2ème ligue : Chênois passera l’hiver en tête

0

11ème journée / Grand favori à la montée en début de saison, Chênois termine champion d’automne grâce à un nouveau succès. Mais les Chênois ne devront pas se relâcher au second tour puisque des équipes comme Carouge II et City les talonnent. Lancy II et Grand-Saconnex passeront l’hiver sous la barre.

 

 

FC Grand-Saconnex   –   FC Aïre-le-Lignon   1 – 1
Buts 
: 65’ CSC 1-0, 92’ Howard (P) 1-1

Grand-Saconnex, « le roi du match nul », a obtenu un nouveau score de parité, le 6ème en 11 journées de ce premier tour, lors de ce duel de néo-promus face à Aïre. Les Saconnésiens sont pourtant passés très proches de leur second succès, mais un penalty d’Howard dans les arrêts de jeu a annulé leurs espoirs qui étaient nés suite à un autogoal aïrois après l’heure de jeu.

Un résultat qui ne satisfait pas l’entraîneur des locaux, Eugenio Rendeiro, mécontent de ce penalty accordé en fin de match : « Le championnat se termine comme il avait commencé, avec un match nul qui est très rageant car si pendant la 1ère mi-temps le match a été équilibré, la 2ème mi-temps a vu une seule équipe et c’est logiquement qu’on marque le 1-0. On maîtrise le match jusqu’aux arrêts de jeu lorsque qu’il y a une faute de main dans les 16 mètres de mon joueur car il se fait pousser, perd l’équilibre et touche le ballon du bras. L’arbitre voit juste le ballon sur le bras mais pas la poussette dans le dos… Je ne suis pas content car on méritait notre victoire sans discussion et à cause d’un penalty généreusement accordé, on perd deux points qui nous auraient permis de rejoindre les équipes devant nous ».

« Le foot est cruel parfois, poursuit Rendeiro, alors j’aimerais féliciter toute mon équipe car avec plusieurs joueurs blessés et suspendus, on réalise un bon match, sérieux, discipliné et engagé. Bravo à Correia qui fait une très bonne fin de championnat aux buts. Il nous reste encore une finale mercredi contre Compesières en coupe pour terminer le premier tour ».

Fc Gd-Saconnex vs Fc Aire le Lignon 1-1

Pas de vainqueur entre Saconnex et Aïre vendredi soir (Photo: OneClick)

De leur côté, les Aïrois terminent sur deux matchs nuls qui les éloignent de la tête. Helder Silva nous confiait : « Nous sommes arrivés sur un terrain qui donnait vraiment envie de jouer. Ce fût le cas pendant les 20 premières minutes, ensuite il s’est transformé en champ de patates. Si l’on considère les occasions de la première période et un penalty non sifflé en notre faveur, on mérite ce point. Par contre, au vu de notre 2ème mi-temps, le point est un peu chanceux. Cette équipe du Grand-Saconnex mérite mieux que son classement actuel ».

Et de conclure : « On va devoir bien travailler pendant la trêve hivernale si on veut rester dans le wagon de tête, car ce championnat est vraiment serré. Je tiens à féliciter les juniors du club pour leur performance, surtout les juniors C et A qui font un excellent premier tour, bravo à leurs entraîneurs qui font du bon boulot. Je souhaite une bonne suite à Eugenio et à son équipe ».

Les « Oranges » ont encore un dernier match mardi soir contre Lancy II, dans le cadre des 1/8 de finale de coupe, tandis que Grand-Saconnex ira à Compesières mercredi.

 

FC Onex   –   Etoile Carouge FC II   0 – 1 
But : 92′ Seljmani 0-1

Alors qu’Onex et Carouge II se dirigeaient vers un score nul et vierge, le destin s’en est mêlé dans les arrêts de jeu. Ayant joué à Onex depuis son enfance jusqu’à l’année dernière, Blerim Seljmani a joué un mauvais tour à son ancienne équipe en inscrivant un coup franc à la 92ème minute. Il offre ainsi une victoire importante pour Carouge II qui reste à deux points de Chênois.

