Grand-Saconnex manque le coche

0

Malgré une avance de deux buts à vingt minutes du terme, les Saconnésiens ne sont pas parvenus à l’emporter. Aïre peut remercier Howard, très inspiré en fin de match, qui permet aux « Oranges » de garder leur distance au classement.

Depuis vendredi soir et la défaite surprise de Genève-Poste face à Choulex, les Aïrois étaient déjà assurés de terminer champions d’automne. Ils avaient cependant à cœur de terminer cet incroyable premier tour sur une bonne note et ainsi maintenir l’adversaire du soir à distance. Grand-Saconnex avait quand à lui une bonne occasion de revenir dans la course à la montée mais pour cela il fallait absolument gagner.

Les « Oranges » pris à froid

C’est sur le terrain principal du stade du Blanché et sous un froid polaire qu’est donné le coup d’envoi de cette partie. Les hommes de Rendeiro, n’ayant pas le droit à l’erreur ce soir, débutent le match pied au plancher. Ils mettent d’entrée une grosse pression sur la défense aïroise, recomposée pour l’occasion suite à la grave blessure de Götz survenue en coupe mercredi soir. Après seulement 5 minutes de jeu, Cacaj s’échappe et oblige Coimbra a effectué une parade difficile, Schedler a bien suivi et profite du renvoi du portier pour ouvrir le score (1-0).

Aire-GrandSac1314-1

Schedler en renard des surfaces pour le 1-0.

Départ idéal pour les hôtes qui continuent à mettre la pression et se créent plusieurs occasions. C’est tout d’abord Vazquez, sur un bon service de Schedler, qui ne trouve pas le cadre, puis ce diable de Cacaj qui voit son envoi lécher le poteau droit des buts de Coimbra. Les Aïrois sont acculés en ces 20 premières minutes et la charnière centrale souffre face à la vitesse de Cacaj qui prend souvent le dessus en ce début de match.

Aïre sort la tête de l’eau

Les « Oranges » vont peu à peu réagir et Howard est tout près d’égaliser. Sur un très bon service de Pardo, il se retrouve seul face à Frutiger mais ne remporte pas son face à face. Ceci à tout de même le mérite de réveiller les hommes d’Helder Silva qui jouent désormais plus haut sur le terrain et se montrent enfin dangereux. A la demi-heure, Pardo s’échappe de plusieurs adversaires mais se voit contré in extremis.

A noter que le match devient plus physique avant le thé, avec de nombreuses fautes parfois grossières, notamment du coté saconnésien comme le montrent les nombreux cartons jaunes distribués par l’arbitre de la rencontre. Alors qu’on se dirige tout droit vers ce score de 1-0 à la pause, Schedler trouve Silva qui centre, Coimbra renvoie difficilement et c’est une nouvelle fois Schedler qui a bien suivi mais cette fois-ci un pied aïrois dévie de justesse le ballon alors que le but était vide.

On en reste donc sur cette avance d’un petit but à la mi-temps. Aïre a bien réagit après son entame difficile mais aurait bien pu se retrouver avec un retard de deux buts sans ce sauvetage exceptionnel dans les arrêts de jeu.

Deuxième acte plein de rebondissements

A peine le temps de digérer le thé que Cacaj se retrouve en position plus que favorable pour doubler la mise, mais sa frappe ne trouve pas le cadre. Quelques minutes plus tard, Monteiro est une nouvelle fois pris de vitesse par Cacaj qui se retrouve seul mais excentré, Schedler est seul au centre mais l’attaquant des « Noirs » préfère faire seul et bute sur Coimbra. Les Aïrois ont une nouvelle fois de la peine à revenir dans le match, il faut aussi dire que les nombreuses fautes saconnésiennes à mi-terrain, souvent à la limite, ne les aident pas.

Le match est plus haché et les occasions de buts se font plus rares. Et pourtant, les hôtes parviennent à doubler la mise. On joue la 68eme minute, Agron Nuredini tente sa chance des 20 mètres, le ballon est freiné par un défenseur et traîne dans la surface. Cacaj, plus prompt que tout le monde, met le ballon au fond des filets (2-0).

Aire-GrandSac1314-2

Cacaj double la mise

 Ce deuxième but fait très mal aux visiteurs qui ne semblent pas avoir les ressources physiques pour revenir, trois jours après leur match de coupe très difficile face à Donzelle qui s’est terminé aux penaltys. Cependant, cette équipe n’est pas championne d’automne par hasard et elle va le prouver mentalement. Fort de la confiance accumulée lors de ce premier tour, elle va revenir dans le match. A un quart d’heure du terme, Howard servi sur un plateau remporte cette fois son duel face à Frutiger et remet les visiteurs dans le match (75′, 2-1).

Malgré une bonne occasion de la tête par Schedler, l’homme de cette fin de match est bien aïrois. Howard récupère un ballon à gauche, traverse le terrain en diagonal et tente sa chance. Sa frappe fait mouche, Frutiger est battu pour la deuxième fois en cinq minutes (81′, 2-2). Les hommes d’Helder Silva reviennent de nulle part alors qu’ils étaient menés de deux unités.

Aire-GrandSac1314-3

Howard égalise pour la plus grande joie des visiteurs.

Grand-Saconnex va tout tenter en cette fin de match pour empocher les trois points mais ni Amide, ni Hervo, ni Schedler ne réussissent à tromper Coimbra. Le match se termine sur ce score de parité où les deux équipes auront montré de très belles choses.

Les hommes de Rendeiro manquent une belle occasion de revenir à 9 points de leur adversaire avec un match en moins et peuvent nourrir bien des regrets après avoir mené de deux longueurs. Pour Rendeiro, « c’est un point qui a le goût d’une défaite, c’est dur, mais il ne faut rien lâcher car nous reste encore un match important pour finir ce premier tour. »

En ce qui concerne Aïre-le-Lignon, c’est désormais 8 points qui les séparent du troisième Meyrin II et 3 de leur dauphin Genève-Poste, battu la veille. C’est donc une très bonne opération pour eux en ce qui concerne la promotion.

 

FC GRAND-SACONNEX – FC AÏRE-LE-LIGNON  2-2 (1-0)
Stade du Blanché

Buts : 7′ Schedler 1-0, 68′ Cacaj 2-0, 75′ Howard 2-1, 81′ Howard 2-2

Grand-Saconnex (4-4-2) : Frutiger – Hervo, Ar. Nuredini, Kabashi, De Almeida – Silva Duarte (60′ Amide), Ag. Nuredini ©, Valerio, Vazquez – Schedler, Cacaj.
Entraîneur : Eugenio Rendeiro

Aïre (4-4-2) : Coimbra – Rodrigues, Monteiro, Miguel, Akar (65′ Christinet) – Segade, Barros, Racalbuto, Lehmann – Howard (86′ Leitao), Pardo ©.
Entraîneur : Helder Silva

Avertissements : Ar. Nuredini, Kabashi, De Almeida, Silva, Ag. Nuredini, Schedler et Cacaj (Grand-Saconnex) ; Miguel et Barros (Aïre).

 

Photos : D-Click

 

Share.