Stéphane Huguenin, la révélation offensive du CS Italien

0

Le milieu de terrain est l’actuel meilleur buteur de 2ème ligue avec huit buts en sept journées. Il est l’image du très bel état de forme du CS Italien, actuel dauphin de l’Olympique de Genève.

Dans la lignée d’une saison 2015-2016 amplement réussie en terminant derrière l’incontestable champion Interstar, le CS Italien n’a pas manqué son début du présent exercice, avec cinq victoires en sept journées, dont les quatre dernières de manière consécutive. La troupe de Juan Mellen répond bel et bien présent dans un championnat de 2ème ligue très exigeant, où des cadors comme les relégués Plan-les-Ouates et Veyrier, ou encore l’Olympique de Genève (actuel leader), Aïre, Champel ou Vernier, étaient peut-être davantage attendus que les pensionnaires du Bois-de-la-Bâtie.

Huit buts en sept journées

Symbole du bel état de forme du CS Italien, Stéphane Huguenin –et non ‘Huguein’ comme c’est écrit sur les rapports de match officiels– en surprend plus d’un cette saison. Dimanche, au Bois-des-Frères, le milieu de terrain a inscrit un nouveau but, son huitième de la saison, lors de la victoire de son équipe contre le FC City sur le score de 1-4. Les autres réussites ont été l’œuvre de Bongiovanni, Mendes et Mazamay.

Mais pour le meilleur buteur de la catégorie, c’était un match plus compliqué que ce que reflète le score : « Ce n’était pas un match facile. On a eu la chance de marquer deux fois en première mi-temps. Après, City a réduit le score et a même touché la latte, avant qu’on puisse prendre le large. En tout, ils ont touché trois fois les montants ».

Cette saison, ses chiffres sont en tout cas impressionnants pour un joueur qui n’est pas attaquant et qui n’est pas vraiment habitué à faire trembler les filets : trois buts en 2015-16, aucun en 2014-15, un seul en 2013-14.

huguenin-2014

Lors de la finale de la coupe genevoise 2015

Une réussite… divine

A quoi est due cette transformation ? Il y a d’abord un repositionnement sur le terrain, comme indique l’intéressé : « Par rapport aux autres années, j’ai pas mal de liberté en jouant milieu offensif, alors qu’avant je jouais en 6. Je tire aussi les penaltys… et il y a pas mal de réussite aussi. Mais honnêtement, je suis le premier surpris d’être à huit buts déjà ». Le numéro 22 du CS y voit aussi une autre explication, plus divine : « Je suis croyant, et je pense que c’est un petit clin d’œil de Dieu car l’année dernière, j’étais blessé et cette année je suis de nouveau en forme. Sans Dieu, je ne serais pas à huit buts ».

A 22 ans, le milieu de terrain est pourtant l’un des plus vieux de l’équipe. Il revient sur la belle saison de ses coéquipiers : « On a mal commencé mais on est sur une belle série, ça fait plaisir et on espère que ça continue. Il y a pas mal de jeunes qui ont intégré l’équipe ces dernières années, ça donne un nouvel élan. On ne se met pas de pression par rapport au classement, honnêtement on prend match après match, mais on espère terminer le plus haut possible ».

Maintenant que tout lui réussit sur le terrain, Huguenin vise-t-il un nombre de buts ? « Je ne me fixe pas d’objectif. Je sais que j’ai eu de la réussite jusqu’à maintenant, cela peut s’arrêter rapidement. J’espère en tout cas que ça continue et que ça puisse profiter à l’équipe »

 

FC CITY – CS ITALIEN  1-4 (0-2)

Buts : 38′ Bongiovanni 0-1, 45′ Mendes 0-2, 50′ Ajdini 1-2, 57′ Huguenin 1-3, 85′ Mazamay 1-4

 

Photos : CS Italien & OneClick-Photo

 

 

Share.