Kosova remporte le choc des néo-promus

0

Grâce à une entame de match parfaite, Kosova prend trois points importants à Vessy et s’éloigne de la barre. Benfica, lui, reste menacé par la zone rouge.

Les deux néo-promus de 2ème ligue avaient rendez-vous dimanche au Centre sportif de Vessy pour y disputer leur premier match de ce deuxième tour. A l’aller, Kosova s’était imposé aisément 3-0 et, connaissant la compétitivité dont a fait preuve le cadre lusitanien sur sa pelouse, cette rencontre promettait d’être très alléchante. D’autant plus que Benfica se devait impérativement d’engranger les trois points chez lui pour augmenter l’écart avec les premiers relégués.

20 minutes de haut vol pour Kosova

Mais il n’a fallu que neuf minutes à Kosova pour faire plier Benfica pour la première fois dans la partie grâce à une réussite de Salihi après une perte de balle portugaise dans l’axe du terrain. Ce dernier reprend seul au deuxième poteau après une première frappe croisée de Ramiqi sur le montant gauche du portier local.

D’entrée, les visiteurs imprègnent un pressing haut sur la défense portugaise et recherchent tout de suite la profondeur en passant par les hommes de couloir. Cela empêche les joueurs de Benfica de développer leur jeu de passes et les pousse à la faute, à l’image du premier but de Kosova. Les locaux manquent de solutions offensives pour mettre en danger la défense kosovare et se retrouvent trop souvent contraints au jeu long… peu efficace!

Kosova est d’ailleurs tout près du deuxième but après le quart d’heure de jeu suite à une mauvaise entente entre le gardien et son défenseur qui a bien failli pousser le ballon dans ses propres filets avant qu’Azevedo ne sauve de justesse sur la ligne. Malheureusement pour Nazareth et ses coéquipiers, il ne s’agissait que d’un avertissement puisque deux minutes plus tard, Gashi profitait d’un joli travail de Ramiqi, encore lui, sur son côté gauche pour inscrire le deuxième but de son équipe (17′, 0-2). 

Alors que la réaction de Benfica se fait attendre, ce sont les visiteurs qui se montrent les plus dangereux par l’intermédiaire de l’omniprésent Ramiqi qui voit sa frappe enroulée passer à quelques centimètres du poteau gauche de Silva (30′). Benfica n’est pas au mieux et connaît beaucoup de difficultés pour contenir les nombreux contres adverses. Bruno Rocha procède alors à un premier changement (Martins remplace Fernandes) pour tenter de stopper l’hémorragie et consolider sa défense.

Malgré son retard, le cadre portugais montre beaucoup d’engagement mais ne parvient pas à trouver de solution pour porter le danger sur la cage adverse autrement que sur coup de pied arrêté, à l’image de ce coup franc bien botté par Delgado que Ribeiro est tout près de transformer au second poteau juste avant le thé.

Le portier Szylovec s’impose dans les airs

Benfica y a cru jusqu’au bout

Pendant la pause, le coach local remobilise ses troupes et effectue son deuxième changement en faisant entrer en pointe de l’attaque Da Silva à la place d’un Ribeiro trop peu sollicité en première période. Dès le coup d’envoi, Benfica montre un nouveau visage. Plus solides dans les duels, les joueurs lusitaniens recherchent davantage la profondeur et se montrent plus percutants. Il semblerait que le message du coach Bruno Rocha soit bien passé à la mi-temps : « J’ai demandé à mes joueurs de jouer davantage sur les côtés et de maximiser les dédoublements des latéraux pour obtenir le surnombre ». Consignes appliquées à la lettre par ses joueurs qui ne tardent que trois minutes à inscrire leur premier but dans cette rencontre signé par le capitaine, Nazareth. Ce dernier hérite d’un centre parfait au second poteau de son latéral droit, Brandão, qu’il propulse au fond de la cage de Szylovec (48′, 1-2).

