Comoli, terrain fétiche : Veyrier rentre dans l’Histoire

0

En venant à bout de Compesières lors du derby du pied du Salève, les Veyrites ont saisi la première chance qui s’est présentée à eux de décrocher un titre et une promotion amplement mérités.

Un faux-pas d’Onex dans la matinée, un derby à jouer dans l’après-midi, une possibilité d’être champion de 2ème ligue… Veyrier n’a pas raté son rendez-vous avec l’Histoire en terres bardonnésiennes. Deux ans après avoir connu la promotion en 2ème ligue sur ce même terrain, les voisins de Compesières ont remis le couvert au Stade Alfred Comoli, décidément porte-bonheur pour les Veyrites, et décrochent ainsi un titre de champion de 2ème ligue pour la première fois de leur histoire centenaire.

Tout réussit aux Veyrites

Avec quatre journées à jouer avant le derby de dimanche, une première opportunité s’est présentée aux hommes de Daniel Villa pour décrocher le titre de 2ème ligue. Et ils l’ont fait dès leur première tentative. Dans un match qui leur a souri d’entrée, les visiteurs du jour ont rapidement ouvert la marque grâce à Jeangros sur un service de Röthlisberger (13’, 0-1).

A partir de ce moment, les « Verts » vont quelque peu sortir de leur match, pensant que le plus dur était fait. Mais la réussite va s’allier avec eux puisque Compesières va manquer non pas un mais deux penaltys en moins de dix minutes : c’est d’abord Courivaux (18’) qui voit sa tentative stoppée par Albuquerque – pour le premier penalty raté de sa carrière active – avant que ce ne soit Tranchet qui envoie le ballon sur la transversale (25’), suite à une faute de ce même Albuquerque qui aurait certainement mérité son expulsion.

Fc Compesières vs Fc Veyrier sport 0-3

Le penalty d’Albuquerque sur Ponce

Röthlisberger fait la différence

Cette rencontre peu rythmée au cours de laquelle on pensait davantage à l’après-match – c’était la journée du club, avec une raclette offerte par les supporters de Compesières – qu’au match lui-même, va se solder en milieu de seconde période grâce au meilleur buteur de la compétition. Lancé en profondeur par une touche à la main de Jeangros, Röthlisberger plante une seconde banderille (65’, 0-2) et soulage les supporters veyrites qui avaient connu quelques frayeurs stoppées par un Albuquerque impérial dans les cages.

C’est finalement à 10 minutes du terme que ce même Röthlisberger – 16 buts pour lui cette saison – va définitivement sceller le sort de ce match et certifier la promotion de son équipe (80’, 0-3). La suite, on la connaît : scènes de liesse, communion avec les supporters, accolades… avec en tête de file Marc Fiorina, l’assistant de Daniel Villa, qui fête cette année sa 40ème saison au club.

Fc Compesières vs Fc Veyrier sport 0-3

Le double buteur Röthlisberger

Une régularité impressionnante

Du côté de Compesières, la formation d’Alex Dentand a cruellement manqué de réussite dans ce derby et devra se remettre sur selle au plus vite afin de certifier son maintien, sans oublier la demi-finale de coupe qui les attend mercredi. Quant aux Veyrites, sans faire un match brillant, ils n’ont pas volé leur succès et encore moins leur promotion. A l’image des dernières saisons, l’équipe de Daniel Villa a démontré une belle régularité au niveau du jeu et des résultats – 15 victoires en 19 journées – qui les récompense avec une promotion à l’échelon supérieur trois semaines avant la fin du championnat.

C’est d’ailleurs ce mot – régularité – qui était dans la bouche des acteurs principaux au terme de la rencontre. A l’entraîneur Daniel Villa de commencer : « Je suis fier de mes joueurs, ils ont fait une saison incroyable de régularité et ils méritent amplement d’être champions. Ce groupe possède d’immenses qualités humaines et footballistiques, ce qui nous permet de pouvoir travailler, progresser et pousser nos limites dans l’exigence de la compétition, tout en gardant cette notion essentielle qu’est le plaisir de jouer. Je dirai simplement bravo à mon groupe dans son ensemble, ce que vous avez fait est grand, beau et historique pour notre club ».

L’entraîneur veyrite y allait aussi de ses remerciements : « Un merci particulier aux nombreuses personnes de Veyrier présentes pour nous soutenir, la curva et leurs supporters, les amis du Veyrier Sports et de nombreux habitants du village, c’est toujours un plaisir de vous voir et de vous côtoyer au bord du terrain. Merci infiniment pour le soutien ! Un immense merci aussi à nos amis de Compesières pour leur magnifique accueil, leur sympathie et leur convivialité. Je leur souhaite une bonne continuation ».

Fc Compesières vs Fc Veyrier sport 0-3

Les joueurs veyrites peuvent remercier leur public qui les supportera en 2ème ligue inter la saison prochaine

Même joie non dissimulée chez le capitaine Fracheboud : « Même si on ne réalise pas encore vraiment, je ne pense pas me tromper en disant qu’on est tous vraiment très contents pour ce titre de champion et cette montée historique pour le club. On peut être très fiers de ce qu’on a fait: on a été réguliers en cherchant à jouer un football ambitieux et on est récompensés de tous les efforts fournis. L’équipe vit parfaitement bien ensemble et on se réjouit déjà des futurs événements à venir (voyage d’équipe et découverte d’une nouvelle catégorie de jeu). On n’a pas souvent l’occasion de le faire alors je voulais remercier tous les gens qui nous suivent et nous supportent en nombre dans tout le canton ! »

Le président Zanicoli peut être fier, c’est la troisième année consécutive que son club triomphe, après la promotion en 2ème ligue en 2012 et la coupe genevoise en 2013. Désormais, c’est en 2ème ligue inter qu’évoluera son club… pour la première fois de son histoire.

 

FC COMPESIÈRES – FC VEYRIER SPORTS  0-3 (0-1)
Stade Alfred Comoli, environ 300 spectateurs

Buts : 13′ Jeangros 0-1, 65′ Röthlisberger 0-2, 80′ Röthlisberger 0-3

Compesières (4-2-3-1) : Christin – Correia, Barthassat, Chevalley, Audergon – Adler (76′ Pupet), Courivaux © – Pagliuca, Tranchet (58′ Kreutzer), Straccia (46′ Malagoli) – Ponce.
Entraîneur : Alexandre Dentand

Veyrier (4-1-4-1) : Albuquerque – Baumgartner, J. Martin, Fracheboud ©, Pop – D. Martin – Jacot (62′ El Zahar), Röthlisberger, Machado, Taddéo (65′ A. Huguenin) – Jeangros (75′ Spaggiari).
Entraîneur : Daniel Villa

Averstissements : Audergon (Compesières) ; Albuquerque, Jacot et Baumgartner (Veyrier)

 

Photos : OneClick-Photo

Share.