Carouge vient à bout d’un Soleure inoffensif

0

GEF M-16 / Sans être toujours brillants, les joueurs de Pino Mugnaio s’imposent 2-0 contre Soleure.

Les M16 carougeois recevaient le FC Soleure samedi à la Fontenette, pour le compte de la 15ème journée de championnat. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que les joueurs de Pino Mugnaio ont montré deux visages bien différents.

Première mi-temps poussive

Le premier acte est en effet d’un niveau moyen. Les deux équipes sautent les lignes en envoyant des longs ballons et le danger est quasiment inexistant, les défenses ayant le dessus sur les attaquants. Le niveau des 45 premières minutes est surprenant de la part des Carougeois que nous avons connu plus tranchants au premier tour.

Hormis trois opportunités sur coup de pied arrêté dans le premier quart d’heure, lors desquelles les Genevois manquent cruellement de conviction, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent. L’entraîneur Mugnaio confirmait : « En première mi-temps, on a mis trop de ballons longs. On s’est trop compliqué la vie et on aurait dû jouer plus simple. On n’a pas été dangereux, mis à part le but ».

Le but, justement. Alors que les deux équipes s’apprêtent à prendre le thé au terme d’une première mi-temps pour le moins timide, le remuant Cayazzo arme un tir lointain venu d’ailleurs qui se loge dans le petit filet (44’, 1-0).

Cayazzo, le remuant ailier gauche carougeois

Seconde période plus convaincante

« J’ai dit à la mi-temps qu’il fallait davantage poser le jeu », détaille le mentor carougeois. Aussitôt dit, aussitôt fait : il faut à peine deux minutes aux Stelliens pour doubler la mise par Haxhiu suite à un joli service axial de Soares (48’, 2-0).

Dans l’ensemble, cette seconde période est beaucoup plus plaisante que la première. Les Genevois profitent mieux des espaces laissés par les Soleurois et se retrouvent davantage en situation favorable. Seul hic : le manque de lucidité et de réalisme, qui empêche les jeunes Carougeois d’obtenir un succès plus large. On pense aux deux tentatives d’Amdouni contrées par la défense adverse, ou aux raids solitaires de Koum et Cayazzo qui auraient mérité un meilleur sort.

Haxhiu, le second buteur stellien

« On est ressorti par les milieux et on a orienté vers les côtés. Même si on a pêché dans la finition, c’était beaucoup mieux en deuxième mi-temps, on s’est créé 5-6 occasions. Il y a eu des belles actions, le deuxième but est super, avec une passe dans l’intervalle et une belle finition », se satisfait Pino Mugnaio.

Et Soleure ? A vrai dire, les Suisse-Allemands n’ont pas rendu leur meilleure copie à la Fontenette. Abusant des longs ballons, les Soleurois n’ont quasiment pas inquiété la défense carougeoise… sauf une fois, quand une passe pas assez appuyée d’un défenseur a permis à Dzemaili de se retrouver seul mais de tirer à côté. « Défensivement, on n’a pas trop été mis en difficulté, résumait Mugnaio. En face, il y avait un adversaire qui jouait long, mais on a trouvé la juste mesure dans les duels aériens, donc il n’y a pas eu d’occasions concédées. Dans l’ensemble, on les a dominés et je suis satisfait ».

En réitérant cette performance pendant 90 minutes au lieu de 45, les Carougeois pourront s’estimer pleinement satisfaits. Le rendez-vous est pris la semaine prochaine sur le terrain de Team Will/St. Gallen pour être conquérants dès la première minute.

 

ETOILE CAROUGE FC – FC SOLEURE  2-0 (1-0)
Stade de la Fontenette, terrain synthétique.

Buts : 44′ Cayazzo 1-0, 48′ Haxhiu 2-0

Carouge : Simoes – Yunus, Rasca, Da Silva, Dos Reis – Vidakovic, Mbuinzama (66′ Koum Moukoko) – Odemis (60′ Visentini), Soares, Cayazzo – Haxhiu (71′ Amdouni).
Entraîneur : Pino Mugnaio

Soleure : Steffen – S. Gerspacher, Stuber, Shaqiri, Baumgartner – Idrizi (46′ Hunziker), Moser, Poljak, P. Gerspacher – Cataldo, Stüdeli (60′ Dzemaili).
Entraîneur : Erkan Kalin

Avertissements : Odemis, Vidakovic (Carouge) ; Poljak (Soleure)

 

 

Share.