre de match, car le douzième homme est important aussi ! »

 

FC Aïre-le-Lignon  –   FC Kosova   2 – 1
Buts : Christinet (P) 1-0, Rrahmani 1-1, Segade 2-1

Demi-finale complètement folle sur le synthétique du Stade d’Aïre qui a également été marquée par les penaltys, mais pas par une séance de tirs au but.

En effet, au cours d’une mi-temps totalement dominée, les Aïrois boivent le thé sur le score court de 1-0, grâce à un penalty de Christinet. « Une première mi-temps de mon équipe qui était un vrai régal, on mérite même de mener de 2 à 3 buts d’écart tellement on était supérieur à l’adversaire », analysait Helder Silva, l’entraîneur local.

Les Kosovars, dont la coupe est un objectif derrière lequel ils courent depuis des années, vont se ressaisir dès l’entame de la seconde période. A la conclusion d’une contre-attaque, c’est Rrahmani qui remet les pendules à l’heure. Les choses continuent à se compliquer pour les Aïrois puisque 5 minutes après l’égalisation, Steve Bikoy reçoit deux cartons jaunes, le second consécutif à l’applaudissement du premier.

Kosova continue à pousser et obtient même un penalty qu’ils vont rater. Et sur l’action suivante, l’Aïrois Benjamin Segade offre la victoire à la formation d’Helder Silva d’un but venu d’ailleurs : contrôle et frappe de plus de 30 mètres.

Et puisque le suspense n’a jamais voulu prendre fin dans cette demi-finale à rebondissements, les « Oranges » manquent un nouveau penalty en fin de match.

Aire-Kosova

A l’image de Joss Pardo, Aïre s’envole pour la finale (Photo: IV Sport)

C’est un Helder Silva ému qui nous transmettait ses impressions au terme de ce vrai match de coupe : « Un match de fous avec un scénario à éviter pour les cardiaques ! On dit souvent qu’au foot il n’y a pas de justice et que parfois le foot est cruel, mais ce soir la justice a été rendue et la meilleure équipe a été récompensée. »

« Mes joueurs ont fait un match d’un tel niveau, poursuit-il, que je me dois de les féliciter pour la qualité du jeu mais aussi de l’état d’esprit ainsi que l’effort fourni face à une très bonne équipe de Kosova qui a tout fait pour gagner en 2ème mi-temps ».

Et au mentor aïrois de conclure : « Je suis fier de ce qu’on a fait ce soir, car le club n’avait jamais atteint la finale de la coupe genevoise. C’est une victoire que j’aimerais dédier à ma femme Patricia et à mon fils Gabriel ! »

Du côté de Kosova, c’était la soupe à la grimace pour Ahmed Maimouni : « Rien à dire, l’équipe qui en voulait le plus a forcé la donne, même si on peut trouver regrettable qu’une demi-finale de la coupe genevoise soit joué sur un terrain qui fait la taille d’un dégagement de but. »

Avant de conclure : « Nous avons fait une première mi-temps transparente, pas un tir au but, pas un corner. On fait 20 bonnes minutes en seconde période, où on aurait pu mener 1-4 mais on se retrouve menés 2-1. Félicitations au vainqueur à qui on souhaite de gagner la finale, sachant que sur un terrain en herbe ce sera compliqué pour eux ».

 

 

Une finale Chênois-Bernex chez les filles

Chez les actives féminines se jouaient aussi les deux demi-finales qui étaient sur le papier inégales. Si celle entre Chênois et Aïre opposait les meilleures équipes féminines genevoises du canton – les deux évoluent en 1ère ligue –, deux ligues séparaient l’autre demi-finale entre Onex (4ème ligue) et Bernex (2ème ligue inter).

Et il n’y a pas eu photo au municpial d’Onex, où les Bernésiennes s’imposent 10-0 chez des vaillantes Onésiennes, dont l’exploit avait déjà été de se qualifier pour ce stade de la compétition. Les buts bernésiens ont été inscrits par A. Dell’Angelo (3), Silverio (2), Sanchez (2), Moreira, D. Dell’Angelo et un autogoal.

Deux semaines après leur derby en championnat, Chênois et Aïre se retrouvaient pour tenter de décrocher une place en finale. Et grâce à des buts de Pilloud, Lacroix et De Freitas, les Chênoises s’imposent 3-1 et accèdent à la finale. A noter que les joueuses de Salvatore Musso ont également reçu la bonne nouvelle de la défaite de Courgevaux en championnat, les rapprochant davantage de la promotion en LNB puisque désormais, une victoire leur suffit en trois journées. Les possibilités d’une double promotion ainsi qu’un doublé coupe-championnat restent donc intactes pour les joueuses des Trois-Chênes.

 

FC Onex   –   Signal FC Bernex-Confignon   0 – 10

Football Féminin Chênois   –   FC Aïre-le-Lignon   3 – 1

 

 

La finale des actifs aura lieu le mercredi 5 juin au Stade municipal de Bernex et celle des féminines aura lieu le jeudi 6 juin au Stade du Moulin, à La Plaine.

Share.