Lancy clôt en beauté un cru 2016 exceptionnel

0

Malgré les absences, les hommes de Jean-Michel Aeby s’imposent avec la manière sur le terrain de Stade Lausanne (0-2). Ils passeront l’hiver en position de co-leaders avec Yverdon.

Rien ne semble perturber ce Lancy FC en cette année 2016. Pas même l’adversaire de mercredi soir qui attendait les Lancéens à Vidy avec le couteau entre les dents. Et encore mois les nombreuses absences du côté de l’équipe de Jean-Michel Aeby. Non, il en faut plus que ça pour inquiéter l’entraîneur genevois, qui n’est pas du genre à se cacher derrière ce genre d’excuses : « J’ai dit aux joueurs avant le match qu’il ne fallait surtout pas avoir de crainte, de peur ou de crispation. On a construit un groupe solide et j’étais convaincu qu’à un moment donné, on aurait besoin de tout le monde car les absences sont des situations qui arrivent dans une saison. Ils ont apporté une réponse parfaite en livrant une grosse performance collective et individuelle. Il n’y a eu aucun point faible. Un grand coup de chapeau à eux ».

Un match plein des Lancéens

Car Stade Lausanne ne perdait plus depuis six rencontres, venait d’en coller six à Fribourg et, surtout, voulait terminer l’année devant les Genevois en cas de victoire. Mais ce Lancy-là, il faut aller le chercher. Et ce ne sont pas les absences qui vont le freiner. A Vidy, il y avait pas moins de sept joueurs importants durant ce premier tour qui manquaient à l’appel : trois d’entre eux sont actuellement en Moldavie avec la sélection genevoise (Mendes, Visentini et Ntongo) et quatre autres sont blessés : Aïachi et Pedretti en défense et, surtout, Vuzi et Daclinat, deux atouts offensifs essentiels. Malgré ce contexte, les Genevois ont conquis Vidy mercredi soir. Mieux : ils ont réalisé selon leur entraîneur l’un des meilleurs matchs de ce premier tour.

Un solo du très bon Lahiouel, repositionné avant-centre pour ce match –« j’ai pensé que c’était le bon moment de le tester en 9, il a été omniprésent du début à la fin et a fait un boulot extraordinaire »–, permettait de mettre l’équipe sur les bons rails en début de rencontre (5’, 0-1). Puis, dans les arrêts de jeu, c’est une contre-attaque conclue par Qarri qui certifiait ce succès en terres vaudoises (91’, 0-2). Un but au début, un autre à la fin, et l’affaire était conclue. Et entre les deux ? « Nous sommes allés les chercher très haut et nous les avons forcés à jouer long, détaille JMA. Grâce aux duels gagnés et à un bon travail de remplacement, nous avons outrageusement dominé notre adversaire de la première à la dernière minute, en se procurant beaucoup d’occasions. Même si on ne se met à l’abri qu’en fin de match, on a fait un poteau une latte ainsi que des face-à-face avec le gardien adverse. Il y a beaucoup de satisfaction pour un dernier match. C’était important de le gagner sachant que derrière, il y a une longue pause ».

stade-lausanne-lancy-1617-2

Lahiouel, buteur et omniprésent

Une seule défaite en championnat en 2016

Avec ce dernier succès, Lancy achève ainsi une année civile 2016 impressionnante en championnat : 15 victoires, 10 nuls et une seule défaite. Vevey peut ainsi se vanter d’être la seule équipe à avoir fait tomber les Lancéens cette année, c’était le 3 septembre dernier à Marignac (2-3).

Pour Jean-Michel Aeby, l’heure est logiquement à la satisfaction : « Sans vouloir manquer d’humilité, je pense qu’on n’a pas volé nos points. Comme je vous l’avais dit en début de saison, il faut haïr la défaite et c’est ce qu’on arrive à faire depuis plusieurs mois. Quand on fait le maximum pour éviter ça, on se retrouve propulsés en tête avec Yverdon. Je retiens aussi le fait d’avoir la meilleure défense avec 14 buts encaissés, ce qui est une satisfaction supplémentaire ».

Déjà neuf points d’avance sur la quatrième place

Cette victoire lancéenne, en plus de lui permettre de revenir à hauteur d’Yverdon, éloigne Stade Lausanne à quatre points et Young Boys M21, le quatrième classé, à neuf points. Pour rappel, parmi les trois groupes de 1ère ligue, huit équipes se qualifient pour les finales : les deux premiers de chaque groupe ainsi que deux des trois meilleurs troisièmes. A l’heure de la trêve, on ne peut qu’être optimistes pour cette équipe en vue du second tour. 

Alors, que nous réservent les Lancéens pour le printemps prochain ? « On a un deuxième tour où on va jouer plus à l’extérieur, sept fois, qu’à domicile, cinq fois, même si on voyage bien et que, dans cette ligue, ce ne sont pas les affluences qui peuvent mettre la pression. Il faut être convaincus de ce qu’on est capables de produire. Aujourd’hui, on est encore plus rassurés sur le fait que, malgré des problèmes d’effectif, le groupe a répondu présent, La concurrence va être plus rude par la suite. Il n’y a que comme ça qu’un groupe progresse, avec une concurrence saine. On l’a vu hier, avec la joie lors du second but et dans les vestiaires, que le groupe vit bien. Et ça fait plaisir de voir les joueurs comme ça, car ce sont eux qui jouent ».

2016 aura en tout cas été l’année des pensionnaires de Marignac. Peut-être pas au niveau institutionnel, où l’assemblée générale ordinaire du club doit se tenir le mercredi 23 novembre prochain afin de décider, entre autres, de la succession de la présidente sortante Nabila Mezzanotte. Mais sur le plan sportif, c’est l’une des bonnes nouvelles du football genevois. Avec Jean-Michel Aeby aux commandes de Lancy, Genève a de nouveau un cador en 1ère ligue. Profitons-en.

 

FC STADE-LAUSANNE-OUCHY – LANCY FC  0-2 (0-1)

Buts : 5′ Lahiouel 0-1, 91′ Qarri 0-2

 

Le match en vidéo filmé par Stade Lausanne :

 

Photos : OneClick-Photo

 






Share.