Vernier s’offre la coupe sur un éclair de génie

0

Le FC Vernier remporte la Coupe genevoise sur le plus petit des scores face à Aïre-le-Lignon grâce à une inspiration de grande classe de son attaquant Chaka. Un titre qui vient récompenser la belle saison et le superbe deuxième tour des hommes de Boudjellaba. 

L’affiche de la finale de la Coupe genevoise est alléchante avec ce derby verniolan entre le FC Aïre-le-Lignon et le FC Vernier. Deux équipes surfant sur une dynamique bien différente. En effet, les Aïrois ont signé un début de campagne remarquable avant de connaître quelques difficultés lors du second tour. Tout le contraire de leurs adversaires du soir qui ont fini leur saison en boulet de canon. Ceci leur a notamment permis de décrocher la troisième place de 2ème ligue derrière Interstar et CS Italien.

Que le spectacle commence !

Alors que les tribunes de Varembé se garnissent peu à peu, l’arbitre de la rencontre donne le coup d’envoi de cette finale de la Coupe genevoise 2015/2016. Le début du match voit les deux équipes s’observer et ne pas prendre le moindre risque. Les joueurs peinent à approcher les deux surfaces de réparation. La partie est engagée et rythmée avec de nombreux duels à mi-terrain. Aucune des deux formations ne souhaite lâcher un centimètre d’espace à son adversaire.

Les duels sont musclés

Il faut attendre une dizaine de minutes avant de voir la première véritable occasion. Guemard trouve Schwok dans la profondeur, le capitaine de Vernier reprend instantanément le ballon mais dévisse complètement sa frappe. Les Blancs allument la première mèche de cette finale. Les joueurs d’Helder Silva peinent à mettre leur jeu en place, bien gênés par le pressing haut mis en place par leur adversaire. Souvent obligés de jouer long sur Cacaj, les Aïrois ne trouvent pas de solution et font le bonheur de la paire De Matos-Veseli, impériale dans les airs.

Vernier est mieux rentré dans le match et semble bien plus à l’aise avec le plan de jeu mis en place par son entraîneur. Grâce à une nouvelle récupération de balle dans le camp aïrois, Schwok obtient un coup franc intéressant excentré aux 20 mètres. Teixeira trouve la tête de De Matos qui saute plus haut que tout le monde, mais le ballon vient s’écraser sur le poteau avant de revenir de manière chanceuse dans les bras de Zuliani. 

A la suite de cette occasion, les débats se rééquilibrent, mais les Oranges ont toujours autant de mal à trouver leurs attaquants et à mettre en danger la défense adverse, à l’image de Cacaj, parfaitement maîtrisé. Soares, peu inspiré vendredi soir, multiplie les mauvais choix, tout comme Segade, peu en vue. La fin du premier acte est à l’avantage des Blancs qui oppressent leur adversaire, obligé de multiplier les fautes. La pause est sifflée sur ce score de parité. Malgré le peu d’occasions à se mettre sous la dent, le match est agréable à suivre grâce au rythme soutenu et à l’engagement des 22 acteurs.

Merci Chaka !

La seconde période démarre sur les mêmes bases que la première. Mis à part une violente frappe de Bastos, bien claquée par Zuliani, personne ne parvient à prendre le dessus et à se créer des occasions. Les deux équipes pêchent dans la dernière passe. Cependant, un exploit individuel de Chaka va permettre de débloquer la situation. Lancé en profondeur dans le dos de la défense, le jeune attaquant se retrouve excentré à 25 mètres des buts de Zuliani. Il voit ce dernier avancé et décide de tenter le lob. Celui-ci est parfait et Vernier ouvre le score pour la plus grande joie de ses nombreux supporters présents dans les tribunes.

Adam Chaka, seul buteur du soir

Il reste alors 20 minutes à jouer et une réaction aïroise est attendue. Mais malgré les changements, les joueurs d’Helder Silva sont incapables d’inquiéter Jovanovic. Les Blancs gèrent parfaitement leur avantage d’un but et peuvent compter sur le nouvel entrant Apedo pour prendre les espaces et gagner de précieuses secondes. L’unique sueur froide intervient à la toute dernière seconde. Cacaj se libère du marquage mais croise trop sa frappe. Sur cette ultime opportunité, l’arbitre met un terme à la rencontre et Vernier peut exulter.

La jeunesse au pouvoir

Aïre-le-Lignon s’incline pour la seconde fois en finale de la Coupe genevoise quatre ans après sa défaite 3-0 face au FC Veyrier Sports. De son côté, Vernier renoue avec le titre sept ans après avoir battu le FC Donzelle aux penaltys. Djamel Boudjellaba et son assistant avouaient après le match que ce trophée avait une saveur particulière : « Nous sommes heureux de gagner cette Coupe ce soir. Nous avons repris l’équipe en début de saison et il a fallu reconstruire un groupe de A à Z. Ceci a évidemment pris son temps, mais nous récoltons le fruit de notre travail. Nous avons tout d’abord réalisé un deuxième tour de très bonne facture en championnat nous permettant de nous mêler à la lutte pour l’ascension en 2ème ligue inter et ce soir nous remportons ce titre. La moyenne d’âge des joueurs l’équipe est de 21 ans. Faire ce qu’ils ont fait ce soir est vraiment fort. Nous avons su gérer le match du début à la fin et au final c’est une victoire méritée ! ».

Le FC Vernier se qualifie donc pour la Coupe de Suisse et peut voir l’avenir avec sérénité grâce à un groupe jeune et talentueux, qui sera également très attendu en championnat la saison prochaine.

Djamel Boudjellaba fier de ses jeunes, notamment le buteur Chaka

 

FC AÏRE-LE-LIGNON – FC VERNIER  0-1 (0-0)
Stade de Varembé

But : 67’ Chaka 0-1

Aïre (4-3-3) : Zuliani – Teixeira, Ferrillo, Racalbuto (85′ Esteves), Rodrigues – Sanou, Rego ©, Perrelet (79′ Marques) – Soares (72′ Barros), Cacaj, Segade.
Entraîneur : Helder Silva

Vernier (4-4-2) : Jovanovic – Sudan, De Matos, Veseli, Do Vale – Bastos (65′ Apedo Yao), Rahimi, Teixeira (46′ Pinto), Schwok © – Guemard, Chaka.
Entraîneur : Djamel Boudjellaba

Avertissements : Teixeira, Ferrillo, Rodrigues, Sanou, Rego, Perrelet (Aïre) ; Jovanovic, Veseli, Guemard, Pinto (Vernier)

 

Photos : OneClick-Photo

 

Share.