Une mauvaise entame de match condamne Perly

0

Comme lors du match précédent face à Aigle en Coupe (perdu 1-0), Perly encaisse un but dès l’entame de match et ne parvient pas à refaire son retard. Ce ne sont pourtant pas les occasions qui ont manqué.  

Tâche difficile pour Perly qui accueillait le co-leader du championnat Monthey, à égalité de points avec Meyrin (25), pour son premier match du second tour. Eliminés en Coupe de Suisse le week-end dernier par Aigle (1-0), les hommes de l’entraîneur perlysien Michel Poinsignon avaient là une belle opportunité d’effacer ce premier revers de l’année et d’entrer de pied ferme dans ce second tour face à un adversaire de choix.

Monthey frappe d’entrée

Dès le coup d’envoi, ce sont les visiteurs qui se montrent les premiers dangereux par l’intermédiaire d’Ibongo qui décroche une frappe depuis l’extérieur des seize mètres mais le ballon passe à droite de la cage défendue par Volpilhac (5′). Un premier avertissement de Monthey qui allait finalement se concrétiser à peine cinq minutes plus tard puisque ce même Ibongo, parfaitement lancé dans le dos de la défense par Aboagye, va inscrire le premier but de la rencontre (9′, 0-1).

Il n’aura fallu que 10 minutes au FC Monthey et son trio d’attaque pour perforer la défense perlysienne qui a visiblement manqué de réaction sur cette première réussite valaisanne. Pas le temps de réagir pour Perly que Monthey obtient un penalty sur une faute de Christmant sur Aboagye. Bakashala prend ses responsabilités mais Volpilhac, très solide tout au long de la rencontre, se jette du bon côté et stoppe son tir évitant ainsi le deuxième goal adverse qui aurait pu être fatal pour la formation locale.

Le capitaine perlysien Olivera au duel avec l’unique buteur du match, Ibongo

Perly tout proche de l’égalisation

Loin de se démonter, les joueurs locaux restent dans le match et sont même tout près de l’égalisation suite à une magnifique ouverture de Casorella pour Ndiaye mais ce dernier échoue devant le portier adverse. Malgré les vingt premières minutes écrasantes de la formation valaisanne, Perly est bien revenu dans le match et pousse Monthey dans ses derniers retranchements, à l’image de Saffioti qui sort une main miraculeuse sur un ballon dévié de justesse par Mboli à la suite d’un corner.

Ce dernier, allait se créer une nouvelle opportunité d’égaliser juste avant le thé. Suite à une mauvaise relance de l’arrière garde Montheysanne, Primiceri trouve l’ouverture pour Mboli qui élimine parfaitement le gardien adverse mais manque la cible. Encore une occasion franche gâchée par Perly, ça commence à faire beaucoup. 

Dans l’ensemble, les joueurs locaux se sont montrés les plus dangereux après le penalty manqué par Monthey, mais ont visiblement manqué de tranchant et de lucidité dans le dernier geste.

Perly prend le dessus

Après le thé, Perly se montre plus percutant et place tous ses atouts sur l’attaque. Plus rapides dans les transitions offensives, les hommes de Poinsignon font reculer les Valaisans qui éprouvent de grandes difficultés à mettre le pied sur le ballon.  Perly domine mais ne parvient pas à trouver la solution. Pas même Neuers, entré à la pause, qui voit sa frappe passer à côté du but après avoir bénéficié d’un rebond dans la surface (58′).

À force de trop attaquer, Perly  s’expose aux contres montheysans : Ibongo est tout proche du doublé après un formidable contre emmené par Martinet, mais l’attaquant valaisan, seul devant le gardien, manque le cadre (65′). Le match s’emballe et on assiste à un aller-retour des deux côtés mais Perly n’y arrive toujours pas. Au contraire, les visiteurs sont à deux doigts de clore le suspens mais les poteaux de Volpilhac sauvent son équipe à deux reprises. Visiblement fatigué par l’effort fourni pour tenter de revenir au score, Perly ne parvient plus à faire la différence en fin de match et s’incline finalement.

Au final, malgré la difficulté de l’adversaire, Perly a fourni un bel effort pour tenter d’arracher des points sur ce match mais a cruellement manqué de mordant et de lucidité devant les buts. En face, Monthey fait le minimum et profite du faux pas de Meyrin qui laisse échapper deux points lors de sa visite à Terre Sainte (1-1).

A l’image de Ribeiro, Perly n’a pas pu se relever

« Une défaite frustrante »

Arrivé l’été dernier en remplacement de Mario Chedly, Michel Poinsignon éprouve beaucoup de frustration au sujet de la performance de son équipe : « Il est clair que c’est une défaite très frustrante à l’image de notre élimination face à Aigle la semaine dernière. Encore une fois, nous recevons un but très rapidement dans le match et ensuite nous ne parvenons pas à retourner le résultat en notre faveur. Il est d’autant plus difficile de revenir face à une équipe très compacte et très bien organisée comme l’a été Monthey aujourd’hui. Malgré cela, nous sommes tout de même parvenus à les bousculer en nous créant plusieurs occasion franches, malheureusement pas converties ce qui nous procure beaucoup de frustration ».

Passé derrière le CS Interstar après sa victoire sur la pelouse du FC Sierre, Perly retombe à la dixième place avec tout de même 8 points d’avance sur le premier relégable, Collex. Toutefois, du côté du coach perlysien, l’objectif reste le même : « Notre objectif est d’atteindre les 36 points à la fin de la saison, synonyme de maintien. Nous avons déjà obtenu la moitié lors du premier tour donc nous allons prendre match après match et continuer de travailler pour parvenir à notre but ».

Le prochain match sera donc ce week-end lors du derby face à Signal FC Bernex-Confignon pour tenter d’obtenir la première victoire de l’année face à une équipe qui a elle aussi besoin de points pour assurer son maintien.

FC PERLY-CERTOUX – FC MONTHEY  0-1 (0-1)
Stade municipal de Perly

But : 9′ Ibongo 0-1

Perly (4-1-4-1) : Volpilhac – Nsiankanda, Soumahin, Christmant, Ribeiro – Olivera © (60′ Samir) – Primiceri (70′ Wafir), Casorella (46′ Neuers), Canton, Ndiaye – Mboli.
Entraîneur : Michel Poinsignon

Monthey (4-3-3) : Saffioti – Bajrami, Roux, Dubuis, Bu. Kutlu – Martinet, Aboagye, Derivaz © (34′ Be. Kutlu) – Mapwata (87′ Vogel), Ibongo, Bakashala (65′ Gonçalves).
Entraîneur : Olivier Curdy

Avertissements : Christmant, Nsiakanda, Mboli (Perly) ; Bu. Kutlu, Martinet (Monthey)

 

Photos : IV Sport 

 

 






Share.