L’Atlético Madrid reste maître de la Geneva Cup

0

Les Madrilènes battent Servette en finale (1-0) et s’adjugent une édition 2016 qui confirme le succès de l’année dernière. 

Pour la seconde année consécutive c’est le chant de « Campeones, campeones! » qu’on a entendu au Stade des Arbères. Avec une autre génération de joueurs par rapport à l’année passée, l’Atlético Madrid a remporté l’édition 2016 de la Geneva Cup, une année après avoir battu Benfica en finale pour sa première participation.

Servette battu en finale

Après avoir terminé premiers de leur groupe (nul 0-0 contre Tottenham, victoires 2-0 contre Meyrin et 2-1 contre Servette), les « Colchoneros » ont éliminé Bâle en demi-finale (1-0) avant de retrouver Servette en finale. On ne cachera pas que c’est une excellente nouvelle pour le football genevois de voir les jeunes Grenat en finale d’un tournoi international, rivalisant avec ses adversaires du week-end (victoires contre Tottenham et Meyrin en poule puis contre Porto aux tirs au but en demi-finale).

Malheureusement, les joueurs de Gregory Duruz ont dû s’incliner face aux Espagnols (1-0) au terme d’une finale tendue et serrée qui s’est décidée sur un coup de pied arrêté victorieusement repris par Alberto. L’entraîneur espagnol Pablo Nozal, qui a suivi sa génération de joueurs des M14 aux M16, était logiquement ravi et l’a parfaitement résumé : « Quand tu es à l’Atletico Madrid, il n’y a rien de plus beau que de gagner un titre avec ce club, peu importe la catégorie ».

Atletico bat Servette en finale

Le mentor madrilène explique comment il est allé chercher la victoire face à Servette : « La finale a été équilibrée. Servette n’est pas venu nous chercher haut, ils ont plutôt cherché les contre-attaques. Nous le savions et avons donc joué de la même manière, sans concéder d’espaces. C’était un match travaillé qui s’est davantage joué au milieu de terrain. On a su éviter qu’ils cherchent la vitesse de leurs attaquants car ils avaient des joueurs rapides ».

Pablo Nozal estimait pour finir que « le niveau du tournoi a été très bon, j’ai été surpris que des équipes comme Tottenham ou Ajax ne soient pas allées plus loin. Les équipes suisses m’ont plu, Servette et Bâle avaient des joueurs de très bon niveau ». Une chose est sûre, on espère les revoir l’année prochaine, « si on nous invite! », plaisante l’intéressé.

Encore un succès populaire

Avec près de 7000 spectateurs, dont une grande majorité lors de l’ensoleillée journée de dimanche, cette édition a été un nouveau succès populaire. Autant par les infrastructures que par le niveau du tournoi, sans oublier le match de gala avec des grands noms du football (Wiltord, Abidal, Govou, Cris, Coupet, Anderson, Réveillère, etc.), la Geneva Cup 2016 a été une réussite menée de main de maître par un comité d’organisation jeune et passionné de ballon rond. Si l’édition 2015 était une belle surprise, celle de 2016 est une confirmation. Et c’était là le challenge du week-end. La Geneva Cup est désormais installée dans le panorama footballistique genevois. Vivement les prochaines années !

Meilleur buteur : Reo Griffiths (Tottenham)

Meilleur joueur : Vitor Ferreira (Porto)

Meilleur gardien : Charles Freeman (Tottenham)

 

Plus de photos sur notre page Facebook

Share.