Onex couronne un premier tour parfait

0

Juniors B / Plus réalistes, les jeunes Onésiens sont champions genevois après leur victoire contre une équipe de Champel qui a sombré en seconde période.

Avant la grande finale qui les opposait samedi au municipal, Onex et Champel n’avaient connu que la victoire : 9 succès en 9 journées pour les Onésiens, 10 sur 10 pour les Champelois. Mais tout ceci se devait d’être couronné par un titre de champion genevois et une accession en catégorie interrégionale lors d’une finale qui s’annonçait prometteuse..

Champel maîtrise

Dans un stade bien garni, ce sont les Onésiens qui vont se montrer plus réalistes. Emmenés par un Elias Pasche étincelant, les joueurs d’Humberto Lopes vont ouvrir la marque sur un tir lointain de ce même Pasche qui surprend Silva De Almeida, le portier champelois (1-0).

Cueillis à froid, les « Rouges » maîtrisent malgré tout leur sujet. Faisant mieux circuler le ballon, ils sont installés dans le camp onésien et obtiennent avant le thé une égalisation logique par leur maître à jouer Silas Cottier qui fait preuve de sang froid pour battre le portier onésien (1-1).

A l’heure du thé, on se dit que cette finale va tourner en faveur des Champelois, tant leur mainmise sur le match est évidente.

Pasche fait la différence

Or, les joueurs d’Ibrahima Keita et Steve Bikoy vont inexplicablement baisser leur niveau de jeu en seconde période. A l’image de son équipe, Cottier n’est pas très en vue et la formation champeloise n’arrive pas aussi bien à poser le ballon qu’en première période.

Ceci est aussi dû à une formation onésienne qui a haussé son niveau de jeu et qui va prendre l’avantage sur un coup franc lointain d’Elias Pasche qui surprend tout le monde, y compris le gardien des « Rouges » (2-1). Mais ce diable de Pasche ne s’arrête pas en si bon chemin. Profitant des espaces laissés par l’arrière-garde champeloise, le véloce attaquant prend tout le monde de vitesse avant de se faire déséquilibrer dans la surface. Le penalty logique est transformé par le capitaine Pessoa, qui couronne ainsi son excellent match avec un but qui tue le suspense de cette finale (3-1).

Onex-Champel-B-1415

Malgré l’effort du Champelois Di Giuseppe, les Onésiens sont champions genevois (Photo: Honthaas Pictures)

Au coup de sifflet final, l’entraîneur Humberto Lopes laisse exploser sa joie : son équipe a réalisé un sans faute lors de ce premier tour avec 10 victoires en autant de rencontres. C’est tout logiquement que ses protégés évolueront en catégorie interrégionale au printemps prochain. A l’heure de l’analyse, le mentor onésien reconnaissait : « En première mi-temps, Champel a été supérieur dans le jeu et nous avons été dangereux uniquement en contre. En deuxième mi-temps, nous avons passé l’épaule et avons été meilleurs, en jouant avec beaucoup de cœur et en gagnant les duels et le match avec les tripes, la grinta et la rage de vaincre ».

Et de conclure : « C’est une victoire qui est dédiée aux nombreux jeunes d’Onex qui nous ont encouragé toute la semaine et durant tout le match dont certains ne font même plus de foot mais gardent la fierté des couleurs de leur club. J’ai été heureux, avec toute l’équipe, de rendre heureux tous ces jeunes, parents et amis. La victoire est d’abord pour eux et ensuite pour nous, il faut savoir partager dans ce monde actuel de plus en plus individualiste. »

Quant aux Champelois, ils peuvent s’en vouloir d’avoir « disparu » en seconde période. Mais nul doute que cette équipe a du talent et de la jouerie : il faudra compter sur elle l’année prochaine.

 

FC ONEX – FC CHAMPEL  3-1 (1-1)
Stade municipal d’Onex

Buts : E. Pasche 1-0, Cottier 1-1, E. Pasche 2-1, Pessoa (P) 3-1

Onex : Da Silva Teixeira, Demiri, Aubert, Vair, Fernandez, Aljiji, Pessoa ©, Pires, Da Costa, E. Pasche, Monteleone.
Remplaçants : Ben Malek, L. Da Silva, Fera, Ferati, L. Pasche, Manzengo, Fonseca.
Entraîneurs : Humberto Lopes et Cyril Morisset

Champel : Silva de Almeida, Da Silva Gonçalves, Ahamba ©, Bras, Marques, Coupland, De Sousa, Coelho, Di Giuseppe, Cottier, Tavitian.
Remplaçants : Ejupi, Hauri, Epars, Almeida, Gervaz, Bikoy, Jimenez.
Entraîneurs : Ibrahima Keita et Steve Bikoy

 

Share.