Le CS Italien détrôné

0

Malgré une ribambelle d’opportunités et un match de haute intensité livré face au FC Plan-les-Ouates, le CS Italien n’obtient qu’un maigre point et fait la mauvaise opération du weekend. Il cède sa place de leader au FC Aïre-le-Lignon et se retrouve sur la troisième marche du podium.

Les « Bleus » étaient prévenus. Alors qu’ils étaient dans l’obligation de l’emporter pour garder la tête du classement du championnat, les hommes de Juan Mellen ont dû se contenter d’un match nul à domicile en clôture de la dixième journée (0-0). Ils poursuivent néanmoins leur belle série de sept matches sans défaite et restent toujours invaincus dans leur antre où ils n’ont encaissé qu’un seul petit but. Les pensionnaires du Bois-de-la-Bâtie, orphelins de leur meilleur buteur, Stéphane Huguenin, sont troisièmes à égalité de points avec l’Olympique de Genève mais à une longueur du FC Veyrier Sports. En obtenant le point qu’ils étaient venus chercher, les Plan-les-Ouatiens restent scotchés à la cinquième et se voient un peu plus distancés par le quatuor de tête.

Après un quart d’heure où les deux formations ont pris le temps de se jauger, les locaux sont progressivement entrés dans le vif du sujet et ont commencé à faire parler leur fluidité collective. Vite débordée par la vitesse du trident offensif Albuquerque-Mendes-Frongillo et les coups de pieds arrêtés parfaitement exécutés par Hakeem Gouanou, la défense de Plan-les-Ouates n’a dû son salut qu’au manque d’efficacité de Vidal (16′), Mendes (20′) et Albuquerque, dont l’énorme coup de tête est allé s’écraser sur la barre de Giorgi (46′).

Les poulains de Jose Brea ont alors durci le jeu et cassé le rythme pour laisser passer l’orage. Ils ont souvent usé de longs ballons aériens pour mettre à mal la défense adverse mais cette stratégie ne leur a pas permis de se procurer la moindre occasion franche en première période.

Le sursaut d’orgueil de Plan-les-Ouates

Revenus du vestiaire avec un nouveau visage et énormément d’envie, les Jaune et Bleu ont sollicité une première fois Dewarrat, auteur d’une parade décisive sur une frappe à bout portant de Kamba (53′). Les visiteurs se sont complètement révoltés et ont changé leur manière de jouer en procédant par des attaques placées et un jeu au sol fait de passes courtes. Les ailiers Rebelo et Rodrigues Melro n’ont pas hésité à s’appuyer sur Kamba Do qui a servi de point d’ancrage; comme sur cette double occasion sauvée de façon héroïque par le gardien Dewarrat (80′).

Face à l’impact de Plan-les-Ouates, les joueurs du CS Italien se sont un peu agacés et ont perdu la maîtrise de la rencontre. Et ce malgré des occasions crées plus tôt dans la seconde période par l’intermédiaire de Mendes (60′) et de Gouanou qui a certainement vendangé la plus grande opportunité du match à cinq mètres du but (66′). Plan-les-Ouates a nettement dominé les dix dernières minutes et a failli réaliser le hold-up parfait sur un dernier face-à-face manqué par le prometteur Nwanne. Ce partage des points fait les affaires du FC Aïre-le-Lignon qui prend les commandes du classement après son large succès sur Benfica (4-1).

brian-rossier-plo-2016

Brian Rossier

Déclarations d’après-match

Auteur d’une belle entrée en jeu à la 67ème minute, Jeffrey Mazamay, le capitaine du CS Italien, a accepté de s’exprimer pour Proxifoot : « Je ressens une petite frustration car l’équipe aurait dû gagner aujourd’hui d’autant plus que Veyrier et Aïre ont pris les trois points. On a fourni une excellente première mi-temps durant laquelle on aurait dû scorer pour prendre l’avantage. En deuxième mi-temps, Plan-les-Ouates est revenu avec de meilleures intentions et s’est créé quelques occasions, mais globalement je pense que nous avons été meilleurs aujourd’hui. D’un point de vue personnel, je suis content de rentrer en cours de jeu et de faire des bouts de matchs. J’avais une blessure à la cuisse droite en début de saison mais désormais je suis apte à aider mes coéquipiers et donner le maximum pour mon club d’enfance ».

Concernant les aspirations de son équipe, Mazamay poursuit : « Même si on est dans le top 3 du championnat, notre équipe n’a pas d’objectif précis si ce n’est de jouer tous les matches à fond et d’essayer à chaque fois de les gagner. On a des joueurs de qualité, un entraîneur qui déteste la défaite et on est toujours invaincu à domicile donc on a des raisons pour être ambitieux et viser toujours plus haut. »

Devenu capitaine suite à la sortie sur blessure de Jerôme Théry, le solide arrière central du FC Plan-les-Ouates, Brian Rossier, s’est livré après le match :  » Aujourd’hui, on peut être content de repartir avec un point parce qu’on n’a pas proposé grand chose si ce n’est des longues balles devant et une solidité défensive de tous les instants. C’était un match très intense et on a réussi à les faire déjouer malgré une première mi-temps qui n’a pas du tout été à notre avantage. En deuxième mi-temps, on a un peu plus posé le jeu et on a essayé de construire depuis derrière pour être plus dangereux offensivement ».

« Notre équipe est en pleine reconstruction après notre relégation de la saison dernière et ce n’est pas évident d’avoir des résultats immédiats avec un effectif complètement chamboulé, poursuit Rossier. Sur le plan personnel, je me suis très bien senti aujourd’hui même si j’ai eu de gros clients en face. J’essaie de faire du mieux que je peux pour apporter à l’équipe et appliquer les consignes de l’entraîneur. Les ambitions du club sont de se maintenir en deuxième ligue et prendre des points sur tous les terrains. On n’a pas une idée de jeu et une philosophie précises mais on veut continuer à être dans le top 5 du classement et on travaille dur pour ».

Il reste une journée avant la trêve et Plan-les-Ouates terminera son premier tour avant tout le monde puisque Kosova se rendra aux Cherpines vendredi soir. De son côté, CS Italien se rendra dimanche chez l’autre promu, Benfica.

 

CS ITALIEN – FC PLAN-LES-OUATES  0-0
Stade du Bois-de-la-Bâtie, environ 100 spectateurs

CS Italien (4-2-3-1) : Dewarrat – F. Rodrigues Melro, Antonilli ©, Ribeiro, Y. Mazamay – Vidal (67′ J. Mazamay), Gouanou – Albuquerque (82′ Del Monte), Fouda, Frongillo (61′ Los Santos) – Mendes.
Entraîneur : Juan Mellen

Plan-les-Ouates (4-3-3) : Giorgi – Gomes, Rossier ©, Sakho, Malagoli – Dupraz, Asensio (83′ Mbacke), Nwanne – M. Rodrigues Melro, Günlü (65′ Rebelo), Théry (37′ Kamba).
Entraîneur : Jose Brea

Avertissements : Vidal, Albuquerque, Los Santos (CS Italien) ; Malagoli (PLO).

 

Photos : OneClick-Photo (archives)

 

 

Share.