Aïre, champion de 3ème ligue

0

Opposé à un fougueux FC City, Aïre fait la différence en prolongations, malgré une infériorité numérique.

Un soleil radieux, un cadre magnifique, deux équipes relativement jeunes et joueuses. Voici les principaux ingrédients de la finale du championnat de 3ème ligue qui a eu lieu dimanche matin au Stade municipal de Bernex. D’un côté, le vainqueur du groupe 1, le FC City, dirigé par Patrick Stifani et auteur d’une promotion en 2ème ligue pour la première fois depuis 40 ans. De l’autre, le FC Aïre-le-Lignon cher à l’entraîneur Helder Silva, qui retrouve enfin la 2ème ligue après avoir échoué de peu plusieurs saisons d’affilée.

City perce, Aïre résiste

Disputée à 10h30 et sous une forte chaleur, cette finale de 3ème ligue n’a pas vraiment laissé place au fameux round d’observation. D’entrée de jeu, le pressing aïrois est proche de faire mouche par l’intermédiaire de Cacaj. L’attaquant longiligne des Oranges contre le dégagement d’Advulahi, suit la course du ballon, devance la sortie de Tomé, et place un courageux coup de tête qui ne trouve toutefois pas le cadre.

Après cette première alerte, les Bleus de City vont faire parler leurs qualités et notamment la vista d’Arifi et la vitesse de Duarte et de Marques. Sur un débordement de Duarte justement, un défenseur d’Aïre touche le ballon en pleine surface. L’arbitre, M. Dias, accorde le penalty aux joueurs de Stifani. Généreux selon certains, imaginaire selon d’autres, la décision de l’arbitre central ne sera pas la seule à faire débat ce dimanche. C’est une occasion en or pour le capitaine des Bleus, l’expérimenté Di Berardino, d’ouvrir la marque. Malheureusement, ce dernier ouvre trop son pied et manque le cadre.

Ce n’est que partie remise pour City qui frôle à nouveau l’ouverture du score à la 20ème lorsque Salerno dévie le ballon en direction de ses propres filets. Mais c’était sans compter sur la double parade réflexe du portier aïrois. Alors qu’Aïre pointe à nouveau le bout de son nez vers la demi-heure de jeu lorsque Cacaj, bien servi par Howard, ne parvient pas à tromper Tomé, c’est City qui se montre une dernière fois dangereux. Mais Dos Santos manque encore le cadre de la tête pour ce qui sera la dernière tentative des protégés de Patrick Stifani avant le thé.

Fc City vs Fc Aire le Lignon 2-3

Ajdini (City) et Racalbuto (Aïre) en action

Le jeu se hâche, les cartons volent

La seconde période va grimper en intensité et en tension, au contraire de la première période jouée avec engagement et une correction exemplaire. La faute peut-être à l’enjeu, mais également au second penalty accordé par le directeur de jeu pour une nouvelle faute de main, cette fois à la limite de l’incompréhension si l’on se réfère à la communication effectuée par l’ASF au début du second tour .

Quoiqu’il en soit, c’est cette fois Arifi qui se présente face à Zuliani et qui… rate ce second penalty. Heureusement pour lui, ses coéquipiers ont bien suivi et à la suite d’un cafouillage, c’est ce même Arifi qui propulse le cuir au fond des filets (60′, 1-0). City mène 1-0, le match s’emballe. Aïre, touché dans son orgueil, va faire parler sa capacité de réaction. Dans les trente secondes qui suivent l’ouverture du score, Howard permet à son équipe de recoller au score après un excellent travail de Cacaj (61′, 1-1).

La suite ? Une succession de fautes plus ou moins dures mais presque à chaque fois punies d’un carton jaune. En effet, alors qu’aucune « biscotte » n’avait été distribuée en première période, ce sont pas moins de 9 cartons jaunes et un rouge que va sortir M. Dias avant de renvoyer les équipes au vestiaire pour une prolongation de 2×15 minutes supplémentaires.

Aïre prend la main à 10

Orphelins de leur capitaine Tiago Miguel expulsé en fin de match, les Aïrois reculent sans toutefois trop subir les assauts de cette jeune et ambitieuse équipe de City. Sans Arifi, sorti à la fin du temps règlementaire et avec un Rittiner moins flamboyant au milieu du terrain, la troupe de Stifani peine à se montrer dangereuse. Surtout que les Oranges vont prendre la main dans cette rencontre par l’intermédiaire de son joyau Joss Pardo. De retour après une longue blessure, le véloce attaquant va donner l’avantage à son équipe sur sa première occasion d’une jolie frappe croisée (96′, 2-1).

Finale-Aire-City-2

Pardo, auteur d’une entrée décisive, au duel avec Rittiner

Un avantage que les joueurs de City ne parviendront jamais à combler malgré deux tentatives de Marques, une effacée par le poteau et l’autre sauvée sur la ligne par Rego. Au contraire, ce sont les protégés de Silva qui prennent deux longueurs d’avance par Cacaj, auteur d’un impressionnant solo, surtout quand il s’agit de la 116ème minute de jeu. La réduction du score signée Teixeira et l’expulsion pour un geste aussi stupide que méchant d’Advulahi en fin de partie reste anecdotique.

Aïre remporte donc ce titre de 3ème ligue lors d’un match plaisant mais qui par moments aura atteint une tension pas nécessaire. Ces deux équipes se retrouveront donc en 2ème ligue la saison prochaine et, au vu des qualités présentées ce dimanche, joueront certainement autre chose que le maintien.

 

FC CITY – FC AÏRE-LE-LIGNON  2-3 ap (0-0, 1-1)
Stade municipal de Bernex

Arbitre : M. Dias

Buts : 60′ Arifi 1-0, 61′ Howard 1-1, 96′ Pardo 1-2, 113′ Cacaj 1-3, 120′ Teixeira 2-3

Aïre (4-4-2) : Zuliani – Rodrigues, Miguel ©, Salerno, Anderegg (73′ Pardo) – Rego, Racalbuto (46′ Lopes), Barros, Segade – Howard, Cacaj (116′ Bréguet).
Entraîneur : Helder Silva

City (4-2-3-1) : Tomé – Dos Santos, Di Berardino ©, Advulahi, Negro (65′ Gallina) – Arifi (84′ Palmieri), Ajdini – Ruggeri (68′ Teixeira), Rittiner, Duarte – Marques.
Entraîneur : Patrick Stifani

Avertissements : Avdulahi, Dos Santos, Ajdini et Marques (City) ; Miguel, Anderegg, Segade, Rodrigues, Pardo et Lopes (Aïre)
Expulsions : 90’+1′ Miguel (Aïre), 118′ Advulahi (City)

 

Photos : OneClick et IV Sport

 

Share.