Aïre champion d’automne !

0

Aïre-le-Lignon passera l’hiver au chaud et en tête du championnat de 2ème ligue, après une victoire au forceps (2-3) sur le terrain d’Onex, grâce notamment à un doublé de Racalbuto. Les Aïrois poursuivent leur belle série de six victoires consécutives et assoient un peu plus leur première place au classement.

Leader avant le début de l’ultime manche de cette phase aller, le FC Aïre-le-Lignon avait à coeur d’affirmer son statut de leader et de mettre la pression sur Veyrier, CS Italien et Olympique de Genève, ses poursuivants qui se tiennent dans un mouchoir de poche. Mais paradoxalement, la pression a été rapidement mise par les Onésiens, qui ont allumé la première mèche par l’intermédiaire d’Hervé Menga, auteur d’une magnifique tête dégagée in extremis par Teixeira sur sa ligne (3′). Les coéquipiers de Menga, mieux rentrés dans le match, se sont créés une deuxième occasion sur une belle frappe de Frangi, bien captée par le portier Stoeckli.

Les Aïrois ont tenté tant bien que mal de rentrer dans la partie en essayant de poser le jeu et de ressortir proprement le ballon depuis leur arrière-garde. Mais le pressing incessant des Onésiens et les dimensions réduites du terrain les ont freinés dans leur dessein. Pire, ils ont dû concéder l’ouverture du score sur un tir soudain au premier poteau de l’ailier droit Micael Mendes, parfaitement décalé par une remise subtile de Menga (15′, 1-0).

Complètement déchaînés et dans un temps fort, les locaux ont manqué de doubler la mise sur un lob lointain mais astucieux du capitaine Seljmani qui a failli profiter de la sortie hasardeuse du gardien aïrois (22′). Cette alerte aura le mérite de réveiller les visiteurs qui vont égaliser sur un coup-franc en pleine lucarne signé Luca Racalbuto (27′, 1-1). 

Les locaux ne se découragent pas pour autant et à la suite d’un beau mouvement initié par Lullin, le capitaine Seljmani envoie un missile du droit qui passe à quelques centimètres de la cage adverse (31′). Après une demi-heure de très haute volée, le match a logiquement baissé en intensité et les deux équipes ont rejoint les vestiaires sur un score de parité.

Onex et le thé mal digéré

De retour de la pause, les hommes d’Helder Silva appuient un peu plus sur l’accélérateur grâce l’avant-centre Cacaj, qui oblige le gardien Emptaz à intervenir en deux temps sur une frappe fuyante (46′). Passeur cette fois, Cacaj assiste d’un délicieux extérieur du gauche Racalbuto, qui s’en va sereinement tromper Emptaz et doubler la mise d’un plat du pied droit efficace (51′, 1-2). Une minute plus tard, le gaucher Cacaj, plutôt discret en première mi-temps est à deux doigts d’enfoncer le clou sur un tir instantané du droit. 

Onex semble avoir mal digéré le thé et subit les déferlantes offensives malgré une opportunité pour revenir au score sur une tête puissante du défenseur central Valdes, trouvé seul aux six mètres par l’excellent capitaine Seljmani (60′).

onex-aire-1617-2

Perrelet protège son ballon devant Menga

Une dernière demi-heure de folie

C’est au moment où leur adversaire a retrouvé des couleurs que les Aïrois font le break grâce un but somptueux de l’ailier gauche Perrelet, servi à la louche par l’omniprésent Cacaj (65′, 1-3). 

On pensait alors que le match était plié mais c’était sans compter sur l’abnégation des Onésiens qui ont multiplié les offensives devant la cage de Stoeckli avec la tête d’Armend Selmani repoussée sur la ligne et l’inspiration géniale, à mi-terrain, de Menga qui a failli inscrire le but de l’année. Des efforts qui s’avèrent payants puisque les protégés de Patrick Hochstrasser réduisent la marque grâce au doublé du remuant Mendes, opportuniste sur un ballon mal renvoyé par la défense aïroise (71′, 2-3).