Benfica ne pouvait pas mieux commencer cette deuxième mi-temps s’il souhaitait avoir une option de gratter quelques points dans cette rencontre. Et pourtant, leurs chances ont bien failli tomber à l’eau cinq minutes plus tard lorsque Gashi, idéalement lancé dans le dos de la défense, manquait son face à face contre Silva. En effet, ce dernier gagne la partie à l’attaquant de Kosova en repoussant sa frappe du bout du pied. De quoi redonner de l’espoir à ses coéquipiers qui sont passés tout près de l’irréparable. Le même Gashi en remet une couche dix minutes plus tard lors d’un nouveau contre emmené par Ramiqi qui décale sur son attaquant mais ce dernier tergiverse avant d’envoyer le ballon au-dessus de la cage. Kosova manquait là une nouvelle occasion de se mettre définitivement à l’abri.

Le match perd alors en qualité et s’engage dans un duel très intensif obligeant l’homme en jaune à sortir la carte jusqu’à dix reprises. Benfica pousse toujours mais l’arrière garde de Kosova ne cède pas face aux dernières tentatives locales et empoche finalement les trois points. Une victoire cruciale pour le cadre balkanique qui assoit davantage sa place au milieu du classement. En revanche, Benfica devra remettre le pied à l’étrier pour assurer son maintien dans la catégorie.

Les efforts de Benfica auront été vains

« On a essayé, mais c’était trop tard »

Malgré la révolte des Lusitaniens en deuxième mi-temps, les vingt premières minutes de Kosova leur auront été fatales, comme en témoigne l’entraineur portugais, Bruno Rocha : « Nous recevons deux buts d’entrée de match sur deux erreurs défensives qui nous ont fait très mal. Durant les premières 45 minutes, nous n’étions pas assez bons défensivement. Nous donnions l’impression d’avoir les jambes lourdes et nous étions souvent en retard dans les duels. Nous avons tenté de corriger cela en effectuant des changements rapidement mais avec deux buts contre nous, c’était déjà trop tard ». Conscient de l’effort fourni par ses protégés pour revenir au score, le coach regrette tout de même un manque de patience de la part des siens : « Nous jouions souvent trop précipités et il est vrai que nous avons manqué de patience dans la construction ainsi que de profondeur dans nos transitions offensives ».

Pour la suite du championnat, l’homme fort de Benfica mise sur le travail : « Notre objectif était de remporter les trois points aujourd’hui pour augmenter l’écart avec les premiers relégués, malheureusement cela n’a pas pu être possible et nous devons continuer à travailler pour assurer notre maintien ».

Les Benfiquistes auront l’opportunité d’empocher les trois points ce dimanche face à la deuxième garniture d’Étoile Carouge, bon dernier du championnat. Pour sa part, Kosova accueillera Onex, un autre mal classé.

 

SPORT GENÈVE BENFICA – FC KOSOVA  1-2 (0-2)
Centre sportif de Vessy

Buts : 9′ Salihi 0-1, 17′ Gashi 0-2, 48′ Nazareth 1-2

Benfica (4-1-4-1) : Silva – Brandão (72′ Henriques), Azevedo, Costa, Ferreira – Barroso – Guedes, Fernandes (32′ Martins), Delgado, Nazareth © – Ribeiro (46′ Da Silva).
Entraîneur : Bruno Rocha

Kosova (3-4-3) : Szylovec – Buci, Lika, Shabani – Osmani, Grishi (55′ Zatriqi), Bajrami, Hbabaz – Salihi, Gashi (91′ Hasani), Ramiqi © (80′ Kurti).
Entraîneur : Arben Selmani

Avertissements : Brandão, Azevedo et Guedes (Benfica) ; Lika, Buci, Ramiqi, Hbabaz. Gashi, Zatriqi et Hasani (Kosova)

 

Photos : Shooting Foot

 

 

Share.