Une victoire qui satisfaisait amplement l’entraîneur carougeois, Thiago Terrinha, qui termine ce premier tour sur trois succès de rang : « Après une première mi-temps équilibrée, nous avons fait le maximum pour prendre la deuxième à notre compte. Je suis satisfait du résultat car l’équipe a su faire preuve de patience et y a cru jusqu’à la fin puisque le but est tombé à la 92ème minute. Cette victoire est importante car elle nous permet de rester au contact du leader ».

Fc Onex vs Fc Etoile Carouge II 0-1

Seljmani, ancien onésien, offre la victoire aux Carougeois (Photo: OneClick)

Pour Onex, en revanche, c’est la deuxième fois de suite que les protégés de Patrick Hochstrasser perdent des points dans les arrêts de jeu. Avec un point obtenu lors des quatre dernières journées, le haut de tableau s’est considérablement éloigné pour les Onésiens. Hochstrasser était logiquement déçu de l’issue de ce match et de ce premier tour : « Je pense que nous avons fait un bon match contre une bonne équipe de Carouge et que nous méritions le match nul, mais comme la semaine passée nous prenons un but à la 92ème minute sur une erreur défensive encore une fois ! Et nous finissons 6èmes au classement, il n’y a rien à dire de plus… »

Onex aura encore un 1/8 de finale de coupe samedi prochain sur le terrain de Champel. De leur côté, les Carougeois sont en vacances.

 

Lancy FC II   –   CS Chênois   0 – 1 
But : 19′ Simoes Chaves 0-1

Nouvelle petite victoire mais victoire quand même pour Chênois qui termine la première partie de saison à la première place. Dans le duel des extrêmes entre la lanterne rouge et le leader, c’est le mieux classé qui s’est imposé. « Je m’attendais à un match piège, nous confiait David Joye, entraîneur chênois. C’est un match que j’appréhendais et comme prévu ce fut difficile face à une équipe qui n’est pas à sa place ».

Le seul but du match a été inscrit sur coup franc par le meilleur buteur chênois, Demis Simoes Chaves. Par la suite, la hommes de David Joye ont eu leurs occasions, tout comme les Lancéens. « On ne se met pas à l’abri et eux ont poussé pour revenir, poursuit Joye. Mais on s’est montré solides, c’est ce qui fait qu’on est dans une bonne dynamique. Même si nous étions moins bons que la semaine dernière contre CS, c’était un match sérieux ».

Du côté de Lancy II, ce premier tour cauchemardesque s’achève avec 5 nuls et 6 défaites au compteur. Pour l’entraîneur Alain Casalino, « c’était un très bon match de mon équipe. Je suis fier des mes gars pour leur engagement et leur volonté. On a été un peu malheureux contre une bonne équipe de Chênois. Ce match résume notre premier tour : on a plusieurs occasions mais on ne marque pas soit par maladresse soit par malchance ».

Même si la barre est à 5 points, Casalino restait confiant pour le second tour : « Bravo aux anciens de l’équipe qui ont été irréprochables et qui ont montré l’exemple. Avec la même attitude et une bonne préparation, on va s’en sortir. Bravo à Chênois pour son premier tour. »

Chênois, justement, termine champion d’automne, ce qui n’est pas une surprise pour une équipe déjà favorite en début de saison. David Joye précise à ce sujet : « Nous nous étions fixés ces objectifs et sommes là où nous devons être, ce qui n’était pas évident car nous étions attendus. Le haut de tableau commence à se préciser avec 3-4 équipes qui se détachent, alors qu’il y a quelques semaines, nous étions beaucoup plus. Maintenant, rien n’est fait. il y a 4 mois d’arrêt et un autre championnat va recommencer au printemps avec peut-être des contingents qui auront changé. De notre côté, nous allons miser sur la stabilité ».

Il reste encore un match de coupe pour les deux équipes : Lancy ira à Aïre mardi soir et Chênois ira à Meyrin dimanche.

 

Olympique de Genève FC   –   CS Italien   1 – 0
But : 23′ M. Thiam 1-0

Dans ce duel de milieu de tableau, l’Olympique est venu à bout du CS Italien et le dépasse au classement. Sur le terrain gras de Varembé, un but de Manssour Thiam en première période a suffi au bonheur des Olympiens qui ont passablement souffert durant la rencontre.

