Interstar n’en finit plus de gagner

0

Très solide, la formation de Varembé empoche une quatrième victoire de rang en battant une équipe de Collex qui file sous la barre (3-0).

Ce sont deux équipes en bonne forme qui s’affrontaient dimanche à Varembé. D’un côté, Interstar ne perd plus depuis 9 journées de championnat, chiffre qui monte à 12 si on ajoute les trois matchs de qualification pour la Coupe de Suisse. Et de l’autre, Collex vient d’enchaîner trois précieuses victoires qui ont sorti les joueurs de Pierre-Yves Liniger de la zone rouge.

La rencontre met du temps à démarrer tant les deux formations, bien en place, se cherchent et prennent le temps de mettre leur jeu en place. Interstar joue très écarté et recherche constamment ses hommes de couloir, bien aidés aujourd’hui par les deux latéraux, pour créer le surnombre et contourner le bloc défensif de Collex. C’est d’ailleurs comme cela que les locaux sont les premiers dangereux lorsque Kisunda Visi déborde sur son côté avant de servir Roca au second poteau, mais ce dernier ne cadre pas sa reprise (5′).

Au fil des minutes, l’équipe locale prend l’ascendant sur la possession avec une bonne circulation de balle et s’installe petit à petit dans le camp adverse sans toutefois se montrer très dangereuse devant la cage collesienne. Bien en place et solide défensivement, le cadre visiteur manque en revanche d’inspiration en phase offensive et peine à trouver ses attaquants trop peux dangereux jusqu’au coup de sifflet final.

Interstar marque au meilleur moment

Les Collesiens vont tout de même connaître un temps fort à la demi-heure de jeu en montant les lignes d’un cran et en effectuant un pressing plus intense. Interstar a alors du mal à construire et n’arrive plus à poser le pied sur le ballon. Les visiteurs trouvent enfin leurs attaquants mais n’en profitent pas et ne parviennent pas à mettre en danger la défense adverse si ce n’est sur une frappe trop enlevée de Sawadogo, parfaitement trouvé dans le dos de la défense (35′).

Interstar ne tarde pas à réagir et passe tout près de l’ouverture du score suite à deux frappes coup sur coup de Dias Chaves (40′) et Misini (41′) qui récupèrent deux ballons à l’orée des 16 mètres issus d’une mauvaise relance de l’arrière-garde collesienne. La domination locale se fait de plus en plus pressante mais les Rouges tiennent bon. Et pourtant, alors que le nul semblait acquis avant le thé, Ouattara prend le dos de la défense avant d’éliminer son défenseur sur un mouchoir de poche et céder en retrait à Ben qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond des filets (45′, 1-0). Coup dur pour Collex qui avait pourtant bien tenu les assauts d’Interstar jusque-là mais qui craque au pire moment de la rencontre.

Deuxième mauvaise nouvelle pour les visiteurs : le capitaine et défenseur central, Bigeard, est forcé d’abandonner la partie à la mi-temps sur blessure. 

Kisunda Visi pressé par deux Collesiens

Collex ne réagit pas

Comme en première mi-temps, le début de deuxième période manque de rythme avec une équipe d’Interstar qui se contente de tenir les attaques des « Chevaliers », peu concluantes jusque-là, à l’image de Kerouedan qui tente sa chance de loin mais le tir, trop centré, n’inquiète pas le portier Revilloud. Collex veut refaire son retard et Liniger opère rapidement en apportant du sang neuf en attaque avec l’entrée d’Ayete. Arifi et ses coéquipiers sont mieux dans cette deuxième partie de match mais manquent de précision dans le dernier geste et ne parviennent pas à trouver la faille dans la défense d’Intersar, bien organisée.

Alors que la partie perdait en intensité, Kisunda Visi, oublié au deuxième poteau, propulse le cuir au fond de la cage défendue par Nieto à la suite d’un corner et permet à son équipe de faire le break (69′, 2-0). Incapable de réagir, Collex subit à nouveau le jeu d’Interstar et finit par craquer une troisième fois au terme d’un contre parfaitement mené par Arifi sur le flanc droit et bien conclu par le nouvel entrant Fricker (79′, 3-0).

Le match se termine sur un net succès du CSI par 3-0. Une victoire qui pourrait sembler facile au vu du résultat final mais qui a pourtant tardé à se dessiner comme le confirme le coach d’Interstar, Luigi Pisino, ancien joueur et adjoint de Liniger du côté du Stade Marc Burdet : « Il est vrai qu’aujourd’hui, il nous a fallu un peu de temps pour faire bouger la défense adverse. En face, nous savions que nous avions à faire à une équipe très bien organisée comme ils l’ont d’ailleurs très bien démontré lors de ses trois derniers matchs. Je pense que nous avons su faire la différence car nous avons su être patients et avons su attendre et profiter des moindres failles de notre adversaire ».

Voilà 13 matchs officiels que la troupe de Pisino ne perd plus

Le maintien avant tout

Avec cette nouvelle victoire, Interstar entre dans le top 5 et confirme ainsi son bel état de forme : « Nous sommes dans une bonne dynamique puisque c’est notre treizième match officiel consécutif sans défaite. Nous travaillons énormément pour continuer sur ce rythme-là, c’est pourquoi nous sommes également très exigeants avec tous les joueurs et y compris avec nous-mêmes. Je suis content de voir que cela se reflète sur le terrain et que les bonnes performances s’enchaînent ».

Conscient de la bonne dynamique de son effectif depuis la fin du premier tour, Pisino préfère relativiser et mettre l’accent sur son seul objectif, le maintien : « Notre objectif de base reste le maintien dans cette catégorie. En dessous des 30 points, je pense qu’il ne pas encore acquis autant le championnat est serré cette année. C’est pourquoi nous nous sommes fixés d’atteindre ce nombre comme objectif minimum pour espérer nous sauver à la fin de la saison ». Avec 29 points au compteur, cela semble très bien parti puisqu’Interstar compte désormais 10 longueurs d’avance sur le premier relégué… Collex-Bossy.

 

CS INTERSTAR – FC COLLEX-BOSSY  3-0 (1-0)
Stade de Varembé

Buts : 45′ Ben 1-0, 70′ Kisunda Visi 2-0, 79′ Fricker 3-0

Interstar (4-4-2) : Revilloud – Kisunda Visi, Idrizi, Blanco El Assouli – Ben (60′ Mohamed Ali), Misini (70′ Mlikota), Da Silva ©, Arifi – Ouattara (73′ Fricker), Dias Chaves.
Entraîneur : Luigi Pisino

Collex (4-4-2) : Nieto – Cerimi, Roca, Bigeard © (46′ Wana Esende), Izquierdo – Schedler, Arifi, Kerouedan, Carasso (54′ Ayete) – Mutombo (70′ Amide), Sawadogo.
Entraîneur : Pierre-Yves Liniger

Avertissements : Misini (Interstar) ; Arifi, Roca (Collex)

 

Photos : CS Interstar

 

 

Share.