Machado renverse Lancy

0

Grâce à une belle seconde période et à un doublé de Mario Machado, Carouge s’adjuge un derby qui était pourtant bien mal embarqué…

De nombreuses interrogations entouraient les deux équipes genevoises à l’heure d’aborder ce derby. D’un côté, une formation stellienne paraissant avoir retrouvé de l’allant depuis l’arrivée de Claudio Morelli, mais qui s’est inclinée le week-end dernier à Martigny pour la reprise du championnat. De l’autre, des Lancéens en pleine inconnue après les départs de plusieurs de leurs cadres durant la trêve à l’image de Lahiouel, Daclinat ou encore Barroca. Cette opposition allait donc pouvoir donner quelques éléments de réponse et allait permettre de savoir où se situent réellement les deux équipes.

Lancy frappe en premier

La rencontre démarre à cent à l’heure avec deux équipes entrées sur la pelouse pour gagner et non pas pour calculer. Ce sont les locaux qui se montrent les premiers dangereux. Sur un centre venu de la droite, la tête de Machado s’écrase sur le poteau gauche des buts de Fontaine alors qu’on ne joue que depuis trois minutes ! Pas le temps de souffler que Lancy réagit dans la foulée avec une tête de Dugourd bien stoppée par Eyer.

Les visiteurs prennent leur adversaire à la gorge avec un pressing très haut sur le terrain. Et celui-ci va payer. Paturaux manque sa relance et le ballon revient dans les pieds de Dugourd. Ce dernier sert magnifiquement Vuzi qui s’en va battre Fontaine d’une frappe croisée chirurgicale (9′, 0-1). Une entame de match idéale pour la formation de Jean-Michel Aebi qui n’avait pu faire mieux qu’un 0-0 la semaine dernière à domicile face à Naters.

Les Stelliens semblent assommés par cette ouverture du score précoce et ne parviennent pas à réagir. Les Roses en profitent pour se créer plusieurs occasions de creuser l’écart, mais ni Iyeti et ni Dugourd ne concrétisent. Les Carougeois terminent mieux cette première période mais ne trouvent pas la solution face à un bloc adverse compact et solidaire.

Les deux formations rejoignent les vestiaires sur ce résultat étriqué d’un but d’écart, au grand dam de Jean-Michel Aebi : « Nous avons réalisé une excellente première période dans laquelle nous avons été largement supérieurs. Je pense que si nous rejoignons les vestiaires avec une avance de trois buts d’écart, cela aurait été logique. A force de louper, on se met logiquement en difficulté…».

Eyer s’impose devant Vuzi, le premier buteur du derby

Machado sort de sa boîte

Après une pause bien méritée, la physionomie de la rencontre change diamétralement. Les locaux prennent le jeu à leur compte sous la houlette de leurs plaques tournantes Robin et Mettler. Les Lancéens se mettent alors à reculer et à subir les assauts carougeois. Cependant, ces derniers se montrent trop brouillons dans la dernière passe pour espérer mettre à défaut Fontaine. Les visiteurs, de leur côté, jouent mal leurs possibilités de contre et ne profitent pas des espaces laissés par la formation carougeoise.

A force de reculer, ce qui devait arriver, arriva. Sur un long centre venu de la gauche, Machado prend le dessus sur le duo Pedretti-Aïachi et place un coup de tête imparable qui termine sa course au fond des filets (64′, 1-1). Un vent nouveau souffle sur le Stade de la Fontenette. Lancy n’y est plus et perd tous les duels à mi-terrain. Sur leur lancée, les joueurs de Claudio Morelli réussissent même à inscrire une seconde réussite par l’intermédiaire de ce diable de Machado. Il profite d’un nouveau long ballon de Ratcliff et, grâce à un contrôle sur lequel les Lancéens réclameront une main, il se présente seul devant Fontaine. Sa frappe du droit fait mouche et Carouge renverse le score au tableau d’affichage pour passer devant (72′, 2-1).

Les visiteurs tentent tant bien que mal d’égaliser mais semblent émousser physiquement pour mettre un coup d’accélérateur. Les Carougeois gèrent tranquillement leur avantage, mais passent proches de la catastrophe dans les arrêts de jeu : à la 92ème minute, un long ballon mis dans la « boîte » tombe miraculeusement dans les pieds de Dugourd qui se retrouve seul face au but. Cependant, l’attaquant échoue sur Eyer qui effectue une parade décisive. Malgré une ultime frappe de Derrer, l’arbitre renvoie les 22 acteurs aux vestiaires au terme d’un derby de très bonne facture.

Avec son doublé, Machado a renversé Lancy

Lancy accuse le coup

Etoile Carouge obtient une victoire importante pour la suite qui leur permet de regarder vers le haut du classement. La seconde période réalisée par les joueurs de Claudio Morelli est encourageante et montre que l’équipe est sur la bonne voie. Comme l’an dernier avec Bernex, Machado a été le bourreau des Lancéens grâce à son doublé. Après ses deux buts de la semaine dernière à Martigny, le Portugais en est déjà à quatre sous ses nouvelles couleurs carougeoises.

De son côté, Lancy enchaîne un second match sans victoire, fait rare cette saison. A l’heure de l’analyse, Jean-Michel Aebi se montrait déçu mais loin d’être abattu : « Nous méritions amplement de tirer un point au vu des occasions que nous nous sommes créées. Malheureusement, nous avons trop reculé en seconde période et nous avons mal négocié nos opportunités de contre. Mes joueurs ont tout donné et je n’ai rien à leur reprocher. Nous avons assisté à un joli derby. Nous allons continuer notre championnat et tenter de réagir dès la semaine prochaine. Tout cela fait partie du jeu et nous devons apprendre à être plus tueur dans la surface adverse ».

Les deux équipes ne retrouveront pas le terrain avant 10 jours, à savoir le mercredi 22 mars prochain. Pour Carouge, ce sera un déplacement du côté de Fribourg. Pour sa part, Lancy recevra Guin pour tenter de signer une première victoire en 2017. 

 

ETOILE CAROUGE FC – LANCY FC  2-1 (0-1)
Stade de la Fontenette, 250 spectateurs

Buts : 9′ Vuzi 0-1, 64′ Machado 1-1, 72′ Machado 2-1

Carouge (3-4-3) : Eyer – Paturaux, Virchaux, Bah © – Baddy Dega, Mettler, Robin, Ratcliff (73′ Staffieri) – Da Silva (62′ Alaj), Machado (85′ Avdulahi), Kernou.
Entraîneur : Claudio Morelli

Lancy (4-3-3) : Fontaine – Beuchat, Pedretti, Aïachi, Visentini (73′ Palermo) – Ravet, Barroso, Haliti © – Vuzi (70′ Cardoso), Dugourd, Iyeti (77′ Derrer).
Entraîneur : Jean-Michel Aeby

Avertissements : Machado et Robin (Carouge)

 

Photos : OneClick-Photo

 

 

Share.