City recolle au peloton

0

Vainqueur à l’issue d’un match plaisant et engagé, le FC City obtient les trois points et remonte au classement. Un grand bol d’air après deux défaites consécutives. Quant aux Carougeois, ils manquent l’occasion de s’installer dans les hauteurs du classement.

Néo-promu, le FC City connaît un début de championnat mitigé. Après la victoire initiale contre Lancy II, les pensionnaires du Bois-des-Frères ont enchainé avec deux défaites par un but d’écart contre les actuels co-leaders : Champel et Aïre. La réception de la seconde garniture d’Etoile Carouge avait alors valeur de test pour une équipe qui découvre la catégorie. Epreuve passée avec succès, non sans avoir parfois souffert plus que de raison.

Départ canon

La partie débute sans le traditionnel round d’observation. Visiblement déterminées, les deux équipes entrent dans le match tambour battant et se rendent coup pour coup. Dès la 3ème minute déjà, le très remuant Marques est stoppé de manière assez virulente dans la surface sous les yeux de l’arbitre qui ne bronche pas. Encore occupés à réclamer, les locaux ne voient pas s’échapper Seljmani sur le coté gauche. L’ailier carougeois sert Guillaume qui bute contre le gardien.

Une alerte de chaque coté en cinq minutes et deux équipes qui continuent à pousser. Le premier verrou à sauter sera celui des hôtes. Une magnifique combinaison coté droit entre Seljmani et Medori permet au second de servir Guillaume au deuxième poteau. L’ailier vient conclure une action d’école qui permet aux visiteurs de prendre l’avantage (13′, 0-1).

City se rebiffe

Sonnés, les hommes du coach Stifani vous mettre un peu de temps à se remettre dans le match et vont encore concéder un énorme occasion à la 20ème minute. Seljmani, dans tous les bons coups en ce début de match, botte un magnifique coup-franc dont la trajectoire flottante est superbement lue par Halili qui s’interpose avec autorité. Le gardien vient de remettre son équipe dans le match.

En effet, cinq minutes plus tard, Mocanu va sonner la révolte. Après un corner moyennement bien tiré, le ballon va végéter inexplicablement au milieu de la surface pendant quelques secondes. Au milieu de ce cafouillage indescriptible, un coup de pied rageur vient propulser le ballon dans les buts de Borges. On devine l’identité du buteur à la course effrénée de celui-ci vers le poteau de corner, suivi par tous ses coéquipiers (25′, 1-1).

Ce sont cette fois les Carougeois qui accusent le coup. Ils vont même connaître un énorme passage à vide dans les minutes suivantes. Un moment de flottement qui va immédiatement être payé cash. Lancé magnifiquement par Soares, le capitaine Sanou est servi dans la profondeur. Il ne se fera pas prier pour donner l’avantage à son équipe et jouer un bien mauvais tour à ses adversaires du jour (30′, 2-1).

Sanou-City

L’ex-Servettien Sanou, déjà 3 buts en 4 journées

En jambes, les joueurs de City continuent à mettre la pression sur leurs adversaires. Marques frappe tout d’abord dans un angle trop fermé (34′) avant que Soares ne botte un coup-franc au-dessus de la cage de Borges. Sanou aura également l’occasion de creuser l’écart (43′) mais sa frappe est sortie par le gardien. L’arbitre renvoie temporairement les deux équipes aux vestiaires alors que la marque est de 2 buts à 1.

Carouge essaie, mais…

Au retour du thé, Etoile Carouge va alors tenter de pousser pour égaliser. Dès l’entame, Guillaume va se présenter seul face à Halili mais bute sur le dernier rempart des hôtes. Cette action annonce une période quasiment à sens unique. Après une frappe un peu molle de Vieira (53′), c’est à nouveau Seljmani qui tire un coup franc à 25 mètres des buts environ, mais encore une fois Halili veille et détourne le ballon qui semblait pourtant prendre le chemin de la lucarne. Le portier en état de grâce va à nouveau s’interposer face au nouvel entrant Alexandre, qui aura trop tergiversé alors qu’il était pourtant en position idéale (68′).

Et lorsqu’Halili semble battu, ce sont ses montants qui lui viennent en aide. Quinze minutes avant la fin du temps règlementaire, un centre parfait au deuxième poteau trouve au prix d’une superbe élévation de la tête de Dietsche. Mais c’est l’équerre quei renvoie l’essai du malheureux Carougeois.

Seljmani-Carouge

Seljmani, malheureux face à City

Malgré des efforts louables, le score en restera là, au grand dam de Tiago Terrinha, le mentor carougeois : « Nous avons bien entamé le match, le but est mérité mais nous avons ensuite connu un gros passage à vide. Nous avons essayé de revenir dans la partie en seconde mi-temps. Il n’y a d’ailleurs pas photo sur l’ensemble de la deuxième période, ce qui aurait du nous permettre de revenir au score, voire mieux. Nous avons manqué de tranchant et de lucidité. Je suis déçu du résultat mais content de mes joueurs qui auraient mérité de revenir avec un point. »

Du coté de Patrick Stifani, entraineur du FC City, l’heure est à la satisfaction : « Nous sommes ravis. Cette victoire nous permet de sortir la tête de l’eau après deux défaites consécutives. La semaine était axée sur le travail et l’envie de se dépasser, et les joueurs ont adhéré pleinement à ce discours, ce qui nous à permis de remporter les 3 points aujourd’hui. »

Le FC City devra confirmer ce bon résultat dès la semaine prochaine sur le terrain de CS Italien tandis qu’un choc attend Etoile Carouge puisqu’il se rendra sur le terrain du leader Champel.

 

FC CITY – ETOILE CAROUGE FC II  2-1 (2-1)
Centre sportif du Bois-des-Frères

Buts : 13′ Guillaume 0-1, 25′ Mocanu 1-1, 30′ Sanou 2-1

City (4-2-3-1) : Halili – Howard, Benslama, Mocanu, Rodrigues – Rittiner, Arifi – Teixeira (61′ Ruggeri), Sanou © (69′ Ajdini), Soares (79′ Alves) –  Marques.
Entraîneur : Patrick Stifani

Carouge II (4-3-3): Borges Mendes – Medori (70′ C. Tavares), Ackun, Rinaldi ©, Perracino – Mancino, Vieira (59′ Lopez), Dietsche – Guillaume (58′ Alexandre), Shaqiri, Seljmani .
Entraineur : Thiago Terrinha

Avertissements : Teixeira (City) ; Borges Mendes (Carouge II)

 

Photos : OneClick-Photo (archives)

 

Share.