L’Olympique de Genève s’envole en tête

0

Lors du match au sommet de 2ème ligue, les Olympiens s’imposent sur leur pelouse face à Plan-les-Ouates au terme d’une seconde mi-temps complètement folle (3-2).

Alors que le match semblait plié après les 45 premières minutes de jeu pour l’Olympique de Genève, Plan-les-Ouates a su trouver les ressources nécessaires pour égaliser la partie et mettre sous pression le leader du championnat de 2ème ligue qui s’impose 3-2 au final. L’équipe de Patrick Stifani empoche ainsi trois précieux points qui lui permettent de creuser l’écart face à ses poursuivants.

Une première mi-temps contrôlée

Les locaux démarrent très bien la rencontre en se montrant très solides d’entrée et n’offrant pratiquement aucun espace à leurs adversaires. Bien que Plan-les-Ouates se montre le premier dangereux suite à une belle incursion depuis la gauche de Rebelo qui voit sa frappe repoussée par le portier local, l’OG va très rapidement mettre le pied sur le ballon et prendre le jeu à son compte. Bien en place sur le terrain, ce sont eux qui s’offrent les meilleures occasions, faisant la différence à plusieurs reprises par les côtés. Une domination qui ne va pas tarder à se concrétiser puisque l’ouverture du score survient au quart d’heure de jeu des pieds de Bilal Benguetib qui culmine une contre-attaque parfaitement menée à la suite d’un corner mal négocié par les visiteurs (1-0).

On attend alors la réaction de Plan-les-Ouates mais la formation de Jose Brea a du mal à trouver ses joueurs d’attaque et ne parvient pas à inquiéter le dernier rempart de la formation bleu céleste, Monteiro, si ce n’est par l’intermédiaire de quelques coups de pied arrêtés. Au contraire, ce sont les joueurs locaux qui doublent la mise à la 38ème minute par Dany Barbosa bien décalé sur la droite par Maxime Sanou avant de propulser le cuire dans le petit filet opposé d’une frappe à ras-terre sublime (2-0).

L’addition aurait pu être encore plus salée à la pause si la frappe de Maxime Sanou, encore lui, ne terminait pas sa course sur le poteau gauche de Giorgi juste avant la mi-temps. Plan-les-Ouates s’en tire bien après une première période tout en maîtrise de la part du leader du championnat qui semble avoir la main sur le match.

og-plo-1617-3

Barbosa, le second buteur olympien

Deuxième période totalement folle

u retour des vestiaires, les Jaunes, plus déterminés, montrent de bonnes intentions en essayant d’aller davantage vers l’avant et de jouer plus rapidement avec les attaquants, trop esseulés jusque-là, à l’image de Matias qui tente sa chance de loin mais soulève trop sa frappe (47′). Bien en place, l’arrière garde locale ne laisse rien filtrer et se contente de repousser les tentatives adverses.

Et pourtant, alors que l’on atteint l’heure de jeu, Mbacke, étrangement seul, reçoit le ballon en position favorable dans la zone de vérité avant d’être dérivé par le gardien Monteiro. L’arbitre signale la peine maximale et le capitaine Cabale ne manque pas la cible (60′, 2-1). Les hommes de Jose Brea commencent à y croire et redoublent d’intensité pour aller chercher l’égalisation en multipliant les actions offensives. En face, l’équipe de Patrick Stifani tente de réagir rapidement mais n’y parvient pas grâce notamment au bon pressing adverse au milieu de terrain. Un pressing qui aura finalement raison de la défense des Bleus qui craque une nouvelle fois à la 64ème minute sur un bel exploit de Bruno Rebelo bien servi par Mbacke. En à peine cinq minutes, le match chavire totalement (2-2).

Malheureusement pour Plan-les-Ouates, l’euphorie ne dure pas longtemps puisque qu’à peine six minutes plus tard, les Olympiens reprennent leur avance suite à une magnifique percée du très remuant Jocelyn Mboso qui se présente seul face au gardien vis-à-vis avant de conclure d’un plat du pied pour remettre son équipe dans les bons rails (70′, 3-2). Pourtant, à peine replacés que Matias décroche une frappe magistrale des 25 mètres qui finit sa course sur le poteau gauche de Monteiro, battu, avant de rebondir sur le dos de celui-ci et sortir en corner.

og-plo-1617-2

Le suspense a regné jusqu’au bout

Une fin de match sous tension

Le match est déchainé et la tension monte d’un cran avec la multiplication de duels des deux côtés obligeant l’arbitre à interrompre le jeu à multiples reprises et à sortir les cartons. L’équipe locale va d’ailleurs terminer le match à dix après l’expulsion de Barbosa suite à une faute rigoureuse sur son adversaire.

Avec un joueur de plus, Plan-les-Ouates met tous ses efforts sur l’attaque pour tenter d’arracher le point, mais n’y parviendra plus. Une semaine après avoir infligé un sec 5-1 à Veyrier, l’Olympique de Genève savoure ainsi une excellente victoire face à un concurrent direct qui lui permet de caracoler seul en tête avec quatre points d’avance. Et si on tenait là un nouveau favori pour le titre ?

 

OLYMPIQUE DE GENÈVE FC – FC PLAN-LES-OUATES  3-2 (2-0)
Stade de Varembé

Buts : 15′ Benguetib 1-0, 38′ Barbosa 2-0, 60′ Cabale (P) 2-1, 64′ Rebelo 2-2, 70′ Mboso 3-2

Olympique Genève : Monteiro – Barona, Guachino, Ntsoli ©, Pereira – Mboso, Arifi, Sanou, Barbosa – Rittiner (63′ El Assouli), Benguetib (55′ Marques).
Entraîneur : Patrick Stifani

Plan-les-Ouates : Giorgi – Gomes, Matias, Sakho, Leal – Rossier, Dupraz (58′ Sylejmani), Mbacke (80′ Günlü), Rebelo (76′ Vallejo) – Cabale ©, Rodrigues Merlo.
Entraîneur : José Brea

Avertissements : Marques (OG) ; Matias, Dupraz et Vallejo (PLO)
Expulsion : 88′ Barbosa (OG)

 

Share.