Servette M21 : enfin un projet gagnant ?

0

Servette M21 et Collex-Bossy donnent le coup d’envoi de la saison 2016-2017 de 2ème ligue inter ce soir au Stade Marc Burdet. Le directeur sportif Alain Studer nous détaille le nouveau projet à court terme de la réserve grenat.

Créée en 2009 sous le nom de Team-Genève-Servette-Carouge M21, simplifiée par la suite en Servette M21, la réserve grenat était destinée à gravir rapidement les échelons des catégories inférieures pour ainsi se situer en 1ère ligue voire en Promotion League, à l’instar de Bâle, Zurich, Sion, GC ou Saint-Gall.

Six années en 2ème ligue inter

Sacrés champions de 2ème ligue en 2010 pour leur première année d’existence, les M21 ont réitéré cette performance en 2ème ligue inter l’année suivante, où ils ont terminé premiers en 2011. Malheureusement, le quota de 10 équipes M21 en 1ère ligue les empêchait de décrocher la promotion, ce qui a profité au dauphin, Monthey. Depuis l’instauration de la Première Ligue Promotion, ce quota n’est plus un problème et la promotion n’est plus interdite. Malheureusement, la formation grenat n’a plus jamais goûté aux premières places. Malgré une troisième place en 2012 et 2013, cela fait maintenant trois saisons qu’elle vagabonde entre la 6ème et la 8ème place de 2ème ligue inter, certes pas aidée par l’instabilité générale du club. Souvent estampillés, à tort ou à raison, comme étant « ceux qui ont raté le train de la première équipe », les M21 servettiens n’ont jamais atteint le prestige d’une vraie équipe réserve d’un club professionnel.

Alors, quel avenir pour cette formation qui entame sa septième saison en 2ème ligue inter ? Il semblerait que la donne ait changé. Les dirigeants grenat ont pour objectif de donner à ces M21 la valorisation qu’ils méritent. Alain Studer, directeur sportif du Servette FC, nous détaille : « Ces dernières années, les M21 étaient une équipe un peu laissée pour compte, qui n’était pas très attractive au sein du club. Aujourd’hui, l’idée c’est de revaloriser cette catégorie. On verra si on arrive à monter, mais on a créé un effectif qui est à la hauteur de nos ambitions ».

En évoluant trois ligues en dessous de la première équipe, il est plus compliqué de créer des synergies avec cette dernière, raison pour laquelle Alain Studer souhaite une promotion rapide en 1ère ligue, mais sans fixer un délai pour autant : « C’est toujours délicat de dire qu’on veut monter cette année parce qu’on ne veut pas mettre une pression supplémentaire sur l’équipe. Mais l’idéal c’est de monter dans les meilleurs délais ».

Et Studer d’ajouter sur l’utilité de cette équipe réserve : « Normalement, une équipe M21 doit être une équipe de formation, qui permette de donner du temps de jeu à nos talents dans le football adulte, d’avoir une année ou deux de post-formation qui leur permette de passer un palier. C’est pour cela que l’ambition c’est de monter pour leur proposer dans le futur un niveau de jeu un peu plus élevé. Cette année est un peu une année de transition, elle est destinée à former nos talents mais elle a également un objectif de performance »

William Niederhauser sera une année de plus à la tête des M21

Beaucoup de départs et d’arrivées

Au niveau des transferts, inutile de rentrer dans les détails, tant les mouvements sont nombreux, surtout les échanges de joueurs avec Carouge. La ligne directrice du club pendant la période estivale a été « de faire revenir nos talents qui étaient un peu disséminés à gauche à droite, pour essayer de créer un noyau de joueurs de qualité ».

Mais cette campagne de recrutement n’a pas plu à tout le monde, comme l’a bien laissé entendre le président carougeois, Pierre-Alain Brodard, récemment dans la Tribune de Genève : «  […] Ils s’arrogent les meilleurs espoirs sous prétexte que dans leur projet les M21 doivent rejoindre la 1ère ligue. Ainsi ils ont délesté leurs partenaires de leurs meilleurs éléments et nous n’avons accueilli que des troisièmes couteaux ».

Alain Studer, de son côté, défend le projet grenat avant tout : « Le projet des M21 fait partie du projet sportif global du Servette FC. Il y a eu des personnes qui n’étaient pas très en adéquation avec notre ambition de faire monter notre équipe de M21 en 1ère ligue. Nous pensons aujourd’hui que pour notre club c’est essentiel de pouvoir compter sur une équipe M21 qui soit performante. Il y a un partenariat qui fonctionne bien au niveau des jeunes, mais aujourd’hui, nous devons faire évoluer notre club. Pour moi, l’important c’est que le travail qu’on fait à l’interne au Servette soit bien fait. Le jour où on sera satisfaits de ce travail à 100%, alors on pourra s’occuper des autres. Mais aujourd’hui, on ne peut pas, on fait notre travail, on met la tête dans le guidon et on avance. Je pense que c’est la meilleure dynamique à avoir aujourd’hui. »

Il faudra attendre quelques journées pour déterminer quelle sera la réelle valeur de l’équipe. En attendant de savoir si elle jouera les premiers rôles, il faudra que la mayonnaise prenne parmi toutes ces nouvelles têtes. A commencer par ce soir sur le terrain de Collex-Bossy, où les jeunes grenat débutent leur championnat.

 

Photos : IV Sport et OneClick-Photo

 

 

Share.