Michel Cautillo, l’entraîneur local, revenait sur ce succès difficile à obtenir : « Dès l’entame du match, l’équipe a eu fort à faire contre une bonne équipe du CS Italien qui sait bien jouer au ballon, se créant de belles actions mais heureusement que leur dernier geste manquait de précision. De notre coté, on a profité des moindres actions et d’un marquage distant pour porter le danger dans leur camp. On marque sur une belle action de rupture. Après cette ouverture du score, le jeu s’est équilibré notamment au milieu du terrain où on manqué de présence surtout sur les second ballons. Mais grâce au travail de tous, l’équipe a su préserver ce résultat. On a même plusieurs possibilités d’aggraver le score en fin de partie mais on se précipite trop, on manque de lucidité et de fraîcheur physique à cause d’un terrain très lourd et de la grosse dépense d’énergie de la première mi-temps ».

Avec ce succès, l’OG s’éloigne de la barre et gagne quelques rangs, histoire de passer l’hiver au chaud. « Je veux dire bravo à toute l’équipe qui a su se mobiliser autour de l’objectif du jour qui était la victoire à tout prix. On termine ce premier tour sur une belle victoire… que ce fut dur mais c’est d’autant plus beau », conclut Cautillo.

Du côté des vaincus, Raffaele Del Rosso estimait : « On méritait minimum un nul, mais au football ce n’est pas forcément celui qui a le plus d’occasions qui gagne. Essayons de corriger cela pour dimanche en coupe. Ensuite, on profitera de la trêve pour recharger les batteries et peaufiner le contingent ». 

En effet, le CS clôturera les 1/8 de finale de coupe dimanche à 16h sur le terrain de Coheran. Déjà éliminés, les Olympiens sont en trêve.

 

FC Compesières   –   FC City   0 – 3
Buts
 : 1’ Marques 0-1, 4’ Soares (P) 0-2, 60’ Soares (P) 0-3

Si tous les matchs de la journée ont été serrés, ce n’est pas le cas de celui de City au Stade Alfred Comoli, qui s’est nettement imposé contre Compesières.

Un début de match idéal a permis aux joueurs de Patrick Stifani de mener 0-2 après 4 minutes seulement. « Nous faisons une entame de match parfaite dans l’état d’esprit et la détermination, analyse Stifani. Après, il est dommage que nous nous contentions de ce résultat et nous laissions Compesières revenir dans la partie. Heureusement que durant ces temps faibles, nous arrivons à garder le résultat jusqu’à la mi-temps ».

Après le thé, les visiteurs reprennent le jeu à leur compte et se procurent à nouveau des occasions, avec notamment deux lattes de Sanou. Finalement, le match sera définitivement bouclé à l’heure de jeu grâce à un nouveau penalty de Soares. City confirme donc son statut de bonne surprise de ce championnat et termine ce premier tour sur le podium.

En plus de la victoire, c’est la solidité défensive qui a plu à l’entraîneur vainqueur de ce match : «  Nous sommes contents car c’est la première fois que nous ne prenons pas de buts. Par contre, nous regrettons l’expulsion de notre joueur Soares en fin de match alors que le résultat était acquis. Bonne continuation au FC Compesières et rendez-vous au deuxième tour ».

Du côté des vaincus, Alex Kneubühler revenait sur la rencontre : « Nous avions annoncé qu’en face ça allait vite, et prendre deux buts en 3 minutes nous a fait mal. Ensuite nous arrivons à nous mettre en place et être meilleurs. Malheureusement, rattraper ce retard en galvaudant les nombreuses occasions que nous nous créons était difficile ».

Le co-entraîneur bardonnésien tenait à « à remercier l’équipe qui n’a jamais baissé les bras et s’est montrée combative jusqu’au bout. Et remercier aussi Xavier Bruni, gardien des juniors A, pour son aide précieuse. Maintenant, nous sommes contents de cette fin de premier tour, nous avons su relever la tête et montrer nos valeurs. L’infirmerie étant pleine à craquer, nous sommes contents d’arriver au bout ».

Compesières passera donc l’hiver du bon côté de la barre et vendra chère sa peau au printemps prochain. Mais avant la trêve, un 1/8 de finale de coupe les attend mercredi contre Grand-Saconnex. City, de son côté, est déjà au repos.

 

FC Kosova   –   FC Champel   0 – 1 
Lire l’article

 

2ligue1415-11

Share.