Victoire aisée pour des Grenat suffisants

0

GEF FE-14 / Grâce à une entame de match parfaite, les jeunes servettiens sont facilement venus à bout d’une sélection de Team Vaud qui s’est battue jusqu’au bout pour limiter les dégâts (6-2). 

Disputée sur le synthétique du Stade de Balexert sous une chaleur étouffante, cette partie entre M14 Servettiens et Vaudois est allée decrescendo, à l’image des locaux qui n’ont pas su surfer sur leur excellent premier quart d’heure. Après 30 premières minutes animées et de toute beauté, les Grenat ont ensuite baissé le pied au grand dam de leur entraîneur Bernardo Hernandez : « Mes joueurs doivent se mettre dans la tête que le match dure 90 minutes et non 30. Si l’on veut progresser, il faut que l’on apprenne à avoir la même implication du début à la fin quelque soit le résultat ».    

Un premier acte de grande classe

Après une performance en demi teinte la semaine dernière du côté de Vichy, les Servettiens avaient à cœur de démontrer l’étendue de leurs qualités pour leur première sortie à domicile.  Les choses ne peuvent pas mieux débuter pour les locaux qui mènent déjà de 4 longueurs à la fin du premier quart d’heure. « On a effectué un début de match de très bonne facture avec de la rigueur et de la concentration. Nous avons étouffé notre adversaire et développé de belles actions en variant nos approches ».

C’est tout d’abord une reprise de volée à la suite d’un débordement côté droit qui permet aux Grenat d’ouvrir la marque. Le second est le fruit d’un excellent travail côté gauche et d’une belle passe en retrait qui prend à revers l’ensemble de la défense vaudoise. S’en suit une frappe de loin et un face à face conclu sans trembler, et voici une brève définition de ce que certains appellent le football champagne.

Les Servettiens se congratulent après l’ouverture du score (1-0).

L’ensemble des joueurs servettiens joue à l’unisson avec un cuir qui passe dans les pieds de chaque joueur, gardien compris. Les attaquants décrochent constamment pour venir jouer entre les lignes. Les visiteurs ont toutes les peines du monde à faire face au pressing adverse et à passer la moitié de terrain en possession du ballon.

La maîtrise des protégés de Bernardo Hernandez est totale, mais celle-ci va malheureusement s’effriter en fin de premier tiers et Team Vaud en profite pour réduire le score juste avant la première pause. Pas de quoi s’affoler tant ces 30 premières minutes ont été enthousiasmantes mais attention tout de même à ne pas se reposer sur ses lauriers : « J’ai dit à mes joueurs lors la première pause de faire abstraction du score et de continuer à jouer de la même manière. Ils n’ont malheureusement pas respecté ces consignes et n’en ont fait qu’à leur tête ».

En recherche de constance

Le Servette FC des deuxième et troisième tiers est méconnaissable : abondance de déchets dans les transmissions, manque de combativité, inefficacité devant les buts adverses et manque d’agressivité à la perte du ballon. « Nous avons vraiment de la difficulté à maintenir le même niveau durant l’ensemble d’une rencontre. A l’image de la semaine dernière où nous avons connu de nombreux bas, aujourd’hui je ne suis pas satisfait de ce que nous avons présenté dans la dernière heure de match », ajoute Hernandez.

Servette-Team Vaud-FE14-1617-7

Bernardo Hernandez et son assistant Farminio Isabella, face à leurs joueurs

Conclu sur le score 0-0, le deuxième tiers est à l’opposé du premier. Sans rythme et parfois sans envie, les locaux n’ont pas su trouver l’ouverture. Leurs adversaires positionnés plus haut sur le terrain leur ont donné plus de fil à retordre et ont manqué plusieurs occasions de revenir dans le match. En ce qui concerne le dernier tiers, les Servettiens ont inscrit deux nouvelles réussites mais sont longuement restés sur le rythme du tiers précédent.

De quoi laisser un goût amer dans la bouche de leur entraîneur Bernardo Hernandez : « Cet effectif possède un excellent potentiel à l’image de ce que nous avons pu voir lors du premier tiers, mais il reste un gros travail à effectuer en termes de rigueur et de constance. Je trouve que nous éprouvons encore de nombreuses difficultés dans le jeu sans ballon ». L’aspect défensif est également un des points à travailler dans les prochaines semaines selon le mentor grenat : « Nous manquons d’agressivité à la perte du cuir. Tout est vraiment une question de mentalité, je trouve que nous sommes souvent trop faciles dans nos choix et dans nos déplacements. Les joueurs vont devoir apprendre à se faire mal pour l’équipe ».

Il reste encore bien du travail pour cette belle équipe qui fera sans nul doute parler d’elle dans les années à venir si elle continue à travailler dans le bon sens. Premiers éléments de réponse dès la semaine prochaine avec un nouvel affrontement face à une équipe vaudoise, le Lausanne-Sport.

 

SERVETTE FC – TEAM VAUD YVERDON REGION ET BROYE  6-2 (4-1, 0-0, 2-1)
Stade de Balexert

Servette : Salera, Kamberi, Bosson ©, Scherler, Bega, Sekularac, Mizzi, Cavazzana, Cotting, Mbunga, Jaija, Sestito, Navalho Gomes.
Entraîneur : Bernardo Hernandez

Team Vaud : Karly, Shala, Hirsbrunner, Mekani, Rondez, Cumbe, Fernandes, Tiensi, Hautier, Schwegler, Poncet, Velickovic.
Entraîneur : Patrick Lucchino

 

 

 

 

Share.