Portés par leurs supporters, les locaux poussent pour égaliser et trouvent les poings du gardien Stoeckli sur une sublime volée du droit de Seljmani après une ouverture millimétrée du maître à jouer, Loup Beausoleil. À dix minutes du terme de la rencontre, l’entraîneur onésien décide de jouer son va-tout en introduisant un troisième attaquant, Caseiro, pour tenter d’arracher le match nul. Un choix ambitieux qui n’aura aucune incidence sur une fin de match maîtrisée par les Aïrois, qui auraient même pu saler l’addition sans le raté monumental de Perrelet après un service cinq étoiles du rentrant Howard.

onex-aire-1617-3

Le doublé de Mendes a été insuffisant pour Onex

Satisfaction d’un côté, désolation de l’autre

Ces trois points obtenus à l’extérieur après avoir été menés prouvent bien que le FC Aïre-le-Lignon est un leader solide et qu’il faudra compter sur lui jusqu’à la fin de la saison. À la tête de l’équipe première depuis sept ans, Helder Silva, l’entraîneur de l’équipe championne d’automne, confiait : « Je suis fier de la prestation de mes joueurs aujourd’hui parce qu’ils ont montré un sacré mental pour revenir au score et ne pas se laisser abattre. C’est cette force mentale que j’apprécie le plus dans ce groupe composé principalement de jeunes joueurs ». 

Concernant les ambitions de son équipe, Silva ajoute : « On essaie toujours de pratiquer un bon football, de prendre des points et de faire jouer nos jeunes. C’est un peu difficile parfois parce qu’on ne peut pas toujours allier les éléments que j’ai cités. Notre objectif en début de saison était le top 3 et pour l’instant il est atteint. C’est vrai qu’on finit champions d’automne mais notre objectif n’a pas changé pour autant. Ce n’est pas que je ne veux pas avouer qu’on joue pour la première place mais la priorité est de perdurer dans cette ligue dont nous faisons partie depuis trois saisons seulement. »  

De son côté, Onex n’a pas à rougir de sa défaite ni de son très bon niveau de jeu mais les faits sont implacables : les Verts sont actuellement à égalité de points avec le premier relégable. Il faudra donc engranger des victoires et des points après la trêve. Ancien joueur de Super League avec le CS Chênois et entraîneur du FC Onex depuis une dizaine d’années, Patrick Hochstrasser nous confiait : « Le score et le sort sont encore une fois contre nous. On manque cruellement de réussite et, paradoxalement, c’est ce qui me donne de l’espoir pour la suite. On a des bons joueurs, on produit un beau football mais à la fin c’est Onex qui perd ».

« Le problème aujourd’hui est que nous avons des absences de joueurs importants. Nous avons aussi le défaut de laisser nos joueurs de plus de 30 ans évoluer avec les vétérans alors qu’ils ont largement le niveau pour continuer avec les actifs et encadrer les plus jeunes, se désole Hochstrasser. Mais malgré toutes ces circonstances défavorables, je reste intimement convaincu que l’on se maintiendra en 2ème ligue et qu’on réussira à sortir de la zone rouge avec les joueurs qui sont en place ». 

 

FC ONEX – FC AÏRE-LE-LIGNON  2-3 (1-1)
Stade Municipal d’Onex

Buts : 15′ Mendes 1-0, 26′ Racalbuto 1-1, 50′ Racalbuto 1-2, 65′ Perrelet 1-3, 69′ Mendes 2-3

Onex (4-4-2) : Emptaz – Lullin (78′ Caseiro), Tacita, Valdes, Bernard – Seljmani ©, Mendes, Beausoleil, Selmani – Frangi, Menga.
Entraîneur : Patrick Hochstrasser

Aïre (4-2-3-1) : Stoeckli – Miguel, Palma, Ferrillo, Segade © – Teixeira, Salan – Racalbuto (81′ Anderegg), Perrelet (86′ Ben Farhat), Ueberlhart (77′ Howard) – Cacaj.
Entraîneur : Helder Silva

Avertissements : Tacita (Onex), Salan (Aïre).

 

Photos : OneClick-Photo

 






Share.